Comment vous occupez-vous en dehors du football?

Kris Van de Putte (27 ans): Je consacre la majeure partie de mon temps aux enfants. Ils sont très actifs. Je n'ai pas d'autres loisirs. Je m'ennuie rarement. Quand ils ne sont pas là, je savoure ces instants de tranquillité.
...

Kris Van de Putte (27 ans): Je consacre la majeure partie de mon temps aux enfants. Ils sont très actifs. Je n'ai pas d'autres loisirs. Je m'ennuie rarement. Quand ils ne sont pas là, je savoure ces instants de tranquillité. Imaginez que vous deviez emporter un seul objet sur une île déserte...J'emmènerais ma femme et mes enfants, évidemment! Si ce n'est pas possible... (Il réfléchit). Un ordinateur avec une webcam pour voir et entendre ma famille quand même. Non que je m'y connaisse vraiment en informatique, vous savez. Quand Borre ira à la grande école,ça viendra peut-être tout seul car j'ai l'intention de me procurer un ordinateur. Qu'est-ce qui est susceptible de vous émouvoir?Un problème de santé, qu'il touche ma femme ou mes enfants. Avant, un mauvais match me trottait longtemps dans la tête mais depuis la naissance des enfants, ça m'est passé. J'ai appris à tout relativiser.Votre lecture favorite?Surtout des journaux et des magazines. Les livres ne m'intéressent pas vraiment. Quand nous sommes au vert, par exemple, j'occupe mes loisirs en me reposant et en jouant aux cartes, pas en lisant des livres.Une belle voiture est-elle importante à vos yeux?Je n'y attache plus guère d'intérêt. Avant, j'ai eu une belle voiture, avec tous les gadgets possibles et imaginables, mais on l'a volée. Depuis lors, je ne veux plus claquer mon argent dans des véhicules de luxe. Pour autant que la voiture roule et qu'elle soit sûre... Je préfère consacrer cet argent à des vêtements, pour moi et ma famille, à l'agencement de notre maison. Au moins, nous en profitons tous.Quels rêves aimeriez-vous réaliser?Mon plus grand rêve, c'est que nous parvenions à offrir à Stef une vie indépendante. (NDLA: Stef a un retard moteur et mental). Nous sommes en bonne voie mais c'est pénible. Nous devons lui consacrer beaucoup de temps et attendre. Sinon, j'espère que la famille restera en bonne santé! Aimez-vous les animaux?Oui, sans estimer indispensable d'en avoir. Nous avons néanmoins un chat mais il est rarement à l'intérieur.Imaginez que vous n'ayez pas réussi votre carrière de footballeur professionnel...J'aurais sans doute continué à travailler là où j'étais employé avant de signer mon contrat pro, dans une entreprise de construction de vérandas. J'ai un diplôme de menuisier-artisan.Comment décririez-vous votre femme?Elle est formidable, c'est tout. Le moteur de notre petite famille. Elle distribue les tâches et organise la plupart des choses. Elle est d'un naturel romantique, contrairement à moi. C'est une femme complète. Si je devais l'échanger contre une autre pour un jour, ce serait sans doute pour Yasmine, une chanteuse qui a une aura particulière. Mais ce ne serait pas pour plus d'un jour, vous savez!Quand avez-vous pleuré pour la dernière fois?Lors d'un des moments qui ont suivi la naissance de Stef. Ce fut un fameux choc à encaisser, même si je dois dire que nous avons surmonté cette épreuve. Je ne montre pas facilement mes émotions et je ne pleure donc pas très vite. Il m'en faut beaucoup.Pensez-vous parfois à ce que vous ferez au terme de votre carrière?Heureusement, la fin de ma carrière est encore lointaine. Peut-être ouvrirai-je une taverne ou quelque chose de ce genre. J'aimerais travailler avec les jeunes, aussi. Je me verrais bien entraîneur des jeunes ou des gardiens. Mais comme je l'ai dit, j'espère que ce n'est pas pour tout de suite. Beaucoup de choses peuvent changer d'ici là.Vous habitez à Lokeren alors que Kris évolue à Mons. D'où vient ce choix?Sophie Dhondt (24 ans) : Je travaille dans une boutique de vêtements dans un centre commercial de Saint-Nicolas. Avant, nous habitions à Tamise. Nous avons longtemps cherché l'endroit idéal pour faire construire puis nous sommes tombés sur cette maison, qui était à notre portée. Nous l'avons achetée clé sur porte et nous avons pu choisir tout l'agencement intérieur. C'est idéal pour les enfants aussi car l'école n'est pas très loin. Stef a quatre ans et demi et Borre vient d'en avoir trois. Quels sont vos hobbies?Une fois par semaine, je fais de la bodygym avec une amie. éa me plaît beaucoup et ça me détend.Aimez-vous le football?Nettement moins à la télévision que quand je peux assister à un match. Auparavant, je suivais tous ceux de Kris. Maintenant, je ne me rends qu'aux rencontres qui se jouent dans les environs. Il n'est pas facile de se libérer avec les enfants et, en plus, le samedi, je travaille jusqu'à six heures.Quel effet cela fait-il d'être la femme d'un footballeur?Je suis souvent seule mais je dois dire que je m'y suis habituée rapidement. Kris et mois nous connaissons depuis neuf ans. Nous nous sommes mariés il y a trois ans. Pour moi, tout cela est donc normal. En plus, nous avons des enfants, qui exigent beaucoup de temps et d'attention.Vous travaillez dans une boutique. Attachez-vous beaucoup d'importance à vos vêtements et à votre apparence?Un peu quand même. Je suis coiffeuse de formation, donc j'estime important d'être soignée. Je suis la mode, sans vouloir à tout prix ce qui vient de sortir. J'aime le shopping. Kris aussi. D'ailleurs, il préfère choisir ses vêtements lui-même. Il trouve plus vite ce qui lui convient que quand je l'accompagne. Pourtant, nous avons à peu près les mêmes goûts. Ses choix me plaisent donc généralement.N'avez-vous jamais eu envie de travailler comme coiffeuse?Si et je l'ai fait jusqu'à la naissance de Stef. L'accouchement a été très difficile et il a manqué d'oxygène, ce qui a provoqué son retard mental et moteur actuel. Il a besoin de beaucoup plus de soins et d'attention qu'un autre enfant. A sa naissance, j'ai donc décidé de travailler moins. Je ne preste que 28 heures par semaine pour l'instant. Quand les enfants seront plus âgés, je reprendrai peut-être mon métier de coiffeuse. Nous verrons bien.Comment se passe l'éducation de Stef?Il fréquente un centré spécialisé à Saint-Nicolas, tous les jours de la semaine. C'est comparable à une école mais il y reçoit quotidiennement des soins de kinésithérapie et d'ergothérapie. Il progresse très bien. Depuis six mois, il marche. Il va à ce centre depuis qu'il a un an et demi. Au bout de trois mois, il pouvait s'asseoir, ce qu'il ne parvenait pas à faire avant.Quel genre d'homme est Kris?Un homme très actif, qui reste rarement assis deux minutes. Il est parfois têtu mais aussi très honnête.Qu'estimez-vous important dans l'éducation des enfants?Ils doivent apprendre à partager avec les autres et respecter tout le monde. Ils doivent fréquenter des enfants de tous horizons. Prenez Stef. Il a un handicap. Nous voulons que Borre comprenne que certains enfants sont différents et qu'il doit être aussi gentil avec eux.Comment Kris peut-il vous surprendre?Par des choses simples: un repas ou quelques fleurs. Si je devais le changer, j'aimerais qu'il soit un rien plus romantique. Je le suis mais pas lui. L'année dernière, à l'occasion de mon anniversaire, il est parvenu à me surprendre: il avait réservé une chambre d'hôtel et avait placé un cadeau sur l'oreiller. Il peut me faire revivre de tels moments très souvent!Ilse Peleman