Mémé Tchité Le physique

Avec 1mètre 76 pour 69 kilos, Mémé Tchité est plutôt d'un gabarit léger pour un attaquant de pointe. Ce profil lui offre cependant une très grande vitesse de démarrage. Il est très prompt pour jaillir dans le rectangle avant l'intervention de son opposant direct. Il présente une détente et une souplesse qui lui permettent d'effectuer des acrobaties devant le but et d'inscrire des buts très spectaculaires.
...

Avec 1mètre 76 pour 69 kilos, Mémé Tchité est plutôt d'un gabarit léger pour un attaquant de pointe. Ce profil lui offre cependant une très grande vitesse de démarrage. Il est très prompt pour jaillir dans le rectangle avant l'intervention de son opposant direct. Il présente une détente et une souplesse qui lui permettent d'effectuer des acrobaties devant le but et d'inscrire des buts très spectaculaires. La technique Il n'est certainement pas un monstre de technique. Cependant, tous ses gestes sont réalisés avec une très grande habileté, ce qui donne l'impression qu'il maîtrise parfaitement son sujet alors que ses dribbles s'appuient plus sur la vitesse que sur la technique. Son pied gauche est inférieur au droit. Sa frappe de balle est explosive mais n'est pas plus lourde que celle des meilleurs artificiers. Le joueur du Standard démontre toujours énormément d'envie sur le terrain. Il fait preuve d'un bon état d'esprit. Il a un comportement très positif et sa mentalité à travailler pour le groupe est rarement prise en défaut. Il raffole des longues courses et des appels dans la profondeur. En perte de balle, il ne rechigne pas à mettre une pression constante sur l'adversaire possesseur du ballon. Il est amoureux de son sport. Par ses appels de balle, il crée de l'espace pour ses partenaires (principalement Axel Witsel) venant de la deuxième ligne. Il préfère évoluer dans un système avec deux attaquants axiaux car l'attention des deux arrières centraux n'est pas uniquement focalisée sur sa personne. Il est efficace dans le jeu en déviation que ce soit dos au but où quand un partenaire sollicite le 1-2. De par son poids léger, il est désavantagé dans les vrais duels d'homme à homme où l'adversaire l'attaque en s'appuyant sur une charge franche. Il échappe à beaucoup de duels grâce à son explosivité et au fait d'avoir une attitude très " aérienne ". Dans les airs, il compense son manque de taille par sa détente, son timing et le fait d'être continuellement en mouvement.Paulo Henrique est un joueur qui donne l'impression d'être un peu emprunté dans ses courses mais c'est une image un peu fausse. Sa vitesse de démarrage est loin d'être exceptionnelle. Son volume de jeu est très intéressant et il est capable d'évoluer sur toute la largeur du terrain en attaque. Il ne rechigne pas à travailler 90 minutes durant et son endurance lui permet de se montrer dangereux même en toute fin de match. L'attaquant de Westerlo possède une technique toute brésilienne. Il est capable d'éliminer un ou plusieurs joueurs dans les espaces les plus réduits en réalisant des gestes imprévisibles. Bien que droitier, son pied gauche n'est pas en reste et il est susceptible de décocher des frappes des deux pieds de toutes les surfaces (intérieur, extérieur et cou-de-pied). Il est aussi très adroit devant le but, ce qui le fait entrer dans la catégorie des vrais buteurs. Sa mentalité est excellente aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire. Il est à l'écoute des anciens et du staff et se montre toujours prêt à agir pour le bien collectif. Son travail en perte de balle est réalisé par respect des consignes mais il ne sera jamais un monstre dans la récupération du ballon. Il fait également preuve de jusqu'au-boutisme, remettant l'ouvrage sur le métier jusqu'au dernier coup de sifflet. Le protégé de Jan Ceulemans est plus efficace quand il évolue comme attaquant axial. Il se débrouille aussi bien quand le système le laisse seul en pointe ou quand il est associé à un autre attaquant central. Il se déplace sur toute la largeur du terrain mais il préfère partir de la gauche et rentrer dans le jeu sur son pied droit pour enrouler ses frappes. Avec son 1 mètre 80 et ses 79 kilos, il doit encore progresser dans les vraies confrontations en 1 contre 1. Il est toutefois capable d'émerger entre deux défenseurs en faisant fonctionner son sens de l'anticipation et son feeling dans le grand rectangle adverse. Dans le trafic aérien, il est battu dans le face-à-face avec un vrai spécialiste du jeu de tête mais il est capable de couper les trajectoires pour devancer son opposant. NÉ EN 1963, ETIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ETIENNE DELANGRE