J an Ceulemans n'a cessé d'adapter son équipe, la saison passée, pour compenser blessures et points faibles : à gauche, à droite, devant et dans l'axe de la défense. Après un grand nettoyage du noyau, Herman Helleputte aura moins de problèmes : Van Kerckhoven, Gaspercic, Evens, VanImschoot et De Wilde confèrent plus de maturité et de stabilité à l'équipe. En outre, le nouvel entraîneur récupère des joueurs longtemps blessés la saison passée : Gommans, Ntuka et Coelho.
...

J an Ceulemans n'a cessé d'adapter son équipe, la saison passée, pour compenser blessures et points faibles : à gauche, à droite, devant et dans l'axe de la défense. Après un grand nettoyage du noyau, Herman Helleputte aura moins de problèmes : Van Kerckhoven, Gaspercic, Evens, VanImschoot et De Wilde confèrent plus de maturité et de stabilité à l'équipe. En outre, le nouvel entraîneur récupère des joueurs longtemps blessés la saison passée : Gommans, Ntuka et Coelho. Westerlo a acquis en Gaspercic un gardien capable de prendre des points, contrairement à BartDeelkens et à JonathanBourdon. Gaspercic est doublé par un jeune de 18 ans très prometteur, Jonathan Ruttens, car Bourdon a été prié de se chercher un autre employeur. Un nouveau gardien, l'arrivée de Nico Van Kerckhoven et de Bernt Evens confèrent à la défense plus d'organisation et de dureté dans les duels. Faire oublier KnutHaraldsen et SadioBa ne devrait pas poser problème. BobsamElejiko, droitier, et StijnVangeffelen, gaucher, peuvent jouer dans l'axe ou sur les flancs, si nécessaire. Grâce à eux, la dernière ligne, au centre de laquelle Mario Verheyen évolue depuis huit ans, ne manquera en tout cas pas de stature. Westerlo espère encore trouver un renfort à droite. S'il n'y parvient pas, Marc Wagemakers évoluera à ce poste. Ce joueur, au début médian droit, a effectué une partie de la préparation à l'arrière droit. Elejiko, malgré les carences de son jeu de position, peut constituer une ultime alternative, même s'il est meilleur dans un rôle central. Wim Mennes, bon à la récupération comme à la relance mais lent, rate le début du championnat suite à une opération à l'aine. Dans le duo central de la saison passée, à côté de Chris Janssens ou derrière lui, il peut être remplacé par Tom Van Imschoot, qui est gaucher. Michael Modubi, un médian défensif droitier, s'est occasionné une déchirure musculaire il y a quelques semaines. Du coup, Ntuka sera peut-être le seul des trois joueurs de Chelsea à être titularisé, car pour le petit Boy-Boy, qui sait réaliser des actions, la concurrence est beaucoup trop rude. Jeffrey Ntuka, qui s'appuie sur sa technique et surtout sa pointe de vitesse, peut jouer à la place de Wagemans, qui a reculé. A gauche, Jef Delen retrouve sa place de prédilection grâce à l'arrivée d'Evens. Du coup, Jaja Coelho, gaucher, pourra plus facilement exploiter sa technique, son tir du gauche et sa vision dans un rôle plus central ou derrière l'attaque. Il offre là une alternative technique mais Janssens est souvent le plus offensif des deux médians centraux, grâce à la puissance de son tir et à son sens du but ; il a marqué à six reprises la saison passée et est le meilleur buteur du club, ex-aequo avec David Paas. Comme Paas s'est reconverti au poste de manager commercial et que le départ en cours de championnat de Tosin Dosunmu (cinq buts en quatre rencontres) s'est fait sentir toute la saison, Westerlo avait besoin de renforts dans cette ligne. Il a trouvé son bonheur avec Björn De Wilde, l'ancien joueur du Lierse et d'Ostende. Helleputte dispose ainsi d'avants dotés d'un bagage technique (Coelho et Utaka), de vitesse (Utaka, Van Arwegen et De Wilde) et de puissance (Gommans). De Wilde éclora-t-il, grâce à la confiance qu'on lui voue, et sortira-t-il de son rôle de pâle réserve ? Gommans, en rééducation, gommera-t-il son retard de condition ? Utaka sera-t-il capable de jouer sans égoïsme ni laxisme ? Van Arwegen a-t-il acquis suffisamment d'expérience ? Et Coelho, l'attaquant le plus dangereux de Westerlo pendant la préparation, sera-t-il efficace ? Bien que Westerlo n'ait pas encore aligné d'arrière gauche, il peut estimer s'être renforcé : il a accru le nombre de gauchers dans le noyau, la défense est sans conteste plus forte, le staff a comblé une carence à l'arrière gauche et a enrôlé un attaquant. Bref, le Westerlo version 2005-2006 est plus équilibré que celui qui a disputé le précédent exercice. Du coup, il peut rehausser ses ambitions et viser plus haut que la douzième place atteinte en mai dernier. Raoul De Groote