Bertrand Laquait à propos de Nicolas Penneteau

Comme souvent, pour être dans le haut du tableau, il faut compter sur un bon gardien, et Nicolas fait une grande saison. C'est un vrai travailleur et il est récompensé de tous les efforts qu'il a consentis. C'est important pour l'équipe et pour un entraîneur de pouvoir se reposer sur quelqu'un d'expérience, qui a un niveau de jeu quasiment égal sur l'ensemble de la saison, et qui rapporte régulièrement des points. Il parle beaucoup pour imprégner l'équipe de son tempérament et de sa vision tactique, dont les défenseurs ont besoin au cours d'un match. Il a une très bonne mentalité et s'est très vite fondu dans le groupe. Au niveau de ses qualités techniques, il n'a quasiment aucune faille. Il est complet dans tous les domaines. Ce n'est pas un hasard si Charleroi se retrouve à cette position au classement et je suis ravi pour mon compatriote.
...

Comme souvent, pour être dans le haut du tableau, il faut compter sur un bon gardien, et Nicolas fait une grande saison. C'est un vrai travailleur et il est récompensé de tous les efforts qu'il a consentis. C'est important pour l'équipe et pour un entraîneur de pouvoir se reposer sur quelqu'un d'expérience, qui a un niveau de jeu quasiment égal sur l'ensemble de la saison, et qui rapporte régulièrement des points. Il parle beaucoup pour imprégner l'équipe de son tempérament et de sa vision tactique, dont les défenseurs ont besoin au cours d'un match. Il a une très bonne mentalité et s'est très vite fondu dans le groupe. Au niveau de ses qualités techniques, il n'a quasiment aucune faille. Il est complet dans tous les domaines. Ce n'est pas un hasard si Charleroi se retrouve à cette position au classement et je suis ravi pour mon compatriote. Sans vouloir me jeter des fleurs, c'est vrai qu'on a souvent dit que le poste d'arrière gauche était un peu maudit depuis que je suis parti. Je n'ai pas vu l'intégralité des matches de Charleroi, mais je n'entends que du positif à son sujet, et je vois quand même assez rarement des buts venus de centres sur son côté. Il ferme bien son couloir. S'il continue à jouer dans cette équipe de Charleroi qui tourne bien, c'est qu'il est bon ! Il fait son trou et c'est à lui de prouver qu'il peut rester en place quelques années au Sporting. Il a aussi un rôle important dans la bonne saison de Clément Tainmont. J'ai eu un peu la même chose quand Mommens ou Casto jouaient devant moi. Quand on s'entend bien, ça forme un vrai duo et ça permet à chacun de se concentrer pleinement sur sa tâche. Il faut pouvoir se reposer sur quelqu'un de solide derrière. Plus que les individualités, ce qui compte, c'est la stabilité de tout le bloc défensif. Et dans le duo central, on a d'un côté l'intelligence et la sagesse de Martos, et le physique et le courage de Dewaest de l'autre. Ce sont quatre qualités qui se complètent plus ou moins bien. Concernant Dewaest, il fait partie des meilleurs défenseurs du championnat. Il est bon à l'arrêt, excellent dans le jeu de tête et il n'hésite pas à pointer le bout de son nez devant en possession de balle. S'il améliore sa relance, il peut jouer dans n'importe quel club belge, c'est une certitude. Avec Martos, ils se trouvent les yeux fermés. Il n'y a aucun problème de communication entre eux et c'est très important sur les phases arrêtées ou lorsque les ballons viennent des flancs. Le talent fait le reste. Martos n'est pas doté d'une vitesse extraordinaire, mais il compense grâce à son sens de l'anticipation. Il ne tacle quasiment jamais et arrive souvent de manière propre au ballon. C'est un joueur très intelligent qui ne va pas s'engager dans les courses où il est en retard. A ce moment-là, il préfère prendre un rôle de couverture plutôt que d'aller jouer un duel où il risque de prendre un carton. Un entraîneur gagne du temps quand il voit qu'il a ce style de mec et que l'entente est parfaite avec Dewaest. Les deux joueurs sont complémentaires. Ils se font rarement prendre dans leur dos, mais c'est avant tout dû au fait qu'ils ne laissent que peu de profondeur à leurs adversaires en jouant généralement avec un bloc très bas. Sur les passes au sol, leur vision du jeu leur permet d'être souvent les premiers au ballon. Je vois en Stergos un garçon sérieux, professionnel. Il a un très bon impact physique sur son adversaire et une bonne anticipation. C'est aussi un joueur d'équipe. On voit qu'il ne joue pas uniquement pour se montrer. C'est rarement excellent, mais c'est aussi rarement mauvais ! Même dans ses périodes difficiles, j'ai trouvé qu'il faisait des apparitions intéressantes alors qu'il n'était pas encore prêt et formaté pour le championnat de Belgique. J'ai toujours apprécié la franchise que le garçon avait dans ses matches et l'influence qu'il a sur ses adversaires. Il a une approche du duel très intéressante, où il n'hésite pas à imposer le physique. A l'heure actuelle, il fait clairement partie des meilleurs arrières droits de Belgique et je pense qu'on n'a pas encore tout vu. Il a encore une marge de progression par rapport au football belge. Les bons résultats de Charleroi lui sont imputables parce qu'il garde bien l'équilibre dans l'équipe. Il a le coup d'oeil nécessaire pour anticiper ce qui peut se passer et garder assez de joueurs en position défensive quand l'équipe se projette vers l'avant. On voit que c'est un joueur qui a été formé en France. Il n'est pas extraordinaire techniquement mais il a quand même le niveau nécessaire pour ces PO1. Pourtant, en début de saison, quand j'ai vu le carton rouge qu'il a pris contre Bruges, je me suis dit qu'il était trop court. Quel bête tacle ! Depuis, il y a du progrès mais il doit faire attention à prendre moins de cartons. C'est un récupérateur qui doit jouer beaucoup de duels au milieu et il y va parfois vraiment dur. A force, tu finis par avoir une étiquette auprès des arbitres. Karel et DamienMarcq sont pour moi les deux premiers noms à inscrire sur la feuille de match. Ce sont eux qui font tourner l'équipe. Ils se sont adaptés au football moderne. Ils savent non seulement où ils doivent courir pour couvrir les espaces que laisse Kebano dans son dos mais, en plus, ce sont des joueurs qui ont quand même une certaine base technique et qui sont capables de distribuer le jeu d'une position plus basse " à la Pirlo ". Et puis sur le terrain, ils sont les bras droits du coach. Karel parle beaucoup avec ses coéquipiers, et c'est d'autant plus important quand tu joues dans une équipe avec beaucoup de jeunes. C'est toujours rassurant d'avoir quelqu'un à côté de toi qui te dit comment tu dois faire les choses. Karel apporte aussi la discipline qu'ont beaucoup de joueurs flamands, et ça donne une autre touche au jeu de Charleroi. Sa saison est totalement réussie, il a été assez important dans les résultats du Sporting cette saison. Il a fait étalage de toutes ses qualités mais ce qui est édifiant chez lui, c'est sa patte gauche qui lui permet de donner un super ballon peu importe où il se trouve. Il n'a pas besoin d'aller jusqu'à la ligne de fond pour délivrer un bon centre. C'est du pain béni pour les attaquants. Mais ce n'est pas qu'un demi gauche offensif. Il a un volume de jeu énorme et travaille aussi défensivement. Je pense que même si on devait le positionner back gauche, il pourrait tirer son épingle du jeu grâce à une intelligence que peu de joueurs ont. Je pense aussi que c'est quelqu'un qui est influent au niveau du groupe. Il a du caractère et sait tirer le groupe, chose qu'on a peu mise en avant. Il a les capacités pour être un vrai leader. Il est le pendant de Tainmont sur le flanc droit. Tout comme lui, il déborde facilement et délivre beaucoup de bons ballons dans les 16 mètres. C'est toujours bien de dribbler son opposant direct mais après il s'agit de ne pas gâcher l'occasion, et leurs centres sont indéniablement leurs points forts. Ce qui est intéressant, c'est que quand l'un centre, l'autre vient se placer en zone de réception. Il y a donc toujours de la présence devant et c'est un élément très perturbateur pour les défenses adverses. Dieumerci se replie aussi très vite pour effectuer un bon travail défensif. Ce sont des garçons qui ont conscience de ce qu'ils peuvent réaliser et de ce qu'ils réalisent collectivement. Le plus dur pour eux sera de confirmer et de garder une certaine régularité dans leurs performances. C'est le genre de joueur qui est très important dans un club de football. Quand il est sur le terrain, ne serait-ce que par sa présence, il apporte de la confiance à ses coéquipiers. Il monopolise constamment l'attention des défenseurs adverses et ça laisse beaucoup d'espaces à ses partenaires, qui en profitent pleinement. Il a une vraie influence sur le jeu du Sporting, d'ailleurs, on a bien vu la différence quand il est parti à la CAN. C'est un joueur qui a des qualités techniques, qui est rapide, qui a une bonne vista mais il apporte aussi beaucoup d'engagement dans son jeu. En plus, il a quand même pas mal de facilités pour mettre un but. Des points à améliorer, il en a encore beaucoup, mais ce n'est pas ça qui doit l'empêcher de franchir un palier. La qualité d'un joueur de foot, c'est de savoir jouer avec ses qualités tout en gommant ses défauts. Au niveau offensif, il n'y a pas un attaquant qui domine en ayant mis 15 buts depuis le début de la saison. Par contre, ils sont tous soudés et c'est vraiment ça leur force. C'est vraiment le groupe qui compte. Quand je vois un CédricFauré qui travaille encore autant dans le jeu, pour son âge, chapeau ! Il se met pleinement au service de l'équipe et ne cherche pas à en tirer une gloire personnelle. C'est rare d'encore trouver un avant-centre avec ce profil-là. Il soulage énormément l'équipe parce qu'outre son jeu de tête, il est capable de garder le ballon dans les pieds, et donc d'éviter les relances " boomerang " qui reviennent directement dans les pieds de l'adversaire. Quand l'équipe est en difficulté, elle peut compter sur lui pour garder le ballon et permettre aux lignes de se resouder.?PAR JULIEN BROGNIET - PHOTOS : BELGAIMAGE