Il y a quelques années, La Tribune proposait le " Talent Foot ". Chaque semaine, des jeunes d'un club s'affrontaient dans des épreuves et les meilleurs se retrouvaient lors d'une finale. Avec la collaboration du journaliste Bernard Bolly, Mbo Mpenza a repris le concept et l'a adapté sous le nom de " Challenge Mbo ", diffusé sur TV Com. Depuis janvier, il débarque de manière hebdomadaire dans un club d...

Il y a quelques années, La Tribune proposait le " Talent Foot ". Chaque semaine, des jeunes d'un club s'affrontaient dans des épreuves et les meilleurs se retrouvaient lors d'une finale. Avec la collaboration du journaliste Bernard Bolly, Mbo Mpenza a repris le concept et l'a adapté sous le nom de " Challenge Mbo ", diffusé sur TV Com. Depuis janvier, il débarque de manière hebdomadaire dans un club du Brabant pour élire le U13 le plus complet. " L'idée de la RTBF était intéressante et nous y avons apporté des aménagements ", explique Mpenza. " Il y a une volonté de promouvoir les clubs amateurs et un aspect pédagogique. Chaque émission comprend un volet éducatif sur la nutrition, la prévention des blessures, etc. Nous tournons quatre heures dans les clubs. Pour remercier les enfants, nous leur offrons des cadeaux (ballon, confiture, fruits, livre Panini, ...). Une finale aura aussi lieu à Tubize et les enfants sélectionnés seront mélangés dans plusieurs équipes. On veut mettre en avant le fair-play et cela obligera les clubs à soutenir d'autres candidats. " Le choix du Brabant était logique pour Mpenza, qui habite la région. Mais il voit déjà plus grand. " C'est un projet qui s'étale sur quatre ans. On veut au fur et à mesure impliquer la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Flandre et d'autres sports. " Ce projet médiatique est la conséquence de la formation que l'ancien Anderlechtois a suivie auprès de l'UEFA, le MIP (Master for International Players). Sur les bancs aux côtés de Christian Karembeu, Juninho, Hannu Tihinen ou encore Bruno Cheyrou, il s'est spécialisé dans le management. " Mes cours m'ont bien aidé quand j'ai dû rechercher des partenaires et de la visibilité pour le challenge. Aujourd'hui, dès que j'ai un souci, je téléphone à l'UEFA et je reçois des solutions. A terme, j'aimerais travailler dans un club, non pas dans un rôle de directeur sportif, mais pour mettre en place une vision à long terme en matière de marketing et de sponsoring, toujours en lien avec le sportif. "