Son compteur affiche déjà le nombre Septante. À 26 ans à peine, l'Américaine Mikaela Shiffrin a déjà remporté septante manches de Coupe du monde, soit respectivement seize et douze de moins qu'Ingemar Stenmark (86) et Lindsey Vonn (82), détenteurs des records masculin et féminin. Vainqueure de l'épreuve d'ouverture à Sölden, la skieuse du Colorado peut combler ce gouffre cette saison, pour autant qu'elle égale sa meilleure saison, celle de 2018-2019. Elle s'était alors adjugé 17 épreuves de Coupe du monde, dont douze en slalom et en slalom géant, ses spécialités. Ces deux dernières années, Shiffrin a été loin d'afficher une forme similaire, avec seulement six victoires en 2019-2020 et trois en 2020-2021. Alors qu'elle avait remporté le classement général de la Coup...

Son compteur affiche déjà le nombre Septante. À 26 ans à peine, l'Américaine Mikaela Shiffrin a déjà remporté septante manches de Coupe du monde, soit respectivement seize et douze de moins qu'Ingemar Stenmark (86) et Lindsey Vonn (82), détenteurs des records masculin et féminin. Vainqueure de l'épreuve d'ouverture à Sölden, la skieuse du Colorado peut combler ce gouffre cette saison, pour autant qu'elle égale sa meilleure saison, celle de 2018-2019. Elle s'était alors adjugé 17 épreuves de Coupe du monde, dont douze en slalom et en slalom géant, ses spécialités. Ces deux dernières années, Shiffrin a été loin d'afficher une forme similaire, avec seulement six victoires en 2019-2020 et trois en 2020-2021. Alors qu'elle avait remporté le classement général de la Coupe du monde de 2018 à 2019, elle a dû se satisfaire d'une deuxième puis d'une quatrième place finale. Elle a même échoué à la deuxième place en slalom ces deux années-là. La cause de cette baisse de régime? L'accident mortel dont a été victime son père, qui assurait son suivi, début février 2020. Un drame suivi d'une grave blessure au dos et de la pandémie, qui a interrompu la saison. Shiffrin s'est donc accordé une pause de dix mois. La saison passée, elle n'a disputé ni Super G ni descente jusqu'aux championnats du monde de Cortina d'Ampezzo, qui se sont déroulés en février dernier. L'Américaine a alors été sacrée championne du monde en combiné (descente plus slalom), elle y a ajouté une médaille de bronze en slalom et en Super G et une d'argent en slalom géant. Ce succès remporté in extremis lui a redonné confiance pour la saison qui vient de débuter. Shiffrin va disputer l'ensemble du calendrier, cette fois. Elle est déterminée à déloger la Slovaque Petra Vlhova de sa première place au classement général, afin de pouvoir brandir son quatrième Globe de cristal, ce qui lui permettrait d'égaler Lindsey Vonn. Seule Annemarie Moser-Pröll resterait encore hors de portée, avec six succès. Les Jeux d'hiver de Pékin, qui se déroulent en février, constituent toutefois son objectif majeur. Elle compte participer à toutes les disciplines individuelles (slalom, slalom géant, Super G, descente et combiné) et faire le plein de médailles. Elle était déjà animée de cette ambition il y a quatre ans à Pyeongchang, en Corée du Sud, mais son plan est tombé à l'eau, de mauvaises conditions climatiques l'ayant contrainte à bousculer son programme. Finalement, elle a cédé sous la pression, malgré un titre olympique en slalom géant. L'Américaine vient d'ailleurs de déclarer qu'indépendamment des aspects purement physiques et techniques requis pour combiner cinq disciplines différentes, elle devait effectuer un travail mental important pour concrétiser ses rêves olympiques en Chine. Elle ajoute toutefois qu'elle serait plus déçue si elle ne gagnait aucune épreuve de Coupe du monde, même si elle obtenait plusieurs titres olympiques. "La chance joue un facteur plus important aux Jeux que durant l'ensemble d'une saison, où il s'agit d'être régulière", explique la skieuse, qui n'a conquis que deux médailles d'or olympiques malgré son expérience: l'or en slalom en 2014 et en slalom géant en 2018. Reste à voir si elle peut concrétiser ses deux rêves. Elle a déjà un atout: elle mène une vie privée harmonieuse. Depuis le printemps, elle partage la vie d' Aleksander Aamodt Kilde, le Norvégien qui s'est adjugé le classement général de la Coupe du monde en 2020, mais s'est déchiré les ligaments croisés la saison passée, alors qu'il était à nouveau en tête. Les deux skieurs, amis depuis des années, se sont rapprochés pendant la revalidation d'Aamodt Kilde et forment désormais un couple. Si l'amour donne des ailes à Shiffrin, la Mozart du ski pourrait bien réussir une saison historique.