Sur ce match, toute la panoplie des gestes techniques a été passée en revue par le petit stratège flandrien. Petits ponts, passements de jambes, contre-pieds, dribble courts, déviations, accélérations, sens du démarquage, centres tendus et de surcroît, il sait faire jouer ses partenaires. Bref, son registre est complet et son influence sur le jeu gantois est énorme mais c'est sans conteste plus un passeur qu'un buteur.
...

Sur ce match, toute la panoplie des gestes techniques a été passée en revue par le petit stratège flandrien. Petits ponts, passements de jambes, contre-pieds, dribble courts, déviations, accélérations, sens du démarquage, centres tendus et de surcroît, il sait faire jouer ses partenaires. Bref, son registre est complet et son influence sur le jeu gantois est énorme mais c'est sans conteste plus un passeur qu'un buteur. Avant le week-end dernier, avec 15 assists et 5 buts inscrits, il figurait également en tête des moyennes avec 6,88 points par match. Par contre, chose plus surprenante, il avait déjà récolté 6 cartes jaunes. La plupart des médias, d'un point de vue tactique, disposent généralement les joueurs de Georges Leekeens en 4-5-1 comme mentionné sur ce schéma au départ du match contre Saint-Trond. Mais Boussoufa est plus souvent entre deux lignes. Cependant, le coach gantois, fidèle à sa réputation de spécialiste des phases arrêtées, a bien construit une équipe qui permet à Boussoufa de donner sa pleine mesure. Des joueurs très athlétiques sur les coups de pied arrêtés donnés de main de maître par Boussoufa (de temps à autre Christophe Grégoire les distille rentrant du côté droit) et deux joueurs de flancs ( Davy De Beule et le Liégeois) qui ont de la profondeur sur les côtés ainsi qu'un véritable centre-avant pivot en la personne de l'Irlandais Dominic Foley.On se rend compte sur ce schéma que Gand se dispose plutôt en 4-4-2 avec Boussoufa comme véritable attaquant et qui tourne autour du pivot qui reste la plupart du temps en position centrale. Les deux joueurs de flancs, De Beule et Grégoire, n'utilisent pas trop leur capacité de profondeur pour pénétrer et déborder eux-mêmes mais la mettent plus au service de la finition et des débordements du stratège sur l'autre flanc. Le rayon d'action de Boussoufa se situe principalement dans les 30 derniers mètres sur les flancs où il provoque énormément ses adversaires par sa vivacité et ses dribbles agrémentés de centres du meilleur cru. A noter la présence plus axiale du meilleur buteur de l'équipe (7 buts) dans les 16 mètres, Wouter Vrancken. Ce joueur mérite de recevoir sa chance dans un club de meilleur niveau et on parle de lui comme d'un grand meneur alors que ce n'est pas son véritable rôle à Gand. Mais dans un club du top, il bénéficiera de moins d'espace et le système le placera en soutien de 2 ou 3 attaquants. Les données seraient complètement différentes mais il a le volume de jeu et les qualités intrinsèques pour y réussir. La mentalité du Néerlandais me paraît également excellente et il me rappelle, par son style, le meilleur joueur avec lequel j'ai eu la chance d'évoluer : Simon Tahamata, un de ses compatriotes ! etienne delangre