Westerlo a réalisé deux transferts, Jeroen Vantournhout (Roulers) et Evariste Ngolok (Dender), deux médians défensifs issus de D2, donc.
...

Westerlo a réalisé deux transferts, Jeroen Vantournhout (Roulers) et Evariste Ngolok (Dender), deux médians défensifs issus de D2, donc. Yves De Winter reste le n°1 dans la cage. En championnat, de ses deux doublures, Bart Deelkens et Yannick De Winter, seule la première a eu des occasions de jeu. Deelkens a disputé deux matches : à Anderlecht, De Winter étant blessé, et contre le Lierse, alors que le n°1 campinois était suspendu. En été, Westerlo avait embauché Laurent Clerbois et Geoffrey Cabeke comme doublures des backs. La mentalité de Clerbois n'est pas suffisamment professionnelle, ce qui lui a valu d'être renvoyé en Espoirs. Cabeke s'est mieux intégré mais n'a reçu sa première chance que le week-end dernier. A gauche, Vantournhout, un médian central gaucher, également apte à jouer en défense, remplace Jef Delen. Suite à la longue blessure de Joris Van Hout, qui n'a pas encore joué une seule minute, et au forfait de Gunther Vanaudenaerde, Jens Cools a reçu sa chance à l'arrière droit. Dans l'axe, Adnan Mravac et Wouter Corstjens sont titulaires. Si le club a enrôlé Vantournhout et Ngolok, c'est pour épauler Steven De Petter, qui recule parfois d'un cran quand un défenseur central est indisponible. Ngolok, qui vient de Dender comme De Petter, allie physique et qualités footballistiques. Son arrivée accroît la concurrence dans l'axe, où Lens Annab, Rachid Farssi et Moses Adams devront redoubler de vigilance. Westerlo cherche une solution extérieure pour Michael Modubi, dont la résistance physique est moindre. Offensivement, Westerlo continue à attendre des performances d' Elrio Van Heerden, de Christian Brüls et, dans une moindre mesure, de Sasha Iakovenko, qui a déjà délivré pas mal d'assists. Tous trois ont déçu, tout en ayant des circonstances atténuantes : Van Heerden manquait de rythme après ses passages aux Blackburn Rovers et à Sivasspor, Brüls, qui vient d'Eupen et du MVV, n'avait encore jamais évolué en D1 et s'est en plus fracturé un orteil tandis que Iakovenko a connu une préparation troublée à Anderlecht. Après le stage hivernal, ces trois éléments devraient retrouver pied. Westerlo a des alternatives en Jarno Molenberghs à droite et Rachid Farssi à gauche. Cephas Chimedza est toujours en revalidation de sa blessure au genou. Une fois rétabli, il devra montrer ce qu'il peut apporter à Westerlo. Daniel Chavez fait partie des footballeurs créatifs qui ont été décevants et il a perdu sa place au profit de Dieter Dekelver, qui n'a guère marqué davantage. L'ancien meilleur buteur du club, Jaime Ruiz, restait sur plusieurs blessures et s'en est occasionné une nouvelle dès la première journée. Liliu Ellinton a tenu bon quatre matches avant d'être victime d'une fracture de stress. Après une demi-saison de tâtonnements en attaque, Jan Ceulemans espère que le retour récent de Ruiz va enfin conférer plus de profondeur et de dangerosité à son équipe, du moins si le buteur retrouve son niveau. Heureusement pour le club, en attendant, il y a eu Paulo Henrique, qui s'est débarrassé de ses kilos excédentaires et devient de plus en plus intenable pour ses adversaires comme pour... Westerlo. Le Brésilien appartient en effet à Traffic Football Management, un bureau brésilien qui le loue à Westerlo avec une option d'achat ou de location plus longue. En cas de vente, Westerlo touchera un pourcentage de l'indemnité de transfert. Plus que sur ses transferts, Westerlo compte sur le retour à leur niveau de ses joueurs, un niveau qu'il attendait d'eux dès le mois d'août. Le retour en forme de Jaime Ruiz devrait constituer un atout et aider le club à émerger du ventre mou. Evariste Ngolok (FCV Dender), Jeroen Vanthournout (Roulers). Soufiane Bidaoui (Roulers). PAR RAOUL DE GROOTE Brüls, Van Heerden, Iakovenko devraient retrouver pied.