Bien davantage que Sepp Blatter, Michel Platini était rétif à l'utilisation de la vidéo, et c'est une des raisons pour lesquelles nous en esquissons les prémices aujourd'hui seulement. Quand deux huiles divergent, y'a jamais photo entre ce que pense l'ex-star et celui qui, selon la formule d'ailleurs discutable, " n'a jamais joué au foot " : face à la vox populi, sur un sujet strictement lié au jeu, Blattoche n'avait strictement aucune chance de dominer Platoche ... et la chute de ce dernier, quoique pour d'autres raisons, n'est pas étrangère à l'actuelle libération de l'opinion publique quant au recours à la vidéo.
...

Bien davantage que Sepp Blatter, Michel Platini était rétif à l'utilisation de la vidéo, et c'est une des raisons pour lesquelles nous en esquissons les prémices aujourd'hui seulement. Quand deux huiles divergent, y'a jamais photo entre ce que pense l'ex-star et celui qui, selon la formule d'ailleurs discutable, " n'a jamais joué au foot " : face à la vox populi, sur un sujet strictement lié au jeu, Blattoche n'avait strictement aucune chance de dominer Platoche ... et la chute de ce dernier, quoique pour d'autres raisons, n'est pas étrangère à l'actuelle libération de l'opinion publique quant au recours à la vidéo. En septembre 2016, lorsque la FIFA nomma Marco Van Basten " Responsable du développement technique ", je n'ai que haussé les épaules, n'y voyant qu'un clone platinien : triple Ballon d'Or lui aussi, il allait comme l'autre, du haut de son statut d'ex-star, mépriser tous ces farfelus progressistes n'arrivant pas à concéder au jeu qu'ils aiment toutes les qualités et zéro défaut... C'était mal connaître Marco, le zéro est pour moi ! Voici 15 jours, Van Basten a dribblé la langue de bois, shooté un bon coup dans la fourmilière et rejoint par ses intentions le camp progressiste : se créant de facto des ennemis intérieurs le rangeant dans les farfelus ; ex-star certes, mais ne pouvant qu'avoir abusé de la fumette... C'est surtout sa suggestion de supprimer le hors-jeu qui a boosté les cris d'orfraie. Christian Gourcuff parle de " connerie incommensurable ", MVBn'aurait" rien compris au foot : le hors-jeu est fondamental car il est la manifestation de l'intelligence et de l'esprit collectif... " Mouais. J'ai longtemps pensé comme Gourcuff : modifier les Lois, oh que oui, mais pas touche au principe du hors-jeu, si joliment subtil ! Aujourd'hui, j'avoue, j'en suis moins certain : le hors-jeu n'est pas le seul biais pour jouer fute-fute et solidaire, il m'apparaît par ailleurs un peu pavlovien, beaucoup fouteur de merde, et cause de surpopulation fréquente dans l'aire de jeu. Ça vaut le coup de laisser Marco, qui rêve de buts plus nombreux, travailler sur le sujet ... même s'il fut maladroit de comparer au handball : sport où la même surpopulation devant la cage n'empêche PAS de scorer beaucoup, à l'opposé du foot ! Quant aux autres suggestions de Van Basten, j'y adhère sans même les trouver biscornues. Évidemment que le shoot-out (*), imaginé par les Américains des 70's en dépit du Board, ce serait plus passionnant (et plus football ! ) que la loterie des tirs au but, à l'issue d'inutiles prolongations sans but avec 22 trouillards ! Évidemment que l'exclusion temporaire serait bienvenue, face à ces exclusions définitives à la tête du client, souvent trop lourdes de conséquences ! Bien sûr que le nombre de changements autorisés augmentera encore : parce que le foot est entré dans une période où la notion de " temps de jeu " supplante l'alternative " titulaire/réserviste " d'hier ! Bien sûr qu'avertissement et exclusion devraient résulter du nombre de fautes commises par chacun, au lieu de résulter d'une appréciation (si souvent subjective) de leur gravité ! Enfin, évidemment que le foot est truffé de temps morts : 90 minutes théoriques ... pour 60 minutes de jeu effectif ! Et ces 60 minutes, parce qu'elles incluent les " je-te-passe-et-repasse-latéralement-le-ballon ", ne sont pas toujours exemptes de longueurs, de langueurs ... d'ennui, osons le mot ! Pourquoi prendre Van Basten pour un débile mental parce qu'il aimerait corriger ça ? Bonne chance, Marco, va t'en falloir, mais tu en as plus que si tu étais simple plouc du foot : profite de ton aura pour écouter, chercher, plaider ! Et fais gaffe : tu as beau être responsable du développement technique, ce n'est que à la FIFA qui n'est pas l'IFAB, l'International Board, le vrai décideur des Lois ... de son côté conseillé par un " Groupe consultatif football " : j'y ai repéré les noms de Wynton Rufer et de Christian Karembeu qui n'étaient pas des ploucs non plus, mais n'exercent aucun pressing sur les potentats du Board ! Fais-en tes potes, Marco, sans quoi tu n'as aucune chance que tes propositions soient examinées par l'IFAB en 2018 ou 2019. Car pour l'AG annuelle/IFAB du 3 mars 2017, c'est râpé, n'espère rien : les conservateurs sont coriaces, tu n'imagines pas. (*) 25 m balle au pied, 8 secondes pour battre le gardien PAR BERNARD JEUNEJEAN