Hôtes : équipes nationales football & Rugby du Pays de Galles
...

Hôtes : équipes nationales football & Rugby du Pays de Galles Construction : 1999 Capacité : 73.502 places (72.500 pour le football)Cher Magazine, Plus personne, à Cardiff, ne peut ignorer que la cité galloise sera capitale européenne de la culture en 2008 : des banderoles annonçant l'événement sont déployées partout, y compris tout autour du Millénium stadium, le temple du rugby gallois. On ne peut non plus ignorer que l'océan n'est pas loin. Les architectes ont en effet multiplié les rappels visuels évoquant la mer : de la forme voilée des pylônes d'éclairage aux voiles colorées déployées aux alentours, en passant par le bastingage de la passerelle en bois longeant le stade et la rivière qui le borde. De par son gigantisme, la structure métallique ferait plutôt davantage penser à un paquebot qu'à un voilier. On n'a pas lésiné sur les moyens afin de construire l'énorme vaisseau à cet endroit puisque même la River Toff a été déviée. Le cirque de Moscou a installé son chapiteau à deux pas et de vieux trainings CCCP apparaissent dans la file d'attente du stadium tour, proposé au prix de cinq livres. Celui-ci débute par un film présentant tous les événements qui s'y déroulent (concerts, basket, hockey, salons...), mais cette tentative d'en jeter plein la vue n'empêche pas l'accouchement d'une souris. La visite est relativement décevante. Les vestiaires le sont au point qu'un bref instant, nous avons cru qu'il s'agissait d'un décor fictif pour touristes. Des bancs, quelques armoires et deux tables de massage poussés dans une pièce du sous-sol, dont le plafond est " garni " de quelques grosses tuyauteries ; dire que les DavidBeckham, Thierry Henry et centres MichaelOwen se changent ici, quasi au milieu des effigies de rugbymen gallois ! Les 17 restaurants, 22 bars et 125 suites n'ont pas, non plus, la classe du château de Cardiff distant de quelques centaines de mètres à peine. Lors de l'entrée des visiteurs sur les bords de la pelouse, la fédération galloise de rugby, propriétaire des lieux, a tenté un effet à la Wembley en diffusant des clameurs via les écrans géants. Le guide joue de sa petite commande à distance afin d'enclencher l'immense projection, mais la magie n'opère pas. Même constat pour la remise de la fausse coupe : alors qu'à Londres, personne ne serait reparti sans sa photo souvenir, la mise en scène est ici maladroite et le gamin désigné d'office semble plutôt embarrassé. Le remplaçant momentané du temple londonien recèle tout de même d'un détail unique. Véritablement collé sous les travées de la North Stand, on trouve le coquet Cardiff Arms Park, le petit stade de l'équipe locale de rugby. Une proximité telle que les piliers de soutien de l'ancien NationalStadium en béton, qui se dressait ici avant le Millénium, n'ont pu être détruits et apparaissent encore, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Spectacle vraiment étonnant que ce mariage du passé et du présent ! par Rudi Katusic