Le physique

88 kilos pour 1m89, Mario Balotelli est une véritable montagne de muscles ce qui lui vaut d'être un monstre dans les duels. En pleine course, il développe toute sa puissance avec ou sans ballon. Il renverse tout sur son passage et ses appels en profondeur le rendent insaisissable pour les défenseurs. Sur les premiers mètres, il manque un peu d'explosivité et il doit compenser, avec ses grandes jambes, dans les petits espaces et notamment en finition.
...

88 kilos pour 1m89, Mario Balotelli est une véritable montagne de muscles ce qui lui vaut d'être un monstre dans les duels. En pleine course, il développe toute sa puissance avec ou sans ballon. Il renverse tout sur son passage et ses appels en profondeur le rendent insaisissable pour les défenseurs. Sur les premiers mètres, il manque un peu d'explosivité et il doit compenser, avec ses grandes jambes, dans les petits espaces et notamment en finition. Pour un joueur de sa stature, l'attaquant de Manchester City est répertorié dans la catégorie des joueurs techniquement doués. Il réalise des roulettes en pleine course et ses amorties et contrôles sont parfaitement exécutés. Il éprouve toutefois plus de difficultés avec son pied gauche. Il ose des gestes techniques que seuls les as sont capables d'exécuter. Les retirés-semelles suivis du crochet derrière la jambe d'appui et les passements de jambe sont effectués avec une grande dextérité et rendent les adversaires fous. L'ex-Interiste ne se laisse pas démonter par les critiques qui s'abattent sur lui par rapport à ses nombreuses frasques extra-sportives : cela démontre un caractère fort. Sur le terrain, il fait trop souvent preuve d'insouciance qui, parfois se transforme très vite en suffisance. Ce comportement a tendance à irriter ses partenaires mais que dire alors du staff technique ? Super Mario est quelqu'un de très difficile à gérer pour un coach. L'international italien est doté d'une frappe très spontanée, chose assez rare chez un joueur de sa stature. Son pied droit est de loin sa meilleure arme et son gauche plutôt un point faible. Il est très adroit en reprises de volée, qui partent comme des boulets de canon. Il est aussi capable d'enrouler des frappes de l'intérieur du pied avec beaucoup de force. Son jeu de tête est d'excellent niveau et il peut aussi bien s'imposer dans un duel au sein d'une grappe de joueurs que couper les trajectoires vers le premier poteau. Ses têtes décroisées sont surprenantes pour le gardien adverse. Il est encore difficile de lui donner des consignes tactiques bien précises. Il préfère évoluer comme électron libre autour de l'attaquant axial, d'où le rôle de joker qui lui est souvent dévolu. Parfois, il exagère les dribbles, ce qui le rend individualiste. Devant le but, il peut indifféremment jouer le coup en finesse ou en force mais il n'est pas un vrai tueur en zone de finition. Avec 1m86 pour 80 kilos, Klaas-Jan Huntelaar manque un peu de puissance dans les longues courses et il ne fait pas partie des joueurs les plus explosifs. Par contre dans les duels, il résiste très bien aux chocs surtout quand il peut utiliser son corps dos au but. Il prend appui sur l'adversaire, qui éprouve du mal à jouer l'anticipation. Comme il est constamment en mouvement, son volume de jeu est intéressant pour un attaquant axial. Le numéro 25 de Schalke n'est pas le type de joueur qui va éliminer plusieurs adversaires dans des espaces réduits. Son jeu en déviation, dans un rôle de pivot, est de très bon niveau. Il parvient à dompter très vite le ballon pour en faire le meilleur usage au profit du collectif. A 28 ans, il est devenu un des spécialistes des retournés acrobatiques, ce qui démontre quand même une grande maîtrise technique. Sa conduite de balle, même du pied gauche est fluide et élégante. L'international hollandais est doté d'un caractère bien trempé. Pour présenter les stats de buteur qu'il possède, il doit faire preuve d'égoïsme dans les 16 mètres. Par contre, dans la construction du jeu, il fait preuve d'altruisme en étant continuellement en mouvement pour le bien collectif. Il est capable de faire mouche à tout moment et c'est un joueur qui ne laisse jamais tomber les bras. L'ancien joueur du PSV, de Heerenveen, de l'Ajax, du Real et du Milan (excusez du peu !) ne possède pas une frappe de mule. Il s'appuie sur une technique et une facilité dans le geste qui font de lui un finisseur à la précision d'horloger suisse. Bien qu'il ne soit pas une bête dans les duels aériens, son jeu de tête est performant grâce à une bonne détente et un bon timing. Son côté roublard, son feeling et son jeu de bras font le reste. Le joueur, que la rumeur envoie du côté d'Old Trafford, manque clairement de polyvalence : son rendement est optimal en position de numéro 9, point final. Dans ce rôle axial, il est capable d'évoluer en pivot, de créer des brèches pour ses partenaires par ses mouvements perpétuels et surtout de se montrer extraordinairement efficace devant le but. Il fait preuve d'un feeling et d'un sens du but exceptionnels. Les deuxièmes ballons retombent presque systématiquement dans ses parages et son instinct de tueur fait la différence.NÉ EN 1963, ÉTIENNE DELANGRE JOUA COMME DÉFENSEUR AU STANDARD DE 1981 À 1992 (267M EN D1 ET 6B, CHAMPION EN 82 ET 83). EX-CHARGÉ DE COURS À L'ÉCOLE DU HEYSEL, IL COACHA DE LA P1 À LA D1 (CHARLEROI). PAR ÉTIENNE DELANGRE