Il y a un mois, Huub Stevens avait survécu à un premier ultimatum. Jeudi dernier, l'entraîneur néerlandais a dû quitter le Hertha BSC. Après sa défaite 6-1 en Coupe, face au Werder Brême û la pire de toute l'histoire du club berlinois dans cette épreuve, même le manager, Dieter Hoeness n'a plus été en mesure de le défendre. La patience de la direction était à bout, surtout que Stevens avait écarté Fredi Bobic.

Fin octobre, l'équipe de Bart Goor avait été mise devant l'obligation de remporter deux joutes, en championnat et en Coupe, pour sauver son entraîneur. Elle avait remporté les deux matches de la vérité et Stevens avait conservé son poste. Ces succès n'ont pas fait taire la critique, d'autant que de nouvelles prestations décevantes ont relégué le Hertha BSC à l'avant-dernière place en Bundesliga. Après sa défaite contre Schalke 04, le Batave n'avait pas voulu envisager son départ : " En aucun cas je n'abandonnerai. Un Huub Stevens ne jette pas l'éponge. Ce n'est pas dans son genre ".

La direction l'a délivré de ses tourments. A l'aube de la saison, elle voulait lutter pour le titre et les places en Ligue des Champions. Elle ne pouvait conserver son entraîneur, dans une situation aussi dramatique : outre la Coupe et le championnat, il y a eu la Coupe UEFA : Hertha a été éliminé au premier tour par les débutants polonais de Grocdin Grodzisk. Pareille humiliation n'était plus arrivée depuis la saison 1964-1965. " Compte tenu de la situation sportive, nous sommes contraints d'effectuer ce geste. Nous n'avons pas trouvé d'autre issue ", a commenté Dieter Hoeness.

Ce renvoi est financièrement pénible. Il se chiffrerait à un million d'euros. Hertha BSC a engagé un de ses anciens internationaux, Andreas Thom (38 ans), comme entraîneur intérimaire. Il s'occupait déjà des amateurs. Il restera en poste au moins jusqu'à la trêve hivernale. (F. Vanheule)

COUPE DFB. Leverkusen (défaite 3-2 face aux amateurs de Hoffenheim), le VfB Stuttgart (contre 'Gladbach), le FC Cologne (aux tirs au but face à Greuther Fürth, club de D2), le Hertha BSC (contre Brême), Fribourg (contre Lübeck, D2) et Hambourg (face au Bayern) n'ont pas passé le cap des huitièmes de finale. LEWERDER BRÊME a enrôlé Frank Fahrenhorst (26 ans), libre à Bochum. Il a signé jusqu'en 2008 et gagnera 1,2 million d'euros par an. UWE SEELER (67 ans) est le premier sportif à devenir citoyen d'honneur de Hambourg. GERD NIEBAUM a été réélu président du Borussia Dortmund avec 755 des 758 suffrages exprimés. Il dirige le club depuis 17 ans. Par ailleurs, Salvatore Gambino (20 ans) a signé un contrat professionnel jusqu'en 2006.

BUTEURS : 1. Ailton (Brême) 14 buts ; 2. Max (Hansa Rostock) 12 ; 3. Hashemian (Bochum), Klimowicz (Wolfsburg), Klose (Kaiserslautern) 9.

F. Vanheule

Il y a un mois, Huub Stevens avait survécu à un premier ultimatum. Jeudi dernier, l'entraîneur néerlandais a dû quitter le Hertha BSC. Après sa défaite 6-1 en Coupe, face au Werder Brême û la pire de toute l'histoire du club berlinois dans cette épreuve, même le manager, Dieter Hoeness n'a plus été en mesure de le défendre. La patience de la direction était à bout, surtout que Stevens avait écarté Fredi Bobic. Fin octobre, l'équipe de Bart Goor avait été mise devant l'obligation de remporter deux joutes, en championnat et en Coupe, pour sauver son entraîneur. Elle avait remporté les deux matches de la vérité et Stevens avait conservé son poste. Ces succès n'ont pas fait taire la critique, d'autant que de nouvelles prestations décevantes ont relégué le Hertha BSC à l'avant-dernière place en Bundesliga. Après sa défaite contre Schalke 04, le Batave n'avait pas voulu envisager son départ : " En aucun cas je n'abandonnerai. Un Huub Stevens ne jette pas l'éponge. Ce n'est pas dans son genre ". La direction l'a délivré de ses tourments. A l'aube de la saison, elle voulait lutter pour le titre et les places en Ligue des Champions. Elle ne pouvait conserver son entraîneur, dans une situation aussi dramatique : outre la Coupe et le championnat, il y a eu la Coupe UEFA : Hertha a été éliminé au premier tour par les débutants polonais de Grocdin Grodzisk. Pareille humiliation n'était plus arrivée depuis la saison 1964-1965. " Compte tenu de la situation sportive, nous sommes contraints d'effectuer ce geste. Nous n'avons pas trouvé d'autre issue ", a commenté Dieter Hoeness. Ce renvoi est financièrement pénible. Il se chiffrerait à un million d'euros. Hertha BSC a engagé un de ses anciens internationaux, Andreas Thom (38 ans), comme entraîneur intérimaire. Il s'occupait déjà des amateurs. Il restera en poste au moins jusqu'à la trêve hivernale. (F. Vanheule) COUPE DFB. Leverkusen (défaite 3-2 face aux amateurs de Hoffenheim), le VfB Stuttgart (contre 'Gladbach), le FC Cologne (aux tirs au but face à Greuther Fürth, club de D2), le Hertha BSC (contre Brême), Fribourg (contre Lübeck, D2) et Hambourg (face au Bayern) n'ont pas passé le cap des huitièmes de finale. LEWERDER BRÊME a enrôlé Frank Fahrenhorst (26 ans), libre à Bochum. Il a signé jusqu'en 2008 et gagnera 1,2 million d'euros par an. UWE SEELER (67 ans) est le premier sportif à devenir citoyen d'honneur de Hambourg. GERD NIEBAUM a été réélu président du Borussia Dortmund avec 755 des 758 suffrages exprimés. Il dirige le club depuis 17 ans. Par ailleurs, Salvatore Gambino (20 ans) a signé un contrat professionnel jusqu'en 2006. BUTEURS : 1. Ailton (Brême) 14 buts ; 2. Max (Hansa Rostock) 12 ; 3. Hashemian (Bochum), Klimowicz (Wolfsburg), Klose (Kaiserslautern) 9. F. Vanheule