Les poteaux sont rarement les amis des coureurs. A Ninove, l'un d'eux a mis fin à la carrière de Matthew Gilmore. Le 20 juillet 2006, le Belge d'origine australienne en a heurté un de plein fouet, pendant une kermesse. Il s'est occasionné une fracture ouverte à la jambe et plusieurs graves blessures au genou droit. Gilmore était malgré tout déterminé à revenir et à décrocher une deuxième médaille olympique à Pékin. Las, son articulation était trop atteinte. La Faculté lui a consei...

Les poteaux sont rarement les amis des coureurs. A Ninove, l'un d'eux a mis fin à la carrière de Matthew Gilmore. Le 20 juillet 2006, le Belge d'origine australienne en a heurté un de plein fouet, pendant une kermesse. Il s'est occasionné une fracture ouverte à la jambe et plusieurs graves blessures au genou droit. Gilmore était malgré tout déterminé à revenir et à décrocher une deuxième médaille olympique à Pékin. Las, son articulation était trop atteinte. La Faculté lui a conseillé d'abandonner le cyclisme, à 34 ans. Né à Gand, le 11 septembre 1972, Gilmore, fils du pistier australien GraemeGilmore, est devenu un des spécialistes de la piste les plus doués de sa génération. Il a remporté sa victoire la plus importante en 1998 : avec Etienne De Wilde, il a été sacré champion du monde de course par équipes à Bordeaux. Un an auparavant, il avait gagné ses premiers Six Jours, ceux de Gand, toujours avec De Wilde. Il allait encore s'imposer à quatre reprises sur ses terres, chaque fois avec un équipier différent : en 2000 avec Silvio Martinello, en 2001 avec Scott McGrory, en 2003 avec Bradley Wiggins et en 2005 avec Iljo Keisse. Gilmore s'est adjugé 17 Six Jours. En 2001-2002 et en 2002-2003, il semblait former un duo invincible avec McGrory. Mécontents de leur hégémonie, les organisateurs les ont souvent dissociés. " Sinon, nous aurions remporté encore plus de courses ", commente Gilmore. En roulant avec Keisse, son coéquipier de Chocolat Jacques-Topsport Vlaanderen, Gilmore a permis à une paire belge de s'illustrer ces dernières années. En comptant les Six Jours estivaux de Fiorenzuola d'Arda, en 2005, le tandem Gilmore-Keisse compte quatre victoires, dont la dernière de la carrière de Gilmore, à Hasselt, en février 2006. Outre son sacre mondial, Gilmore s'est adjugé plusieurs titres européens. Par équipes, il a été champion d'Europe à trois reprises, en 2000 et 2001 avec De Wilde, en 2005 avec Keisse. Il a été le meilleur Européen en derny en 2001 et 2002. Aux Jeux Olympiques de Sydney, associé à De Wilde, il a gagné la médaille d'argent. Comme il l'avait annoncé, il retourne définitivement Down Under, avec sa femme Andrea et leurs fils Zackary et Liam. Il espère rester dans le milieu du cyclisme et former de jeunes talents australiens. Dimanche dernier, Gilmore a offert un verre d'adieu à ses supporters belges. Un adieu en mineur mais les organisateurs des Six Jours de Gand fleuriront certainement celui qui a si souvent déchaîné les passions dans leur stade lors de la prochaine édition.