Vendredi, la visite d'Anderlecht au Kehrweg a permis à l'AS Eupen de réaliser sa meilleure assistance depuis sa reprise par Aspire en 2012. 5.802 personnes ont vu l'équipe locale prendre progressivement forme. Son noyau de 30 joueurs, dont 17 nouveaux, compte 18 nationalités différentes.
...

Vendredi, la visite d'Anderlecht au Kehrweg a permis à l'AS Eupen de réaliser sa meilleure assistance depuis sa reprise par Aspire en 2012. 5.802 personnes ont vu l'équipe locale prendre progressivement forme. Son noyau de 30 joueurs, dont 17 nouveaux, compte 18 nationalités différentes. " Il faut faire preuve de patience quand on opère autant de changements durant une campagne de transferts ", déclarait Christoph Henkel, le directeur général et sportif il y a quelques semaines. Cette patience semble porter ses fruits. " Notre mauvais départ ne nous permettra sans doute pas de figurer parmi les dix premiers, ce qui était notre objectif initial, mais cette équipe possède suffisamment de qualités et d'expérience pour assurer son maintien. " Danijel Milicevic, qui a déjà porté le maillot d'Eupen durant sa première saison parmi l'élite, en 2009-2010, joue un rôle crucial dans ce revirement. Vendredi, Eupen a encore arraché un point avec sa participation, même si le technicien bosnien n'a pas occupé les premiers rôles contre Anderlecht. Le fait est qu'Eupen n'a commencé à jouer et à gagner des points que quand l'ancien Gantois a obtenu une place dans l'équipe. Après le départ de Luis Garcia, tout le monde considérait Milicevic comme son remplaçant, sauf le nouvel entraîneur espagnol Beñat San José. Il pensait que Milicevic ne convenait pas à son système de jeu. Christoph Henkel reconnaît qu'il a failli le vendre. " Mais ça ne s'est pas fait car toutes les parties ne se retrouvaient pas dans le deal. " Beñat San José a lancé le médian créatif en fin de partie lors de la huitième journée, alors qu'Eupen était mené 3-0 au Standard. La phalange des Cantons de l'Est n'avait encore que trois points. Depuis que Milicevic est titulaire, il a marqué trois buts et délivré un assist en quatre matches. Eupen a pris sept points et a quitté la dernière place pour la 14e. Henkel n'est pas surpris par l'impact de l'ancien Gantois. " C'est aussi dû à notre système de jeu actuel. Il lui convient mieux que ceux que nous avons déjà utilisés cette saison. "