A 22 ans, Philippe Mexès n'a pas été retenu pour la phase finale de l'Euro 2004 mais tout le monde sait, depuis belle lurette, que cet arrière central est appelé au plus bel avenir. Pour Auxerre, c'était de l'or en barre. Pourtant, les relations entre le joueur et le club bourguignon n'ont jamais été fameuses. En début de saison passée, un problème de prolongation de contrat a pourri la qualité de leur vie commune.
...

A 22 ans, Philippe Mexès n'a pas été retenu pour la phase finale de l'Euro 2004 mais tout le monde sait, depuis belle lurette, que cet arrière central est appelé au plus bel avenir. Pour Auxerre, c'était de l'or en barre. Pourtant, les relations entre le joueur et le club bourguignon n'ont jamais été fameuses. En début de saison passée, un problème de prolongation de contrat a pourri la qualité de leur vie commune. Guy Roux se doutait bien que son jeune arrière n'allait plus faire de très vieux os dans son fief. Dès lors, l'AJA entama des négociations avec Manchester United, qui était intéressé par Philippe Mexès. Les Anglais étaient prêts à dépenser 15 millions d'euros afin de réaliser ce transfert. Mais c'était sans compter sur le joueur, qui n'avait pas envie de devenir un oiseau des îles britanniques. De son côté, il était courtisé par l'AS Rome depuis des années et avait déjà visité plusieurs fois les installations de ce club. Franco Baldini, le directeur sportif romain, a fait une proposition à Auxerre : entre 7 et 8 millions d'euros. Guy Roux joua la montre, espérait peut-être que les Italiens laisseraient tomber suite au forcing de Manchester United. Auxerre estimait que la Roma était dans le rouge. C'était sans compter sur les nouveaux apports financiers du président Franco Sensi. Quand la Roma céda Walter Samuel au Real Madrid pour 24 millions d'euros, Auxerre affirma que l'offre italienne pour Philippe Mexès était trop maigre. Impatiente, la Roma haussa le ton. Philippe Mexès révéla alors la signature d'un contrat de quatre ans avec le célèbre club romain et cassait ainsi l'accord qui le liait jusqu'en juin 2006 avec Auxerre. Sur ce fait, comme permis, le joueur expédia son contrat romain à la chambre de règlement des litiges de la FIFA. Cette instance tranchera, examinera les problèmes financiers et fixera le prix de ce gros transfert. Les Romains sont sûrs de leur fait et estiment qu'ils ne payeront pas plus de 5 millions d'euros à l'AJA. La Roma s'est qualifiée pour la Ligue des Champions : Philippe Mexès espère y prendre part sans soucis. Pas si sûr car si Rome ne s'est pas faite en un jour, Guy Roux n'est pas né de la dernière pluie et se battra afin de grappiller le plus d'argent possible à la Roma. (P. Bilic) ANDREAS ISAKSSON, gardien de but de Djugaarden et titulaire en équipe nationale suédoise, sera présent dans la cage de Rennes la saison prochaine. MARSEILLE est bien intéressé par Peter Van der Heyden, de Bruges, comme ce fut le cas de Caen, nouveau club de Grégory Dufer. JéRÔME ROTHEN : plus rien ne s'oppose à son passage de Monaco au PSG. RABIU AFOLABI (ex-Standard) pourrait quitter l'Austria Vienne pour Marseille. AUXERRE a repris les entraînements lundi et est le premier club de D1 française sur la ligne de départ. MIDO ne devrait pas rester à Marseille et a proposé ses services à Newcastle. LENS a engagé Daniel Cousin, l'attaquant du Mans. NANTES piste le buteur argentin Ernesto Farias, d'Estudiantes. METZ espère engager Grégory Wimbée, le gardien de but de Lille. STéPHANE DALMAT est prêté pour un an à Toulouse par l'Inter Milan. P.Bilic