Les Bretons sont parvenus à inscrire trois buts dans un match pour la cinquième fois cette saison. Les trois attaquants, transférés l'été dernier pour un montant total de 53 millions d'euros, ont inscrit chacun un goal: Jérémy Doku (18 ans, Anderlecht, 26 millions), Serhou Guirassy (25 ans, Amiens, quinze millions) et Martin Terrier (24 ans, Lyon, douze millions). Ils l'avaient déjà fai...

Les Bretons sont parvenus à inscrire trois buts dans un match pour la cinquième fois cette saison. Les trois attaquants, transférés l'été dernier pour un montant total de 53 millions d'euros, ont inscrit chacun un goal: Jérémy Doku (18 ans, Anderlecht, 26 millions), Serhou Guirassy (25 ans, Amiens, quinze millions) et Martin Terrier (24 ans, Lyon, douze millions). Ils l'avaient déjà fait le 20 mars, au FC Metz (1-3). Les attaquants font montre d'efficacité au bon moment et permettent à Rennes d'espérer un ticket européen, soit la cinquième place qualificative pour la nouvelle Conference League. Guirassy a marqué quatre buts dans les quatre derniers matches de championnat, Doku deux en deux rencontres et Terrier a porté son total à sept buts et autant d'assists en 29 confrontations de Ligue 1. Tout a changé pour le Stade Rennais début mars, suite à l'embauche de Bruno Génésio au poste d'entraîneur, après neuf duels sans victoire et le limogeage de Julien Stéphan. Rennes a gagné treize points sur quinze et a de nouveau le sentiment de pouvoir placer un bon sprint en fin de parcours, même s'il doit encore affronter le PSG et l'AS Monaco. Depuis l'arrivée de son ancien entraîneur à Lyon, Terrier a subi une véritable métamorphose et est en pleine forme. Ce joueur, formé à Lille, est très présent dans le rectangle et particulièrement précis de l'intérieur du pied droit. Gérald Baticle, le bras droit de Génésio à l'OL, avait surnommé Terrier "le chirurgien", pour sa précision. Terrier a également tourné une page personnelle. Fin janvier 2020, il avait perdu connaissance contre Toulouse, sans la moindre raison. Ce bref moment d'inconscience, provoqué par une oxygénation insuffisante du cerveau, n'a heureusement pas eu de conséquences pour l'ancien international espoir français, qui a maintenant tiré un trait sur ce malaise.