Matias Suarez La technique

Matias Suarez est un des joueurs les plus doués techniquement à être passé par notre championnat. La qualité de tous ses gestes est exceptionnelle. Sa faculté à se remettre immédiatement dans le sens du jeu après un contrôle, une amortie ou une déviation est impressionnante. Le ballon lui colle aux pieds et le football est un jeu très simple quand on voit la facilité avec laquelle l'Argentin dompte le cuir. Il est capable de réaliser des trouvailles extraordinaires, notamment en pleine course.
...

Matias Suarez est un des joueurs les plus doués techniquement à être passé par notre championnat. La qualité de tous ses gestes est exceptionnelle. Sa faculté à se remettre immédiatement dans le sens du jeu après un contrôle, une amortie ou une déviation est impressionnante. Le ballon lui colle aux pieds et le football est un jeu très simple quand on voit la facilité avec laquelle l'Argentin dompte le cuir. Il est capable de réaliser des trouvailles extraordinaires, notamment en pleine course. Avec 1m82 pour un petit 75 kilos, l'Anderlechtois n'est pas une bête dans les duels. Par contre, toutes ses autres qualités physiques sont nettement au-dessus de la moyenne. Vitesse de démarrage, de course et de pivotement ainsi que détente sont des paramètres extrêmement développés chez le nouveau Soulier d'or. Cette impression de dextérité est encore amplifiée en conduite de balle tant sa vitesse d'exécution est phénoménale. Voici encore une de ses grandes qualités. Tout l'arsenal du parfait artificier est présent chez le Sud-Américain et cela lui permet de varier les frappes et de se montrer imprévisible pour le gardien. Toute la surface du pied est passée en revue que ce soit sur les tirs en force, les ballons enroulés ou les pichenettes. Et il réalise tous ces gestes avec la même réussite et la même facilité du droit comme du gauche. Bien que droitier, il peut donc être répertorié dans la catégorie des joueurs totalement ambidextres. Le natif de Cordoba possède un sens du but très aiguisé mais son placement sur le terrain ne lui permet pas toujours de finir les actions. Par contre, c'est un joueur qui est attiré par le but et fait preuve d'une très grande maîtrise dans le face- à-face avec le gardien. Ses reprises de volée et ses finitions en un temps sur les centres sont d'une précision diabolique. Son jeu de tête est correct grâce à son timing, sa détente et son explosivité mais il ne se mêle pas trop aux grappes de joueurs qui se livrent les combats aériens. Il fait preuve d'une grande polyvalence en pouvant évoluer dans les quatre rôles offensifs. C'est toutefois comme électron libre aux côtés d'un pivot qu'il est le plus efficace et surtout le plus dangereux. Il est alors capable de pourfendre les défenses adverses grâce à sa force de pénétration et ses dribbles. Son rendement a été très constant depuis le mois d'août et certainement en Europa League mais c'est un joueur qui nous a laissés sur notre faim durant ses trois premières saisons en Belgique pendant lesquelles il s'est plutôt contenté de quelques coups d'éclat.Avec son mètre 75 pour 70 kilos, Yassine El Ghanassy fait partie des footballeurs les plus explosifs de notre compétition. Il a beaucoup progressé dans les duels car il était considéré, à ses débuts comme un joueur qui ne faisait pas le poids dans les confrontations musclées. Il pivote très rapidement pour filer dans la profondeur et il peut encore améliorer son endurance, ce qui lui permettra d'aligner encore plus de sprints durant un match. Sur les longues courses, il se montre tranchant grâce à une très grande fréquence de foulées. Le numéro 11 de Gand est un élément très doué sur le plan technique, caractéristique de beaucoup de footballeurs qui ont fait leurs classes en partie dans la rue. Il sort des grigris que peu de footeux sont capables de réaliser. Il n'est pas du tout en difficulté quand il est mis sous pression par plusieurs adversaires. Les roulettes et les petits ponts font partie intégrante de son jeu. Il est aussi passé maître dans les passements de jambes effectués avec une vivacité incroyable. Sa conduite de balle est également virevoltante. Il ne fait certainement pas partie des gros frappeurs. Quand il utilise son cou-de-pied (c'est plutôt rare chez lui), il ne parvient pas à mettre tout son poids dans le ballon. Il préfère de loin caresser le cuir de l'intérieur du pied. Il utilise également cette qualité pour délivrer de bons centres, ce qui est primordial pour lui quand il se trouve en situation de débordement. Ses volées de l'intérieur du pied sont assez précises même s'il se retrouve trop peu souvent en position pour les réaliser. Avec une moyenne d'un but inscrit tous les 10 matches, on ne peut pas dire qu'il fasse partie de la catégorie des buteurs mais son rôle sur le côté fait de lui, plus un préparateur qu'un finisseur. Face au keeper, il se montre assez adroit quand il joue le coup en finesse. Toutefois, il devrait se révéler beaucoup plus tueur face au but, cela lui éviterait de vendanger certaines occasions. Avec sa petite taille, son jeu de tête fait partie de ses points faibles et il a tendance à éviter les confrontations dans les airs. En pleine course, sa détente lui permet de toucher le ballon sans vraiment maîtriser son geste. Il est le plus souvent utilisé comme joueur de flanc : c'est sur le côté gauche, en lui permettant de rentrer sur son pied droit, qu'il est le plus efficace. Dans le futur, il devra encore plus varier son jeu et venir davantage en position axiale pour que son rendement s'améliore. A 21 ans, il n'est encore qu'aux prémices de sa carrière mais il faut bien avouer que ses prestations manquent encore de constance. Il fonctionne encore beaucoup trop par à-coups. NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE