Inactif depuis son abandon pour cause de bronchite à la Semaine Catalane, Marco Pantani reprendra la compétition ce mercredi à la Semaine Lombarde. Il sera cependant absent des classiques ardennaises et se consacrera désormais à la préparation du Giro, son principal objectif de la saison.
...

Inactif depuis son abandon pour cause de bronchite à la Semaine Catalane, Marco Pantani reprendra la compétition ce mercredi à la Semaine Lombarde. Il sera cependant absent des classiques ardennaises et se consacrera désormais à la préparation du Giro, son principal objectif de la saison. Entre le Tour d'Italie et Marco Pantani (1,70 m pour 57 kg; né à Cesena le 13 janvier 1970), c'est une histoire d'amour qui dure depuis plus de dix ans déjà. En 1990, il se classe en effet troisième du Baby Giro. L'année suivante, il termine deuxième et en 1992, enfin, il s'y impose, ce qui lui permet de signer un contrat professionnel. En 1993, il participe pour la première fois au vrai Giro et doit abandonner mais l'année suivante, il remporte deux étapes et se classe deuxième du classement final, derrière Yevgueni Berzin mais devant Miguel Indurain. Cette année-là, il se classe également troisième du Tour de France. La saison suivante doit être celle de la confirmation mais, à la veille du Giro, une chute à l'entraînement l'oblige à prendre un mois de repos. Il participe néanmoins à la Grande Boucle, où il s'impose à l'Alpe-d'Huez et à Guzet-Neige et termine treizième, ce qui n'est pas trop mal, étant donné qu'il manquait d'entraînement. Nullement découragé, le Pirate se prépare toutefois pour le championnat du monde en Colombie, dont il termine troisième derrière Abraham Olano et Indurain. Dix jours plus tard, cependant, à l'occasion de Milan-Turin, il est heurté par une voiture qui a échappé aux signaleurs. A l'hôpital, les médecins diagnostiquent une double fracture (tibia-péroné) de la jambe gauche. Les dirigeants de l'équipe Mercatone Uno ne le laissent cependant pas tomber et, en 1997, il s'impose à nouveau à l'Alpe-d'Huez et à Morzine et se classe troisième du Tour de France derrière Jan Ullrich et Richard Virenque. La saison suivante, il se montre même tout à fait irrésistible et réalise le doublé Giro-Tour. Mais les ennuis l'attendent. En 1999, alors qu'il a remporté quatre bouquets au Giro et qu'il ne reste que deux étapes, il est mis hors course pour avoir présenté un hématocrite trop élevé. En 2000, il revient dans le coup, aide Stefano Garzelli à s'imposer et remporte deux étapes d'un Tour de France dominé par Lance Armstrong mais il est à nouveau poursuivi pour une sombre histoire de dopage et condamné avec sursis.