Pourquoi les derniers tournois des Red Lions (Coupe du Monde, Pro League) sont-ils diffusés par VOO et pas la RTBF ?
...

Pourquoi les derniers tournois des Red Lions (Coupe du Monde, Pro League) sont-ils diffusés par VOO et pas la RTBF ? VOO et Telenet ont acquis ces droits. Je sais qu'on considère que la RTBF doit être celle qui montre tout. Mais quand les Red Lions arrivent en finale, les détenteurs ne cèdent pas facilement leurs images. La VRT a vécu la même situation en Flandre. Nous sommes en discussion avec Eleven pour l'EURO ( en août à Anvers, ndlr) et nous avons un accord pour diffuser les matches des Belges, hommes et dames. De plus en plus de contenus sont diffusés sur Auvio (WRC, Moto GP, Formule E, etc.). Assiste-t-on à une division des contenus, avec d'un côté des programmes très porteurs et grand public pour la télé et de l'autre des disciplines " de niche " pour le web ? Oui. En gros c'est cela. Nous avons aussi des contrats qui nous permettent d'exposer presque tous nos événements à la fois en télé et sur Auvio (F1 et le Moto GP). Il y a aussi des disciplines comme la Formule E destinée à un public cible dont on a le sentiment aujourd'hui qu'il est encore insuffisant pour la télé. Mais si le phénomène grandit, si les sponsors se positionnent, etc., on pourra réévaluer la situation. Nous avons, par ailleurs, beaucoup d'opportunités qui éveillent notre appétit et on verra de plus en plus de sports féminins et de plus en plus d'handisport. Auvio, c'est 2 millions d'abonnés. Ils s'attendent à retrouver notre expertise. On va tout faire pour la mettre au mieux en place. La RTBF a lancé un plan, " Vision 2022 ", pour préparer l'avenir et la rédaction des sports est concernée (création de nouveaux postes, ...). Quel sera son impact ? Nous avons anticipé la progression du digital, qui reste " la " préoccupation car les jeunes ont muté vers ce canal. L'âge moyen des téléspectateurs en télé est élevé et il est plus bas sur Auvio et plus encore sur les réseaux sociaux. Le sport a cette grande force de proposer des directs qui rassemblent. On doit décliner l'ensemble de nos droits là où les jeunes vont chercher l'info. ... Chaque rédaction - radio, tv, web - ne peut plus travailler dans son silo. S'il y a une info, elle doit être traitée globalement et déclinée automatiquement sur différentes plates-formes. Ces innovations impliquent de nouvelles missions pour tous les journalistes y compris ceux du sport : envisager la couverture des grands événements, créer des dossiers pour nos différents publics dans des formats originaux, réagir rapidement et prioritairement sur le digital, etc.