Muhamed Suljkanovic

Le cousin de Miralem est son premier supporter. Issu également du Luxembourg, les deux membres de la famille s'appellent quasiment tous les jours et partent en vacances ensemble tout le temps. Ils ont formé un groupe d'amis à l'époque et Pjanic ne s'en lasse pas. La définition d'un gars qui ne se prend pas la tête....

Le cousin de Miralem est son premier supporter. Issu également du Luxembourg, les deux membres de la famille s'appellent quasiment tous les jours et partent en vacances ensemble tout le temps. Ils ont formé un groupe d'amis à l'époque et Pjanic ne s'en lasse pas. La définition d'un gars qui ne se prend pas la tête...L'entraîneur français est le premier à avoir montré et fait jouer Miralem dans un grand club européen à l'époque : Lyon. Avec Juninho comme premier de classe et Puel comme instituteur, le Bosnien a vite progressé. Puel reste une référence à ses yeux, ses premiers trophées ont été gagnés ensemble chez les Gones.Le Ninja et Miré se sont connus à la Roma quand ils s'imposaient comme la meilleure paire de médians dans le Calcio. En plus de tout écraser sur leur passage, les deux joueurs s'étaient liés d'une profonde amitié. Malheureusement pour Radja, Pjanic a décidé d'un jour gagner des titres en Italie... il a donc opté pour Turin.Joel fait partie de son groupe de potes de Schifflange. Cet ex-international luxembourgeois avait déjà anticipé les capacités surdéveloppées de Miralem balle au pied, au point qu'il le prenait toujours dans son équipe dans la cour de récré. Avec un tel oeil, une reconversion en scout pourrait être envisageable.Le Marocain forme avec Matuidi et Miré le petit groupe de francophones dans le noyau de la Juventus. Ils sont souvent ensemble lors des trajets et en dehors des terrains. Medhi aura l'opportunité d'offrir un ticket à son coéquipier pour aller le voir en Russie cet été. Ce serait la moindre des choses d'ailleurs.