Dans votre carrière, il y a eu un avant et un après Kiki l'innocent. Vous pensiez obtenir un tel succès ?

Non. J'ai commencé comme humoriste il y a une dizaine d'années, en remportant le Festival du rire de Rochefort. En 2012, j'ai effectué quatre passages dans Onn'demandequ'àenrire, l'émission de Laurent Ruquier, où j'ai obtenu un certain succès. On m'a vu dans Signé Taloche et Le meilleur de l'humour sur la RTBF. Mais Kiki l'innocent dépasse tout ce que j'ai connu. J'avais déjà collaboré avec Jérôme de Warzée et il a pensé à moi pour cette fameuse séquence ...

Non. J'ai commencé comme humoriste il y a une dizaine d'années, en remportant le Festival du rire de Rochefort. En 2012, j'ai effectué quatre passages dans Onn'demandequ'àenrire, l'émission de Laurent Ruquier, où j'ai obtenu un certain succès. On m'a vu dans Signé Taloche et Le meilleur de l'humour sur la RTBF. Mais Kiki l'innocent dépasse tout ce que j'ai connu. J'avais déjà collaboré avec Jérôme de Warzée et il a pensé à moi pour cette fameuse séquence dans son Cactus. Sa meilleure vidéo comptait plus de 10.000 visions et, là, en une journée on a atteint les 35.000 avant de dépasser les 110.000 ! C'est le genre de personnage dont le public se sent proche. C'est un fou du roi, il dit tout haut les grosses conneries que les gens pensent. On sent qu'il a un bon fond, même s'il est maladroit. Les Standardmen le considèrent comme un des leurs alors que les Anderlechtois en rient car ils imaginent que les Liégeois sont comme lui. Je reçois d'ailleurs beaucoup de sms de fans bruxellois qui disent l'adorer. Kiki me permet d'unir mes trois passions : l'humour, la Belgique et le foot. Je me sens comme un poisson dans l'eau quand je l'incarne. Après notre irruption sur le plateau télé lors du match des Diables en Croatie, Benjamin Deceuninck nous avait demandé d'apporter une touche d'humour dans son émission. Jérôme et moi sommes des fans de foot et nous avons bien travaillé le sujet. Ce qui est paradoxal, c'est que j'ai l'impression de ne pas avoir suivi beaucoup de matches à cause de l'écriture des séquences. Lors de Belgique-Algérie, nous devions rédiger notre texte tout en tenant compte de l'évolution du score. Comme les Belges ont marqué en seconde période, il a fallu procéder à des aménagements. Si et c'est pour cette raison que je suis content de pouvoir redevenir simplement Martin Charlier durant une partie de l'émission. Ce que je souhaite, c'est étoffer Kiki. Je prépare un spectacle pour septembre qui présentera l'univers de Kiki. Cela me permettra de sortir du foot. On pourrait imaginer qu'il se rende à un entretien de l'ONEM, qu'il présente son épouse, etc. J'ai suivi des études de langue, je suis bilingue néerlandais-anglais et je verrais bien des versions étrangères de Kiki. PAR SIMON BARZYCZAK" Kiki l'innocent est maladroit mais il a un bon fond. "