Vêtu d'un masque en caoutchouc, d'une perruque, d'un soutien-gorge, d'un t-shirt rose de Mickey Mouse et d'un jeans moulant, un baron de la drogue brésilien, surnommé " Shorty ", a tenté de s'échapper de prison en se faisant passer pour sa fille, qui venait de lui rendre visite. Toi, c'est quoi ta meilleure imitation ?
...

Vêtu d'un masque en caoutchouc, d'une perruque, d'un soutien-gorge, d'un t-shirt rose de Mickey Mouse et d'un jeans moulant, un baron de la drogue brésilien, surnommé " Shorty ", a tenté de s'échapper de prison en se faisant passer pour sa fille, qui venait de lui rendre visite. Toi, c'est quoi ta meilleure imitation ? MAXIMILIANO CAUFRIEZ : J'aimais bien, moi le Montois, me moquer de l'accent liégeois de mes anciens coéquipiers du Standard, mais sinon, je ne suis pas très doué. À la limite, celui que j'imitais le mieux, c'est Edgar Davids ( rires). Ma mère me rappelle que plus petit, il n'y avait pas un jour où je ne voulais pas porter son maillot époque Juventus. Tenue que je complétais par le port de lunettes, évidemment ! Après le surf, l'escalade, le skateboard et le breakdance attendus aux JO 2024 de Paris, pourquoi pas le Mölkky ? Du 15 au 18 août dernier, en Haute-Savoie, se tenait en tout cas le Championnat du monde de ce jeu de quilles finlandais qui conquiert chaque année de plus en plus de joueurs au point de prétendre, selon certains, au rang de discipline olympique dans les prochaines années. Toi, c'est quoi le jeu d'été que tu rêverais de voir passer discipline olympique ? CAUFRIEZ : Le crossage ! Un sport qu'on pratiquait avec mes grands-parents à l'arrière de leur bar. Mon papy y organisait des tournois. C'est un peu comme un ancêtre du golf et ça se joue avec une cholette, sorte de club de golf fait à la main. Plus jeune, j'avais même reçu une mini-cholette de la part de mon grand-père ! Des souvenirs impérissables. Binôme de choc en Corée du Nord, où Donald Trump apparaît depuis peu sur une série de timbres en l'honneur du régime aux côtés de Kim Jong-un, le dictateur local. Toi, c'est quoi ta pièce de collection la plus improbable ? CAUFRIEZ : J'ai tous les albums Paninis complets - EUROS et Mondiaux - depuis la Coupe du Monde 2006 ! Et il ne me manque que deux cartes de l'EURO 2004 : William Gallas et Angelos Basinas ! Depuis quatre ans, j'ai même commencé la collection de ceux de la Pro League. Bon, je n'ai encore trouvé personne pour en échanger dans le vestiaire, mais rassurez-vous, il y a plein de jeunes dans mon coin qui se battent pour faire affaire avec moi ( rires). Trump toujours, Barron Trump. Le fils cadet du président américain s'est fait offrir un cheval de Mongolie de la part du président Khaltmaa Battulga à l'occasion de la visite du chef d'état asiatique à Washington. Le cadeau qui t'a le plus marqué ? CAUFRIEZ : Une petite voiture téléguidée reçue à la Saint-Nicolas pour mes 7 ou 8 ans. Mon grand frère était un grand fan de voitures téléguidées à essence, mais j'étais trop petit. C'est un cadeau qui m'a marqué parce que je m'étais levé pendant la nuit et que je ne l'avais pas vue. Au matin, elle était là. Je crois que mes parents avaient anticipé le fait que j'allais essayer de tricher un peu ( rires). La sécurité d'un aéroport américain a fait une curieuse découverte dans une valise enregistrée en soute : un lance-missiles, que son propriétaire a voulu faire passer pour un simple souvenir du Koweït. Ton souvenir de vacances le plus encombrant ? CAUFRIEZ : C'étaient ceux de mes parents. Plus jeune, avec mon petit frère, je me souviens d'avoir dû laisser mon bateau gonflable en Sicile pour faire de la place dans le coffre et pouvoir ramener tout le fromage et les olives à la famille.