Les tabloïds d'outre-Manche l'ont publié : le médian Kai Havertz a visité Anfield Road et Melwood, le complexe d'entraînement des Reds, guidé par Jürgen Klopp, Steven Gerrard, l'icône du club, et la star Philippe Coutinho. Pourtant, l'international espoir allemand est lié au Bayer Leverkusen jusqu'en 2022.
...

Les tabloïds d'outre-Manche l'ont publié : le médian Kai Havertz a visité Anfield Road et Melwood, le complexe d'entraînement des Reds, guidé par Jürgen Klopp, Steven Gerrard, l'icône du club, et la star Philippe Coutinho. Pourtant, l'international espoir allemand est lié au Bayer Leverkusen jusqu'en 2022. Lors de la dixième journée de la saison passée, Havertz, qui a quitté l'Alemannia Aachen en 2010, est devenu le plus jeune titulaire de Leverkusen, à 17 ans et 126 jours. Il a disputé 24 matches, durant lesquels il a délivré six assists et inscrit quatre buts, ce qui n'a pas échappé au Bayern. Le manager du club, Michael Schade, un ancien journaliste âgé de 64 ans, lui a donc promptement offert un nouveau contrat. " Kai fait parler de lui et démontre ainsi la qualité de notre école des jeunes. " Havertz a digéré sans mal une année pourtant difficile : champion avec les U17, il a signé des débuts remarqués en professionnels tout en obtenant son diplôme d'humanités. " Il possède un arsenal étonnant pour un garçon de son âge ", a déclaré le directeur sportif Rudi Völler. " Il possède une technique élégante, il est fort de la tête et il a le sens du but. " Havertz poursuit sa progression et l'entraîneur, Heiko Herrlich, continue à faire appel au médian offensif, qui réussit 77 % de ses passes. Havertz, sixième au récent classement des meilleurs adolescents, publié par FourFourTwo, a délivré trois assists contre le Borussia Mönchengladbach lors de la neuvième journée, posant les jalons d'un succès 5-1. Début octobre, le médian, qui joue des deux pieds avec un égal bonheur, a inscrit quatre buts en U19 contre la Biélorussie (5-0). " Mesut Özil est ma source d'inspiration ", a-t-il confié. " Je l'imite. Il fait bien circuler le ballon et il dégage beaucoup de calme. " Frédéric Vanheule