Vendredi, l'ailier international se rend à Mons avec sa nouvelle équipe de Bree.
...

Vendredi, l'ailier international se rend à Mons avec sa nouvelle équipe de Bree.MatthiasDesaever: Ce sera forcément un peu spécial, comme la première fois que je me suis rendu à Ostende avec le maillot d'une autre équipe. J'ai passé deux bonnes saisons à Mons. J'ai simplement fait le choix de relever un nouveau défi. Mons est toujours invaincu en championnat. Cela vous étonne-t-il?Pas vraiment. J'estime que l'équipe actuelle est plus forte que celle de la saison dernière. Mieux équilibrée. Cela se voit au niveau de la répartition des points: chaque semaine, quatre ou cinq joueurs apportent une large contribution au marquoir. Mais, celui qui fait tourner l'équipe, c'est Jean-Marc Jaumin. Si on parvient à l'arrêter, on a déjà accompli une grosse partie du boulot.Et Bree?La préparation n'avait pas été idéale. Le championnat avait bien commencé dans les chiffres, moins dans la manière. Nous n'avons pas encore joué notre meilleur basket. Il y a eu le renvoi de Patrick Doctor, qui s'était rendu coupable d'un geste malheureux, et maintenant la blessure de Jan Van Hoecke. Nous venons d'accueillir deux nouveaux joueurs. Avec Ryan Fletcher, nous disposerons d'un pivot supplémentaire pour épauler Yves Dupont dans la raquette. Joe Ingegneri a démontré son talent à Anvers. Mais il faudra intégrer ces nouveaux joueurs dans le collectif. Après un début de calendrier relativement facile, nous abordons désormais une série de matches-tests. Il y a eu Ostende samedi dernier, il y aura Mons ce vendredi et la semaine suivante, ce sera Charleroi. Après cela, nous verrons un peu mieux ce que nous avons dans le ventre.Quelle place estimez-vous pouvoir viser?Bree était troisième lors du dernier championnat. J'aimerais pouvoir viser plus haut, mais il faut rester réaliste. En principe, Charleroi et Ostende sont au-dessus du lot. Rééditer le classement de l'an passé sera donc déjà très bien.Vous vous plaisez dans le Limbourg?Oui, c'est une équipe qui travaille un peu dans le même esprit que Mons. Les dirigeants ont tout fait pour faciliter mon intégration. Et, sur le terrain, Melvin Watson n'hésite pas à me servir à profusion dans les moments chauds. Bree a toujours été considérée comme une équipe de shooteurs. Cela doit donc vous convenir?Le tir à distance, c'est un peu la marque de fabrique de Bree et je crois que cela le restera encore longtemps. Pourtant, l'équipe évolue. Autrefois, Bree gagnait ou perdait avec ses shooteurs. L'équipe actuelle est toujours capable de franchir le cap des 100 points mais démontre également qu'elle peut jouer en défense.