GuyMartens, qui est entraîneur des gardiens de Genk depuis une vingtaine d'années, n'a jamais joué en D1. " Le plus haut niveau auquel j'ai évolué, c'est comme deuxième gardien à Waterschei, en D2, en tant que doublure de KlausPudelko. A part cela, je n'ai joué qu'en D3 ou en Promotion. Je connaissais très bien mes qualités et mes défauts, et j'étais conscient de ne pas avoir les qualités nécessaires pour évoluer en D1. J'ai le même âge que MichelPreud'homme, que j'ai affronté dans les...

GuyMartens, qui est entraîneur des gardiens de Genk depuis une vingtaine d'années, n'a jamais joué en D1. " Le plus haut niveau auquel j'ai évolué, c'est comme deuxième gardien à Waterschei, en D2, en tant que doublure de KlausPudelko. A part cela, je n'ai joué qu'en D3 ou en Promotion. Je connaissais très bien mes qualités et mes défauts, et j'étais conscient de ne pas avoir les qualités nécessaires pour évoluer en D1. J'ai le même âge que MichelPreud'homme, que j'ai affronté dans les championnats de jeunes, et le plus cocasse, c'est que j'ai été sélectionné à quelques reprises dans les équipes nationales de jeunes alors que Michel avait été ignoré ! Les titulaires, dans les catégories d'âge, étaient à l'époque DirkVekeman et EricDeleu. J'étais le numéro 3 ". " J'essayais toujours de jouer très haut, mais comme on évoluait encore avec un libero, je jouais parfois... trop haut. Et cela nous a coûté des buts. Combien de fois n'ai-je pas entendu : - Maisenfin, quefais- tulà, restestoutdemêmedanstonbut ! C'était le genre de réflexion que m'irritait au plus haut point. Les ballons qui tombaient entre les défenseurs et le gardien, c'était pour le libero, qui ne s'intéressait pas à tout ce qui arrivait devant lui. A Genk, Johan Boskamp fut le premier à introduire la défense à quatre en ligne et à supprimer le libero. Et, donc, à demander plus au gardien. " " La taille est devenue importante aussi. Un gardien comme DanyVerlinden a été très bon à une certaine époque. Il avait de très bons réflexes sur sa ligne, était très fort en un-contre-un. Mais, si l'on veut que nos gardiens jouent haut, ils doivent avoir une certaine taille, sous peine d'être lobé. Aujourd'hui, les gens s'habituent à des gardiens élancés. Il a fallu passer outre à cette idée reçue qui veut que les gardiens de grande taille se couchent difficilement et se relèvent tout aussi lentement. Je me souviens qu'à 20 ans, EdwinvanderSar avait été sifflé par le public, qui appréciait peu son allure dégingandée, voire nonchalante. Il n'était pas du tout spectaculaire, alors que les supporters attendaient un gars bien musclé et explosif, qui bondissait dans tous le sens comme s'il était monté sur ressorts. " " L'évolution s'est accélérée lorsqu'on leur a interdit de prendre des mains une passe adressée par un défenseur. Pour beaucoup de gens, jouer au pied se limite à dégager du pied droit et du pied gauche. C'est plus que cela : un gardien moderne doit être capable de comprendre le jeu, d'un point de vue tactique ; être techniquement impeccable, des mains comme des pieds ; être fort mentalement, car il est souvent sous pression. "