A cause d'un été bien rempli, la RTBF a un peu délaissé le championnat belge de foot. Mais, dès lundi soir, les habitués retrouveront Studio 1.
...

A cause d'un été bien rempli, la RTBF a un peu délaissé le championnat belge de foot. Mais, dès lundi soir, les habitués retrouveront Studio 1. A part un nouveau plateau, Studio 1 ne connaîtra aucune modification ?La forme de l'émission va être légèrement revue. Nous allons renforcer le tonus de notre écriture sans perdre nos deux piliers : l'analyse et la spontanéité. Dorénavant, les chroniqueurs se parleront un minimum avant l'émission pour éviter que l'un ne marche sur les plates-bandes de l'autre. Une consultante nous rejoindra en janvier 2009. Le casting est en cours et des candidates de la RTBF mais aussi de l'extérieur sont sur notre liste. Nous avons eu d'autres chats à fouetter durant l'été avec l'Euro 2008 et les JO. Cela explique que Studio 1 recommence seulement lundi. Les Flamands font pareil. Durant l'Euro 2008, Benjamin Deceuninck a séduit à la présentation. On dit qu'il pourrait se retrouver à la tête d'une émission. Non, pour l'instant, rien ne va dans ce sens. Lors de l'Euro, nous avons été très satisfaits du duo Stéphane Pauwels-José Riga et de l'animation de Benjamin. Mais, désormais, chaque journaliste est appelé à se reconcentrer sur son travail quotidien. Après quatre mois, la hache de guerre est toujours déterrée entre la RTBF et le Standard. Quand le dialogue sera-t-il rétabli ? Le dialogue existe. Il est froid mais correct. Tous les niveaux de direction de la RTBF sont sensibles à ce problème et des démarches vont être lancées avant le 1er septembre. C'est un dossier prioritaire. Nous souhaitons une issue rapide car des discussions sur l'acquisition des droits de la Coupe UEFA vont bientôt avoir lieu. Nous devrons savoir à quoi nous en tenir pour le Standard et Gand, en fonction de leur qualification ou de leur élimination. Je ne réagirai pas à certaines allusions pour ne pas jeter de l'huile sur le feu. Ce n'est pas la première fois que des tensions éclatent entre la RTBF et le Standard. Cet incident n'est-il pas en train de creuser un fossé définitif entre les deux parties ? J'ai du mal à comprendre l'ampleur de cette réaction qui touche la radio et la télévision. La rédaction des sports n'est pas responsable de la diffusion de la séquence à problème. Je ne suis pas d'accord quand le Standard dit qu'il ne censure pas la RTBF. Nous avons accès aux conférences de presse mais nous sommes pénalisés : nos journalistes ont besoin de réaliser des interviews pour accomplir correctement leur métier.