JohnToshack avait coutume d'affirmer qu'avec MauroSilva, il disposait d'un cheval dans l'entrejeu : ce pur-sang courait pour deux. Voilà 12 saisons déjà que le Deportivo a le privilège de compter en ses rangs ce joueur qui fut champion du monde avec le Brésil en 1994. Malgré son âge avancé (il a fêté ses 36 ans le 12 janvier), son rendement ne baisse pas et le président AugustoCesarLendoiro s'en rend compte, car il lui a offert un nouveau contrat d'un an. L'importa...

JohnToshack avait coutume d'affirmer qu'avec MauroSilva, il disposait d'un cheval dans l'entrejeu : ce pur-sang courait pour deux. Voilà 12 saisons déjà que le Deportivo a le privilège de compter en ses rangs ce joueur qui fut champion du monde avec le Brésil en 1994. Malgré son âge avancé (il a fêté ses 36 ans le 12 janvier), son rendement ne baisse pas et le président AugustoCesarLendoiro s'en rend compte, car il lui a offert un nouveau contrat d'un an. L'importance de Mauro Silva se vérifie sur et en dehors du terrain. Il joue un rôle essentiel dans le vestiaire et s'est complètement enraciné dans la culture galicienne. " Je ne l'aurais jamais cru ", avoue- t-il. " Je suis originaire de Guarani, à 100 kilomètres de Sao Paulo. En 1992, j'ai signé un pré-contrat avec l'AS Rome. Je n'ai pas été engagé, ils ont pris ClaudioCaniggia à ma place. J'ai alors reçu un coup de fil de La Corogne. A vrai dire, cette ville ne me disait rien. Tout au plus avais-je déjà entendu parler du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Je me suis laissé convaincre lorsqu'on m'a dit que Bebeto viendrait également. Je ne l'ai pas regretté. Et la ville offre une qualité de vie très élevée ". Le club, qui avait terminé 17e en 91-92, boucla le championnat suivant à la 3e place. Mauro Silva et Bebeto contribuèrent à faire du Deportivo le SuperDepor. En 2006, le Deportivo fêtera son centenaire. Mauro Silva est sous contrat jusqu'en 2005, et en principe, il s'en tiendra là. " Mon rôle en milieu de terrain est très exigeant. Jouer jusqu'à 37 ans et demi dans une ligue très compétitive est déjà respectable. Je veux laisser un bon souvenir aux gens. Je serai présent lors du centenaire, mais pas sur le terrain ". D'ici là, il espère encore remporter l'un ou l'autre titre. " Je ne sais pas si nous avons la meilleure équipe d'Espagne. Mais l'une des meilleures, certainement. Le noyau du Real Madrid est moins étoffé, mais compte quelques joueurs extraordinaires. Valence est une équipe bien organisée, on a l'impression que c'est une équipe italienne ". INAKI SAEZ a convoqué deux nouveaux joueurs pour le match amical de ce soir à Gênes, contre l'Italie : le demi gauche du FC Barcelone LuisGarcia et l'arrière droit du Deportivo ManuelPablo, qui n'avait plus été en sélection depuis septembre 2001. DANIELARANZUBIA, le gardien de Bilbao, a prolongé son contrat jusqu'en juin 2008. BUTEURS : 1. Ronaldo (Real) 24 buts ; 2. Mista (Valence) 19 ; 3. Baptista (Séville) 18 ; 4. Salva (Malaga) 17 ; 5. Torres (Atlético) 16.(D. Devos)