En Championship, Norwich City et Sheffield United se sont emparés des deux premières places, assurant une montée directe en Premier League. Si Sheffield a créé la surprise, c'est notamment grâce à des fonds issus du Moyen-Orient. Le succès de Norwich était, lui, moins prévisible. Il avait terminé la saison passée à une anonyme ...

En Championship, Norwich City et Sheffield United se sont emparés des deux premières places, assurant une montée directe en Premier League. Si Sheffield a créé la surprise, c'est notamment grâce à des fonds issus du Moyen-Orient. Le succès de Norwich était, lui, moins prévisible. Il avait terminé la saison passée à une anonyme 14e place sous la direction de l'Allemand Daniel Farke, issu des réserves du Borussia Dortmund. Il a perdu deux de ses perles, en plus : James Maddison a rejoint Leicester, Josh Murphy est parti à Cardiff. Pourquoi ? Les parachute payments, soit les droits TV que reçoivent les clubs rétrogradés pour amortir leur chute, ont été supprimés. Le club a donc dû se défaire de ses gros contrats. Le club a changé de stratégie, sous l'impulsion de Stuart Webber, le manager sportif qui avait déjà ramené Huddersfield parmi l'élite. Les meilleurs jeunes du cru ont reçu leur chance et les scouts ont été chargés de détecter des diamants bruts. Farke a puisé dans le vivier allemand - son noyau compte neuf compatriotes - mais les joueurs les plus étonnants sont un Argentin d'origine espagnole et un Finlandais. Emiliano Buendia (22 ans) est issu des jeunes de Getafe et a été international espagnol en jeunes avant d'opter pour l'Argentine, avec laquelle il a disputé le Mondial U20. Norwich l'a embauché pour des cacahuètes. Teemu Pukki est même venu gratuitement de Bröndby. Beaucoup d'équipes s'intéressaient à l'avant - Séville l'a transféré très jeune et il a ensuite joué au Celtic et à Schalke 04 - mais sans guère de succès. Le Finlandais n'est pas grand ni rapide mais cette année, il est particulièrement efficace.