Vous avez dit : " Grâce à MP & Silva, on aura une chance de mettre le championnat de Belgique en vitrine à l'étranger. " Le président de la Ligue Pro croit vraiment ce qu'il dit ?... Comment vendre un produit qui perd chaque année un peu plus de sa valeur ?

C'est votre avis... Je ne suis pas obligé d'être d'accord. Ce championnat nous vaut chaque saison des révélations, il est considéré à l'étranger comme un bon tremplin vers des compétitions de très haut niveau, on y apprécie l'émergence de jeunes joueurs. Chez nous, l'intérêt n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui du côté de la presse, des consommateurs et du monde de la télé. La Premier League est intriguée par la façon dont le championnat belge forme des joueurs exceptionnels. Notre D1 pourrait donc être diffusée dans différents pays, notamment ceux q...

C'est votre avis... Je ne suis pas obligé d'être d'accord. Ce championnat nous vaut chaque saison des révélations, il est considéré à l'étranger comme un bon tremplin vers des compétitions de très haut niveau, on y apprécie l'émergence de jeunes joueurs. Chez nous, l'intérêt n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui du côté de la presse, des consommateurs et du monde de la télé. La Premier League est intriguée par la façon dont le championnat belge forme des joueurs exceptionnels. Notre D1 pourrait donc être diffusée dans différents pays, notamment ceux qui ont des internationaux chez nous. Il pourrait y avoir des destinations assez exotiques. MP & Silva est l'un des plus grands acteurs mondiaux sur le marché des droits télé, ils savent très bien ce qu'ils font. On ne peut rien prévoir. Tout ce que je dirais serait de la pure spéculation parce qu'on n'en est pas encore là. On va seulement procéder aux appels d'offres. Nous sommes conscients que le fait de devoir changer d'opérateur et acheter un autre décodeur est ennuyeux et coûte de l'argent. Nous tenons à ce que le championnat de Belgique reste convivial, ouvert au plus grand nombre. Mais en parallèle, il y a la réalité économique des clubs. Et nous ne pouvons effectivement pas garantir à 100 % qu'il y aura un accord avec un distributeur. Qu'il n'y ait plus qu'Internet pour voir les matches, c'est possible en théorie. Mais ce n'est pas notre but. On n'a pas encore parlé de chiffres. Le seul montant que je peux citer, ce sont les 5 millions que les Italiens nous versent. Et à nouveau, j'en reviens à la réalité économique de notre football.. Il faut être réaliste. Mais dire que la Ligue Pro et les clubs ne pensent qu'à l'argent, c'est faux. Nous sommes aussi soucieux de la promotion du produit, de la marque, en Belgique et à l'étranger. C'est aussi un sujet dont il n'a pas encore été question dans nos discussions. D'ailleurs, le point n'est toujours pas à l'agenda de la Ligue Pro. Il ne faut de toute façon pas s'attendre à des changements dans la formule du championnat à court terme. La saison prochaine, d'office, la compétition sera organisée sur le même moule que ces dernières années. Et si jamais les clubs décident un jour de modifier la formule, il y aura automatiquement une saison de transition avant que le nouveau format entre en vigueur. Dans ma position, je n'ai pas à m'exprimer sur le sujet d'une exclusion. Je peux seulement dire que le dossier suit son cours. De nouvelles discussions sont dans notre agenda. Mais rien ne doit filtrer : toutes les parties ont convenu de ne pas communiquer sur le sujet. Pour ce qui est du vote du Standard dans l'affaire des droits, chaque club peut avoir sa propre opinion. Nous avons réussi à mettre 15 des 16 équipes de D1 sur la même ligne, c'est déjà très bien. PAR PIERRE DANVOYE