Milan compte sur son stage à Malte pour retrouver son énergie et oublier son décevant premier tour. Milan est toujours en lice en Ligue des Champions et il a un pied en demi-finales de la Coupe d'Italie, grâce à sa victoire 2-0 à l'aller face à Arezzo, pensionnaire de Série B.
...

Milan compte sur son stage à Malte pour retrouver son énergie et oublier son décevant premier tour. Milan est toujours en lice en Ligue des Champions et il a un pied en demi-finales de la Coupe d'Italie, grâce à sa victoire 2-0 à l'aller face à Arezzo, pensionnaire de Série B. L'AC présente un autre visage en championnat. Malgré la sanction encourue suite au scandale, il était considéré comme le principal rival de l'Inter, candidat numéro un au titre. Il était le seul grand à ne pas s'être renforcé, cet été, mais il pouvait s'appuyer sur les automatismes d'une équipe chevronnée. Milan a pourtant brillamment entamé la saison. En récoltant dix points sur 12, il a effacé en quatre matches les huit points de pénalité. C'est après sa victoire à Anderlecht et le superbe but de Kakà que la situation a dégénéré. Carlo Ancelotti a même vacillé quand, en décembre, les Rossoneri ont successivement concédé des nuls 2-2 à Cagliari et 0-0 contre le Torino. Milan était alors 14e, à trois unités des sièges basculants. Le président Silvio Berlusconi a ramené la sérénité en affirmant qu'Ancelotti ne serait pas limogé. Milan a eu de la malchance : cinq de ses piliers ( Alessandro Nesta, Andrea Pirlo, Gennaro Gattuso, Filippo Inzaghi et Alberto Gilardino) étaient fatigués à l'entame de la saison, après deux petites semaines de vacances. Après le Mondial, ils ont dû reprendre le collier plus tôt que prévu, l'AC Milan devant disputer les tours préliminaires de la Ligue des Champions, suite au scandale. Plusieurs graves blessures ont également handicapé l'équipe : Serginho (hernie discale) est forfait depuis la deuxième journée de championnat et Kakha Kaladze (tendinite) a été stoppé net à mi-parcours, l'entrejeu a été privé de Gattuso. Nesta reste indisponible pour deux mois, Dida un mois et Kaladze deux semaines. Milan a cependant réalisé un six sur six rassurant avant la trêve hivernale. Il espère se qualifier pour la Ligue des Champions. Sa défense vieillit et devant, Milan n'a pas pallié le départ d' Andriy Shevchenko. Gilardino et Inzaghi ne sont pas complémentaires, le nouveau, Ricardo Oliveira, se démène mais n'a encore convaincu personne. Il est aussi possible qu'Ancelotti, courtisé par des clubs étrangers, mette fin à un bail de six ans. CHRISTIAN WILHELMSSON jouera aux côtés de Francesco Tottià l'AS Rome jusqu'en fin de saison. Nantes, où il ne s'est guère distingué au premier tour, le loue jusqu'en juin. Par ailleurs, le courant ne passe plus entre le médian brésilien Manciniet le capitaine, à la grande joie de certains clubs, qui souhaitent enrôler le Brésilien en juin, bien qu'il soit sous contrat à Rome jusqu'en 2009. COPPA ITALIA. Les matches retour des quarts de finale ont lieu ce mercredi et demain. Arezzo, seul rescapé de Série B (dont il est la lanterne rouge) a été battu 2-0 à l'AC Milan. L'AS Rome a pris la mesure de Parme 2-1, Empoli a été vaincu 0-2 à domicile par l'Inter, tenant de la Coupe, et la Sampdoria a battu Chievo 1-0. DANIELE ARRIGONI n'est plus le coach de Livourne. Ses jours étaient comptés : il était entré en conflit avec son président, Aldo Spinelli, qui prétendait qu'un stage était indispensable alors que lui prétendait le contraire. La défaite à Bergame (5-1) a fait dire au big boss que l'équipe avait été mal préparée et la suite de l'histoire était connue. SÉRIE B. La Juventus a essuyé son premier revers. Mantoue a battu 1-0 une équipe turinoise diminuée. La Juve restait sur une série de 45 matches sans défaite en D1 et en D2. Son dernier revers remontait au 29 octobre 2005, contre l'AC Milan. NAPLES, vainqueur de Vérone (1-0) est le nouveau leader de la Série B. Trévise a réalisé un nul blanc à Bologne. Walter Baseggioa fait banquette durant la totalité de la joute. G. FOUTRÉ