Mercato d'hiver. La chance des cancres fortunés qui se voient offrir une possibilité de rectifier les erreurs de l'été. Le cauchemar des bons élèves désargentés qui craignent de perdre les perles qu'ils ont dénichées quelques mois plus tôt au prix d'un flair incroyable. Les maux de tête des entraîneurs pour qui l'expression " bâtir sur le long terme " est devenue désuète : ils n'ont la certitude de disposer d'un noyau inchangé que l'espace de quatre mois, du 1er septembre au 31 décembre. Ce qui aurait dû n'être qu'une simple occasion pour les joueurs en manque de temps de jeu de s'ouvrir de nouvelles perspectives chez un autre employeur est devenu un vrai marché. Mais pas toujours axé sur le court terme : certains clubs prévoyants ont parfois fait venir en janvier des joueurs destinés à la saison suivante.
...

Mercato d'hiver. La chance des cancres fortunés qui se voient offrir une possibilité de rectifier les erreurs de l'été. Le cauchemar des bons élèves désargentés qui craignent de perdre les perles qu'ils ont dénichées quelques mois plus tôt au prix d'un flair incroyable. Les maux de tête des entraîneurs pour qui l'expression " bâtir sur le long terme " est devenue désuète : ils n'ont la certitude de disposer d'un noyau inchangé que l'espace de quatre mois, du 1er septembre au 31 décembre. Ce qui aurait dû n'être qu'une simple occasion pour les joueurs en manque de temps de jeu de s'ouvrir de nouvelles perspectives chez un autre employeur est devenu un vrai marché. Mais pas toujours axé sur le court terme : certains clubs prévoyants ont parfois fait venir en janvier des joueurs destinés à la saison suivante. Que nous réserve janvier 2012 ? Le mercato a commencé avant l'heure, avec le passage du gardien BojanJorgacevic de Gand au Club Bruges, un concurrent direct, et celui de BartGoor, à la vitesse de l'éclair, du Beerschot à Westerlo. On sait déjà qu'Anderlecht prêtera Reynaldo à Westerlo, que le Standard rapatriera l'arrière gauche israélien RamiGershon qu'il avait prêté à Courtrai et que RenatoNeto, loué au Cercle Bruges, retournera au Sporting Lisbonne. On sait aussi que le Beerschot, placé en interdiction de transferts par la Commission des licences, devra se contenter d'observer les autres. Dans le passé, les transferts de janvier ont réservé de bonnes et de mauvaises surprises. Le Standard réalise un gros coup en engageant l'ancien défenseur anderlechtois, peu heureux à Wolverhampton. L'affaire fait d'autant plus de bruit que le premier match qu'il est amené à disputer est précisément un Clasico au Parc Astrid, où il enfile le brassard de capitaine. JelleVanDamme est rapidement devenu l'un des leaders des Rouches. Une forte personnalité, sur le terrain comme en dehors. Il n'a pas été étranger aux fabuleux play-offs réalisés par le club liégeois. Etaussi : FrankieVercauteren voulait surtout étoffer son effectif. Même si les transferts du mercato n'ont pas toujours été titulaires, ils ont toujours joué un rôle dans la conquête du titre : KennedyNwangwanga a inscrit le but du sacre, ChrisMavinga a renforcé le flanc gauche (et agressé MehdiCarcela lors du match décisif), Nadson a fini par s'imposer en défense centrale. Très beau mercato de Gand également : JesperJorgensen, CésarArzo et IlombeMboyo sont tous des pièces maîtresses aujourd'hui. Bruges a du flair avec le jeune attaquant de Virton (D3), ThomasMeunier. Et que dire de Mons, alors en D2, qui loue JérémyPerbet à Lokeren, avec option d'achat ? AlbertCartier semblait avoir ramené Eupen sur le droit chemin. Avec un début de saison catastrophique sous la direction de DannyOst puis d' EziolinoCapuano, les germanophones avaient trouvé un équilibre. Comme deux ans plus tôt avec Tubize, le mercato hivernal a été fatal à l'entraîneur français. Il a imposé MohoDahmane contre l'avis de sa direction. Le Franco-Algérien a semé la zizanie dans le vestiaire, s'est disputé avec KevinVandenbergh, a fait des déclarations qui ont déstabilisé le groupe et s'est fait exclure au Lierse, alors que l'AS menait 0-1 dans un match capital. Etaussi : l'engagement par les germanophones d' IbrahimMaaroufi, aujourd'hui en D3 au RC Malines, ne fut pas une réussite non plus. Le Standard espérait plus de l'arrière gauche marocain AbdelfattahBoukhriss, international Espoir. L'ex-Espoir mouscronnois JérémyHuyghebaert essaie de se relancer à Malines : fiasco total. Le retour de l'enfant prodigue, en quelque sorte. Sébastien Pocognoli a été formé à Seraing d'abord, au Standard ensuite. Tout jeune, il a choisi de quitter le centre de formation des Rouches (qui n'était pas encore l'Académie Robert Louis-Dreyfus) pour Genk, où il s'est révélé. Il s'en est suivi un beau transfert à l'AZ, où il a eu la joie de connaître un titre de champion avec LouisvanGaal dans un club qui n'avait plus été à pareille fête depuis 1981. C'était trop beau pour durer. DSB, la banque du président DickScheringa, est tombée en faillite et l'AZ a dû vendre. Poco a choisi de revenir à Sclessin. Il a mis du temps à retrouver le bon rythme, mais est aujourd'hui un cadre de l'équipe et le joueur de champ qui compte le plus de temps de jeu à son actif. Etaussi : Le Cercle Bruges a eu le nez fin en demandant à Anderlecht le prêt de Reynaldo. Il est devenu tellement bon que le Sporting l'a rappelé en 2011. Zorro est arrivé au Standard : GohiBiCyriac a été déniché à l'Asec Mimosas d'Abidjan. Le Liégeois a bâti toute sa carrière sur une première saison fabuleuse à Mouscron, où il a inscrit 28 buts, la plupart au deuxième tour. Cela lui a valu un beau transfert à Auxerre. Sans être transcendante, cette période avec GuyRoux restera finalement sa meilleure en France. Dans les clubs suivants, à Nantes, à Lens et à Valenciennes, il n'a cessé de décliner. Une première tentative de retour en Belgique, à Anderlecht en 2008, s'était soldée par un semi-échec. La seconde, à Gand, est un échec complet. Après six mois, il est prié de s'en aller. Le Standard lui a tendu la perche. Là encore, il ne s'est pas imposé. Il joue désormais en Ligue 2, à Arles-Avignon. Etaussi : PaulTaylor, cet Anglais qu'Anderlecht avait été chercher à Montegnée (P1), est prêté à Charleroi dans l'espoir qu'il y trouverait ses marques. Peine perdue. Bruges attire un attaquant serbe qui jouait à la Sampdoria : StefanScepovic. Il ne s'est jamais imposé. Roulers, alors mal en point, a un coup de génie en allant chercher un jeune attaquant croate en mal de temps de jeu à Sochaux : IvanPerisic. Il est tellement bon que six mois plus tard, après un retour de prêt à Sochaux et un essai infructueux au Hertha Berlin, il signe au Club Bruges. Où il explose. A l'issue de la saison 2010-2011, il a inscrit 22 buts et est élu Footballeur pro de l'Année. Acquis pour 250.000 euros, il est vendu pour six millions au champion d'Allemagne, le Borussia Dortmund, avec lequel il a disputé la Ligue des Champions cette saison. Etaussi : VadisOdjidja, qui ne s'est pas imposé à Hambourg, revient en Belgique. Avec Bruges, il est aujourd'hui l'un des meilleurs joueurs de la Ligue Jupiler. SinanBolat était désigné comme le successeur de LoganBailly, mais se brouille avec la direction de Genk lors des négociations pour la prolongation de son contrat : le Standard se félicite de l'avoir accueilli. TomDeSutter, alors au sommet de son art avec le Cercle Bruges, est transféré à Anderlecht : dans un premier temps, il rendra de fiers services. TomDeMul et SteinHuysegems n'ont pas réussi à s'imposer sur la durée à Genk, mais en six mois, ils ont aidé le club limbourgeois à sauver sa saison grâce à la conquête de la Coupe. Albert Cartier avait organisé un stage dans les Vosges, destiné à souder les liens. Il a eu les effets escomptés : c'est un groupe revigoré et bien décidé à se battre jusqu'à ses dernières forces pour assurer son maintien qui a réintégré la Belgique. Hélas, d'autres achats ont encore été effectués par la suite et la greffe n'a pas pris. Parmi eux : un certain QuintonFortune. Un international sud-africain, ancien joueur de Manchester United, au stade Leburton ? C'était trop beau pour être vrai. Prêté par Brescia, le joueur dont on espérait des miracles n'a pas apporté bonne... fortune et Tubize est redescendu aussi rapidement qu'il était monté. La suite, pour le joueur : en août 2009, il s'engage pour une saison avec Doncaster (D2 anglaise) qui résilie son contrat en février 2010. Un essai à Hanoi (Vietnam) se révélera...infructueux ! Etaussi : Pour renforcer sa défense, le Club Bruges engage le milieu de terrain allemand Marc- AndréKruska. Kruska qui a remporté le Trophée Fritz Walter récompensant le meilleur joueur de moins de 18 ans de la Bundesliga. Six mois plus tard, il s'en va à l'Energie Cottbus. AdnanCustovic, est vendu " pour un Snickers et un Mars " à Gand. Il quitte le Canonnier en pleurs. Déniché en 2006 par Gand à Eupen, où il avait inscrit 16 buts en D2 dans un rôle de milieu offensif, GuillaumeGillet a été repositionné à l'arrière droit par GeorgesLeekens. C'est précisément cette place qu'Anderlecht cherchait à renforcer lorsqu'il l'a transféré en janvier 2008. Bonne surprise pour lui : à son arrivée, Ariel Jacobs lui annonce qu'il le voit plutôt comme médian. Depuis lors, il a quasiment 100 % de temps de jeu. D'abord au sein du triangle qu'il a formé avec LucasBiglia et JanPolak, puis comme dépannage à l'arrière droit suite à la blessure de MarcinWasilewski et aujourd'hui comme milieu droit offensif, où il donne sa pleine mesure : cette saison, il est le meilleur buteur belge de la Ligue Jupiler, avec dix réalisations (plus cinq en Europa League). Etaussi : ThomasChatelle et StanislasVlcek (six buts au deuxième tour) furent aussi des réussites anderlechtoises, mais pas sur la durée. OlivierRenard, barré par AndrésEspinoza au Standard, se relance à Malines où il est toujours le titulaire. CyrilThéréau se relance à Charleroi après son échec à Anderlecht. EnzoScifo vient de succéder à MarcBrys à l'Excelsior Mouscron. En janvier, il obtient huit renforts du président PhilippeDufermont. Dont AlinStoica, qu'il croit pouvoir gérer et relancer. Ce fut un fiasco total. Dans cet afflux massif de nouveaux joueurs, on note aussi WalterBaseggio, GonzagueVandooren, JonathanWalasiak, AsandaSishuba, ZvonimirDeranja et HamdiHarbaoui Tous ne furent pas des échecs, mais ces investissements ont pesé lourdement sur le budget et creusé un peu plus un trou déjà bien profond dans lequel les Hurlus s'étaient enfoncés. Etaussi : L'attaquant colombien de Monaco, JuanPabloPino, arrive en prêt à Charleroi : un mystère. Le Brussels croit avoir déniché une perle avec l'arrière gauche serbe BojanNeziri dont MilanJovanovic lui-même disait le plus grand bien, et avec l'attaquant suédois OlafGuterstam. A priori, ce n'était pas le transfert le plus retentissant de l'hiver. Dès les six premiers mois, il aide le Standard à obtenir la troisième place, qualificative pour la Coupe de l'UEFA, et à atteindre la finale de la Coupe. La saison suivante, il est champion. En janvier 2009, il s'engage pour quatre ans au Borussia Mönchengladbach, qui occupe alors une position de relégable. Il participe activement au maintien, et est aujourd'hui une pièce maîtresse du club allemand, en défense centrale. Etaussi : Un autre défenseur brésilien a valu de belles satisfactions au Standard : MarcosCamozzato fut même considéré un moment comme le meilleur arrière droit du championnat, avant de décliner. Un certain Marcin Wasilewski arrive à Anderlecht sur la pointe des pieds, en provenance du Lech Poznan. Les arrivées, à Mons, de BenjaminNicaise et MomoDahmane sont des réussites sur le court terme. Et un jeune attaquant français encore méconnu, Perbet, passe six mois à Charleroi (13m, 6b). PärZetterberg, devenu scout d'Anderlecht pour la Scandinavie, a suivi attentivement le défenseur international suédois d'Hammarby, au nom allemand : MaxVonSchleebrugge (29 ans). C'est le premier transfert échafaudé par l'ancien capitaine des Mauves. Un échec. Etaussi : Beveren attire le gardien canadien RobertGiacomi : il se signalera surtout par de grosses bévues. Un des Argentins d'Anderlecht, ChristianLeiva, est prêté à Charleroi : il n'en reviendra pas transfiguré comme Zetterberg autrefois. C'est le début de la filière argentine à Anderlecht. Le Sporting découvre un longiligne attaquant de 1m93 à l'Independiente, qu'il achète pour 2,5 millions. Il est tellement professionnel qu'il vient déjà en novembre pour s'acclimater. D'emblée, on le compare à JanKoller, avec une meilleure technique. Il deviendra l'un des chouchous du stade Constant Vanden Stock. Des blessures à répétition lui feront rater plus de la moitié des matches. L'une d'elles, au tendon d'Achille qui risquait une rupture totale, l'obligera à mettre un terme à sa carrière. Il a joué son dernier match le 6 février 2010 contre Saint-Trond. En 94 matches de championnat, il a inscrit 52 buts. Etaussi : Charleroi a du flair : DanteBonfim, déniché à Lille, et JosephAkpala, trouvé au Bendel Insurance du Nigéria, sont deux bonnes pioches. Roulers tape dans le mille en acquérant SanharibMalki-Sabah à l'Union Saint-Gilloise. Et si le Chilien JeanBeauséjour ne s'impose pas d'emblée à Gand, il est aujourd'hui en Angleterre. Le Standard engage un jeune défenseur croate de 21 ans, déniché à Hajduk Split, qu'il considère comme le successeur de PhilippeLéonard. LovreVulin débutera contre le Germinal Beerschot et inscrira un très joli but. Ce sera son seul et unique match sous le maillot de Rouches. Ensuite ? Carl Zeiss Iéna en D2 allemande (aucun match joué en 2006-2007), Zalaegerszeg en Hongrie (21 matches en 2007-2008) et Slovan Liberec en Tchéquie (41 matches de 2008 à 2011). Il est aujourd'hui prêté à Ceske Budejovice, toujours en Tchéquie. Etaussi : Le Cercle, qui a un accord de collaboration avec Blackburn, loue pour six mois l'attaquant KeithBarker. Who ? Ainsi qu'un attaquant du MVV Maastricht, IbahMahamudu. Wie ? Mouscron engage le Brésilien Giba du FC Santos. Rien à voir avec son ancien homonyme de Waregem. Le Brussels signe un beau coup en attirant un jeune attaquant brésilien, arrivé à Genk en 2000, qui ne s'est pas encore totalement imposé en Belgique et avait même été prêté une saison à Heusden-Zolder, en 2003. Le stade Edmond Machtens sera sa rampe de lancement. Un an plus tard, en janvier 2006, il est transféré au Standard. Naturalisé Belge en juin 2008, il est aujourd'hui Diable Rouge et titulaire au Borussia Mönchengladbach, où il a été transféré en 2010 pour quatre millions d'euros. Etaussi : CédricBerthelin est le nouveau gardien de Mons. A l'exception de brefs passages au FC Dendre et à Mouscron, il est toujours resté fidèle aux Dragons jusqu'à ce jour. L'arrière gauche canadien MichaelKlukowski arrive à Bruges en provenance de La Louvière. Sans faire de bruit, il restera titulaire pendant six ans avant de partir en Turquie en 2011. Mouscron a besoin d'argent et met en vente ses meilleurs joueurs dont fait partie ChristopheGrégoire. Le Liégeois réalise un rêve en signant pour Anderlecht et est d'autant plus confiant que le Sporting est entraîné par HugoBroos, qui l'a lancé au Canonnier. En février, Broos est limogé et cède le relais à son adjoint FrankieVercauteren. L'élégant gaucher liégeois ne jouera que six petits matches pour les Mauves, inscrivant un but contre Beveren. Six mois plus tard, il se relancera à Gand. Aujourd'hui âgé de 31 ans, et après des passages à Willem II et Charleroi, il joue pour Sprimont en Promotion D. Etaussi : Lokeren, qui a déjà eu plus de flair, engage l'attaquant sénégalais DiaCiré. La Louvière attire le médian brésilien MarcusMatcosman. Mouscron jette son dévolu sur l'arrière droit français Jean- FélixDorothée. En 2001, l'attaquant croate avait transféré à Aston Villa pour neuf millions. Son passage en Premier League fut un échec total : peu de matches et aucun but au compteur. Il est même élu plus mauvais transfert de l'année en Angleterre. En 2002, il est prêté au Dynamo Zagreb. C'est à Bruges qu'il va véritablement éclater. Il témoigne d'un sens du but exceptionnel, se révèle un redoutable tireur de coups francs et marque énormément, dont beaucoup de buts importants. S'il rechigne parfois à travailler à la récupération, il participera à la Coupe du Monde 2006 et retournera au Dynamo Zagreb en 2007 Etaussi :Après une saison et demie à Tottenham, où il n'a joué qu'un match de championnat, JonathanBlondel vient se relancer en Belgique : au Club Bruges où il est toujours. Mouscron ne réalise qu'un seul transfert : celui du jeune arrière gauche corse GrégoryLorenzi, qui réalisera une carrière honorable au Canonnier. Il est aujourd'hui à Brest, qui l'a déjà prêté plusieurs fois. A l'époque, Westerlo a un accord de collaboration avec Chelsea. Le club campinois accueille plusieurs joueurs excédentaires chez les Blues, dont un milieu de terrain, JoeKeenan, qui arrive en prêt. Keenan ne sera jamais Keegan. Dans l'ensemble, cette collaboration avec les Londoniens n'est pas un grand succès. Etaussi : Gand loue les services de deux joueurs du Standard : JurgenCavens et MustaphaOussalah. Beveren accueille deux nouveaux Ivoiriens : MamadouMadinhoDansoko et SeydouBadjanKonte. Tout le monde n'est pas YayaTouré. Il s'entraînait dans un parc de Nancy lorsque Charleroi est allé le chercher. BertrandLaquait fut sans doute le meilleur gardien qu'aient connu les Zèbres ces dix dernières années. Il a joué six ans au Mambourg, entrecoupés d'un prêt au Recreativo Huelva en 2006-2007 en tant que deuxième gardien derrière JavierLopezVallejo en 2006, et inscrivit même un but contre Mons, le 21 décembre 2003, sur un long dégagement qui trompa le gardien adverse. Parti en 2009 à la Croix-de-Savoie, en D3 française, il y a fêté deux promotions d'affilée et joue désormais en Ligue 1 avec ce même club, rebaptisé Evian-Thonon-Gaillard. Etaussi :Le Standard fait signer un contrat de deux ans à un jeune attaquant congolais (ou rwandais ou burundais, on ne sait trop) : MohamedTchité, dit Mémé. Malines est en faillite, et afin de lui permettre de terminer la compétition, reçoit en prêt plusieurs joueurs d'Anderlecht, de Mouscron, de Lokeren et surtout du Standard. Le club liégeois veut aguerrir des joueurs au temps de jeu particulièrement réduit. Dont le gardien DimitriHabran, 27 ans à l'époque, qui n'a joué que trois matches avec les Rouches depuis 1998. MohamedElYamani, XavierAsselborn, AntonioCaramazza et SébastienGrégoire font aussi partie du lot. Habran jouera 18 matches avec Malines, retournera ensuite au Standard (3 matches), connaîtra encore une belle saison à Ostende en 2004-2005 (29 matches) mais après ce sera l'inéluctable déclin : Doxa Dramas, MVV Maastricht, Namur et depuis lors Seraing. Etaussi : Le Standard engage le jeune Norvégien BjörnHelgeRiise. Il n'aura pas le même rendement que son frère, JohnArneRiise, et sera cédé au Brussels l'année suivante. HugoBroos est ambitieux. Jean- PierreDetremmerie lui a quasiment donné carte blanche pour les transferts et il rapatrie l'un des enfants prodigues du club : après trois saisons au Standard, deux au Sporting Lisbonne et un transfert à Galatarasay où il est confronté à des retards de paiement, MboMpenza revient au Canonnier et emmène le club vers une finale de Coupe. En partie en raison de blessures qui empêchent le club de le revendre plus tôt, il restera deux ans et demi à l'Excelsior (62m, 27 b) avant d'être transféré à Anderlecht en 2004. Souffrant du dos, il a été contraint à prendre sa retraite le 9 décembre 2008.. Etaussi :Le Standard engage le Croate RobertSpehar, meilleur buteur avec Bruges en 96-97, en disgrâce avec Galatasaray et qui entretenait sa condition avec Osijek. Formé dans un premier temps à Beringen puis à Anderlecht, le milieu de terrain belgo-turc est considéré comme un grand talent. Certains osent des comparaisons avec EnzoScifo et MarcDegryse. Il tarde à démontrer toute l'étendue de ses capacités et les Mauves veulent l'aguerrir en le prêtant à Westerlo. Revenu à Anderlecht six mois plus tard, il repart en janvier 2003 pour De Graafschap. Depuis, c'est la galère : Sebatspor, Ostende, Türk Telekomspor, Ethnikos Asteras, Sivasspor, Tubize de 2008 à 2010 et aujourd'hui Dudelange au grand-duché de Luxembourg. Etaussi :Un an après MichaëlGoossens, le regretté RégisGenaux (miné par les blessures à l'Udinese) revient au Standard : il ne restera que six mois, pour quatre matches joués. Après six mois à Anderlecht, DavidBrocken atterrit aussi à Sclessin : il finira dans le noyau C. Geel, néo-promu, obtient le prêt de quatre joueurs hongrois : IstvanSzeker, CsabaFeher, SanderPreizinger et ZoltanPeto que l'on verra ensuite au RWDM. Peine perdue : ce sera le retour immédiat en D2. PAR DANIEL DEVOS - PHOTOS : IMAGEGLOBE