En principe, quand tu marques un but, tu es content. En principe, quand tu es content, tu le montres. Mais si tu le montres trop, par exemple en enlevant le haut, tu es puni, comme Ronaldinho récemment, auteur voici huit jours du fort beau but qui permit au Barça de vaincre le Milan AC : Ronaldinho appartient en effet à la secte des buteurs stripteaseurs, la vraie, pas la fausse. La fausse regroupe ceux qui enlèvent leur maillot par gentillesse : dessous, se révèle un t-shirt avec un petit mot sympa pour leur pote malade, leur gonzesse, leur mémé, une cause qu'ils veulent défendre... La vraie regroupe les vrais exhibitionnistes, ceux dont le bonheur ne serait pas total, s'ils n'offraient pas alors leur torse au monde entier : même que souvent, le monde entier peut alors ...

En principe, quand tu marques un but, tu es content. En principe, quand tu es content, tu le montres. Mais si tu le montres trop, par exemple en enlevant le haut, tu es puni, comme Ronaldinho récemment, auteur voici huit jours du fort beau but qui permit au Barça de vaincre le Milan AC : Ronaldinho appartient en effet à la secte des buteurs stripteaseurs, la vraie, pas la fausse. La fausse regroupe ceux qui enlèvent leur maillot par gentillesse : dessous, se révèle un t-shirt avec un petit mot sympa pour leur pote malade, leur gonzesse, leur mémé, une cause qu'ils veulent défendre... La vraie regroupe les vrais exhibitionnistes, ceux dont le bonheur ne serait pas total, s'ils n'offraient pas alors leur torse au monde entier : même que souvent, le monde entier peut alors voir qu'ils ont mangé beaucoup de tartines à la créatine quand ils étaient petits. Suis-je un gros jaloux de leur trilogie abdos-pectos-biscotos, ou n'ai-je pas assez lu Desmond Morris pour saisir la profondeur de leurs pulsions tarzaniennes ? Toujours est-il que pareil étalage m'a toujours semblé un peu débile, régressif : comme me semblera régressif le comportement du premier buteur qui choisira d'uriner contre le piquet de corner pour montrer qu'il est content. Rigolez pas, ça finira par se produire... Donc, vu que l'excès nuit en tout, vu que la vertu est médiane, ces mises à poil sous prétexte de joie buteuse explosive, je ne suis pas contre le fait de les sanctionner. Mais... il y a deux " mais " liés à l'équité ! D'abord, si l'excès de joie en réaction d'un but marqué est condamnable, le manque de joie l'est alors tout autant : vu que le foot est une fête, et qu'il faut un minimum de festivité ! Je propose donc - que dis-je : j'introduis un projet de loi ! - auprès des vieux du Board pour qu'on brandisse dorénavant le carton jaune au nez de tout buteur qui, venant de scorer, continue de tirer une gueule d'enterrement. Par exemple à Thierry Henry, qui me semble se la péter chaque jour davantage. Le Français a pris la désagréable habitude de se figer après chaque but marqué, en se composant un regard vengeur et haineux, comme s'il venait de fusiller trente mille pédophiles : c'est largement aussi irritant, largement aussi punissable, que les nichons joyeux d' Emile ou de Ronaldinho ! Ensuite, en matière de sanction, aucune explosion de joie, si excessive soit-elle, n'équivaudra jamais à la gravité d'une explosion de tibia/péroné. Là, c'est dire et redire que l'échelle des sanctions, entre des fautes de jeu invalidant des adversaires ou susceptibles de les invalider, et des fautes extérieures au jeu mais reliées au savoir-vivre (ronchonnements, injures, obscénités, crachats, stripteases...), cette échelle-là ne me plaît pas : parce que ce manque de savoir-vivre (et de savoir perdre) au foot prend d'abord racine sur un sentiment global d'inéquité, de bordel littéral, quand il s'agit de sanctionner les agressions de jeu ! Il ne suffit pas que les joueurs soient polis pour que le jeu devienne propre, il faut que le jeu soit plus propre pour que les joueurs deviennent plus polis ! Alors : trois matches pour Eric Deflandre et cinq pour Bart Goor, ça apprendra à ces mal élevés à devenir les exemples qu'ils doivent être pour nos enfants chéris ? D'accord. Mais dix matches alors pour VladimirVoskoboinikov, même s'il est bien élevé ! Sur DiabisDiawara et d'autres, le sliding tackle vient encore de faire de gros dégâts impunis, et ce n'est pas demain la veille qu'il arrêtera d'en faire. Normal puisqu'on tente et qu'on peut tenter entre 40 et 50 fois, à chaque match, d'arracher le ballon des pieds adverses en s'y jetant gaiement à l'horizontale ! Et chaque fois que tu te jettes, tu peux prétendre que ton intention n'était pas meurtrière ! Et chaque arbitre est libre de te pardonner, plutôt que de trouver que c'était quand même un peu dangereux ! Evidemment, quand tu lâches un mollard ou que tu dis f-- off ", c'est beaucoup plus ardu de faire croire que tu jouais le ballon... par Bernard JeunejeanDIX MATCHES POUR VOSKOBOINIKOV, même s'il est bien élevé !