Le paysage audiovisuel belge est sorti de sa monotonie habituelle, au cours des deux dernières semaines. Il y a d'abord eu la réaction des autres médias, notamment écrits, par rapport à la politique de prix élevés pratiqués par Belgacom TV. La Gazette desSports a d'ailleurs joué parfaitement le jeu en publiant in extenso la communication qu'un de ses journalistes avait eu avec le servi...

Le paysage audiovisuel belge est sorti de sa monotonie habituelle, au cours des deux dernières semaines. Il y a d'abord eu la réaction des autres médias, notamment écrits, par rapport à la politique de prix élevés pratiqués par Belgacom TV. La Gazette desSports a d'ailleurs joué parfaitement le jeu en publiant in extenso la communication qu'un de ses journalistes avait eu avec le service commercial du nouveau détenteur des droits pour le direct et en a conclu que la première facture Belgacom TV coûterait trois fois plus cher que la dernière chez BeTV. Le produit est certes plus complet, mais plus de 1400 euros par an pour la totalité du foot belge et un peu de foot italien, cela reste tout de même très cher. La grande nouvelle est cependant liée au départ de Marc Delire de la RTBF pour la firme Woestijnvis, qui fournira les commentaires à Belgacom TV. Comme Philippe Hereng, qui quitte BeTV, Marc affirme que c'est surtout le projet du lancement d'un nouveau produit qui l'intéresse. Reste à voir si Benoît Thans le suivra pour devenir consultant, à la manière de JohanWalem qui a déjà signé chez Woestijnvis. Thans devait rencontrer Michel Lecomte ce lundi. " Pour moi, il n'y a pas incompatibilité entre les deux ", dit le rédacteur en chef des sports de la RTBF. " De toute façon, s'il reste, le rôle de Benoît va changer : il ne sera plus en studio mais sur le terrain ". Car Match 1 aussi va changer. " Comme nous aurons de meilleures images, nous leur donnerons la priorité ", dit Lecomte, qui ne déterminera que la semaine prochaine qui sera le deuxième présentateur de l'émission, en alternance avec Vincent Langendries. On pensait à Rodrigo Beenkens, qui est déjà éditeur de Match 1 et doit couvrir le cyclisme. " Rodrigo sera mon bras droit sur le foot ", dit Lecomte, qui ne veut pas non plus donner une importance démesurée au départ de Delire. " Il ne part pas avec les droits ", dit-il. " Je suis surtout embêté pour le mois d'août car beaucoup de nos journalistes sont en congé, et pour l'émission débat du lundi, un projet que Marc avait porté et qui lui tenait à c£ur ". (P. Sintzen)P.Sintzen