Il restait une bonne vingtaine de minutes à jouer lors de la rencontre entre le RWDM et l'Eendracht Alost quand l'entraîneur molenbeekois, Emilio Ferrera, retira l'attaquant Alex Kolotilko au profit de son adjoint, Marc Wuyts. C'était sa manière de remercier son fidèle acolyte pour le bon travail accompli cette saison. Et une façon, aussi, d'offrir à l'ancien serviteur des Coalisés la sortie qu'il n'avait malheure...

Il restait une bonne vingtaine de minutes à jouer lors de la rencontre entre le RWDM et l'Eendracht Alost quand l'entraîneur molenbeekois, Emilio Ferrera, retira l'attaquant Alex Kolotilko au profit de son adjoint, Marc Wuyts. C'était sa manière de remercier son fidèle acolyte pour le bon travail accompli cette saison. Et une façon, aussi, d'offrir à l'ancien serviteur des Coalisés la sortie qu'il n'avait malheureusement pas pu vivre sur le terrain, la saison passée.Marc Wuyts: A l'époque, l'entraîneur, Patrick Thairet, n'avait pas voulu modifier une équipe qui gagne, en plein tour final, et mon apparition, à ce niveau, s'était limitée en tout et pour tout à une présence d'un petit quart d'heure contre Geel. Incroyable mais vrai, c'est contre cette même équipe campinoise que j'avais disputé, sans le savoir, mon tout dernier match en D1 avec Mouscron. A deux reprises, j'avais donc été privé de mes adieux au public. Cette fois, grâce à la complicité d'Emilio Ferrera, je les aurai pleinement savourés. Et, qui plus est, devant les supporters molenbeekois. C'est inoubliable. Le sujet fut évoqué pour la première fois il y a deux mois, au moment où tout laissait supposer que nous assurerions notre maintien en D1. Je n'ai pas pris de mesures spéciales pour cet événement, dans la mesure où je me maintiens en condition en jouant depuis le début de la saison avec une équipe amateur, le samedi: la Mutuelle, qui évolue en ABSSA. Depuis quelques semaines, je me suis toutefois mêlé plus activement aux petits matches d'entraînement de la Première et, la semaine passée, ces petites parties auraient dû servir, pour moi, de répétition générale. Mais il n'en a hélas rien été puisque les joueurs ont fait la grève (il rit). Par les temps qui courent, un contrat ne veut plus dire grand-chose. En particulier au RWDM. Dès lors, je serais déjà heureux de pouvoir repartir sur des bases saines, à Molenbeek, la saison prochaine.J'espère qu'on n'en arrivera pas là. Après avoir été assistant-coach parmi l'élite, j'aspire à pouvoir continuer à ce niveau-là, c'est sûr. (B.Govers)