L'exploit revêt toute sa signification lorsqu'on se souvient qu'au match aller, Mons s'était lourdement incliné 104-77 dans la banlieue madrilène, et que lors du tour préliminaire de cette même Coupe Korac, Fuenlabrada avait étrillé Bree dans le Limbourg. C'est une très bonne équipe, actuellement 5e de son championnat, que l'Union a battu 93-84 mardi passé.
...

L'exploit revêt toute sa signification lorsqu'on se souvient qu'au match aller, Mons s'était lourdement incliné 104-77 dans la banlieue madrilène, et que lors du tour préliminaire de cette même Coupe Korac, Fuenlabrada avait étrillé Bree dans le Limbourg. C'est une très bonne équipe, actuellement 5e de son championnat, que l'Union a battu 93-84 mardi passé.Pour l'instant, vous respirez la confiance?Matthias Desaever: Oui, mais elle a toujours été présente. Je crois en mes possibilités. En début de saison, certains avaient pu penser que j'étais en baisse de régime. Sans doute avaient-ils encore en tête le championnat précédent, pendant lequel j'avais pratiquement inscrit 25 points à chaque match. Les adversaires étaient avertis et ont pris des dispositions pour me contrer. J'avais démarré la saison actuelle un peu plus laborieusement, mais après quelques semaines, j'avais retrouvé une moyenne de 17 ou 18 points par match. Je tourne de nouveau à plein régime depuis mon retour de l'équipe nationale. Mes équipiers le savent et orientent le jeu vers moi. Comment expliquez-vous la différence entre le match aller à Fuenlabrada et celui de mardi dernier?Là-bas, nous n'avons jamais été dans le coup. La semaine passée, nous avons pris certaines dispositions en défense afin de contenir Velimir Perasovic. Cela ne l'a pas empêché d'encore inscrire 31 points, mais avec un pourcentage de réussite moindre qu'habituellement. Fuenlabrada est fort tributaire du rendement de son shooteur croate.Trois victoires en quatre matches, c'est exceptionnel pour une équipe que le coach de Chalon-sur-Saône considérait comme la plus faible du groupe!Mons n'est pas encore connu sur la scène européenne. Nos adversaires ont sans doute encore tendance à nous sous-estimer. Nous avons démontré que nous pouvions rivaliser avec de très bonnes équipes françaises, allemandes et espagnoles. Il nous faut encore grappiller un succès pour forger la qualification pour le tour suivant. Notre meilleure chance résidera probablement dans la venue de Leverkusen, car s'imposer à Chalon sera selon moi très difficile.Ces succès européens sont-ils de nature à vous donner des ambitions pour le championnat?Charleroi est la meilleure équipe. Mais Ostende n'est pas supérieur à Mons. Si nous pouvons rencontrer les Côtiers en demi-finale, nous devons croire en nos chances d'atteindre la finale des playoffs.