C'est l'un des moments les plus attendus de La Tribune. Quand Marcel Javaux s'installe en plateau, on sait que l'émission va s'animer. L'homme a le sens de la formule, des convictions et il n'est pas rare qu'il " s'accroche " amicalement avec un autre consultant ou un journaliste. Sa séquence arbitrage vit-elle ses dernières heures ? Peut-être...

" Je travaille avec la RTBF depuis 13 ou 14 ans et, quand j'ai appris que Michel Lecomte allait arrêter, je me suis dit que ce serait chouette qu'on parte ensemble ", explique l'ancien arbitre. " J'ai bientôt 64 ans. Je ne dirai jamais : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau. Mais est-ce que je vais rester en bonne santé ? J'ai déjà perdu pas mal de connaissances... "

Pourtant, Javaux ne ressent pas de lassitude. " Si c'était le cas, j'aurais déjà plié boutique. Je prends toujours autant de plaisir à expliquer le comment du pourquoi...et du pourquoi pas ! J'ai vécu des moments extraordinaires. Mais je n'ai pas envie de faire l'année de trop et qu'on me pousse dehors. Je ne voudrais pas qu'on dise que je deviens un vieux con qui radote et qu'il est temps que je me taille ! (sic) "

Tout dépendra de plusieurs paramètres. Qui succédera à Lecomte à la tête de la rédaction des sports ? Si la RTBF obtient à nouveau les droits de La Tribune pour les trois prochaines saisons, quelle forme prendra l'émission ? En attendant, la séquence de Javaux reste l'une des plus plébiscitées du public, en direct ou sur le web.

" C'est ce qu'on me dit. J'en suis honoré et heureux. Je reçois beaucoup de commentaires positifs et, de temps en temps, des remarques d'imbéciles qui crachent leur venin. Cela fait partie du jeu... Il y a quelques semaines, j'ai expliqué en blaguant que je n'avais pas vu le match et certains supporters qui prennent tout pour argent compte me sont tombés dessus. "

Il insiste : son week-end, il le consacre à visionner les matches et à communiquer avec son ami Benjamin Deceuninck pour préparer la séquence. " Un des journalistes les plus professionnels quand il s'agit d'évoquer le règlement en foot, mais aussi en tennis ou en hockey. "

C'est l'un des moments les plus attendus de La Tribune. Quand Marcel Javaux s'installe en plateau, on sait que l'émission va s'animer. L'homme a le sens de la formule, des convictions et il n'est pas rare qu'il " s'accroche " amicalement avec un autre consultant ou un journaliste. Sa séquence arbitrage vit-elle ses dernières heures ? Peut-être... " Je travaille avec la RTBF depuis 13 ou 14 ans et, quand j'ai appris que Michel Lecomte allait arrêter, je me suis dit que ce serait chouette qu'on parte ensemble ", explique l'ancien arbitre. " J'ai bientôt 64 ans. Je ne dirai jamais : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau. Mais est-ce que je vais rester en bonne santé ? J'ai déjà perdu pas mal de connaissances... " Pourtant, Javaux ne ressent pas de lassitude. " Si c'était le cas, j'aurais déjà plié boutique. Je prends toujours autant de plaisir à expliquer le comment du pourquoi...et du pourquoi pas ! J'ai vécu des moments extraordinaires. Mais je n'ai pas envie de faire l'année de trop et qu'on me pousse dehors. Je ne voudrais pas qu'on dise que je deviens un vieux con qui radote et qu'il est temps que je me taille ! (sic) " Tout dépendra de plusieurs paramètres. Qui succédera à Lecomte à la tête de la rédaction des sports ? Si la RTBF obtient à nouveau les droits de La Tribune pour les trois prochaines saisons, quelle forme prendra l'émission ? En attendant, la séquence de Javaux reste l'une des plus plébiscitées du public, en direct ou sur le web. " C'est ce qu'on me dit. J'en suis honoré et heureux. Je reçois beaucoup de commentaires positifs et, de temps en temps, des remarques d'imbéciles qui crachent leur venin. Cela fait partie du jeu... Il y a quelques semaines, j'ai expliqué en blaguant que je n'avais pas vu le match et certains supporters qui prennent tout pour argent compte me sont tombés dessus. " Il insiste : son week-end, il le consacre à visionner les matches et à communiquer avec son ami Benjamin Deceuninck pour préparer la séquence. " Un des journalistes les plus professionnels quand il s'agit d'évoquer le règlement en foot, mais aussi en tennis ou en hockey. "