Tombeur d'Anderlecht une semaine plus tôt, l'Antwerp a été balayé, le week-end dernier, sur la pelouse de Mons. Les Dragons continuent à apprendre vite et, grâce à leurs trois victoires en trois matches à domicile, ils sont confortablement installés hors des eaux troubles du classement. Ils se rendront à Mouscron sans pression particulière, ce samedi, pour aborder le premier de leurs deux derbies wallons d'affilée. Charleroi leur rendra en effet visite huit jours plus tard. Et la suite de leur...

Tombeur d'Anderlecht une semaine plus tôt, l'Antwerp a été balayé, le week-end dernier, sur la pelouse de Mons. Les Dragons continuent à apprendre vite et, grâce à leurs trois victoires en trois matches à domicile, ils sont confortablement installés hors des eaux troubles du classement. Ils se rendront à Mouscron sans pression particulière, ce samedi, pour aborder le premier de leurs deux derbies wallons d'affilée. Charleroi leur rendra en effet visite huit jours plus tard. Et la suite de leur calendrier est carrément infernale avec, successivement, Anderlecht, Genk, Bruges et le Lierse!Marc Grosjean: Nous avons bien négocié notre début de championnat. En fait, nous avons un peu adopté la tactique des écureuils: nous avons mis de côté quelques noisettes pour les semaines à venir... Je ne me fais pas d'illusions: mon équipe connaîtra, tôt ou tard, un passage à vide. C'est à ce moment-là qu'on appréciera les points pris en début de parcours. Cette haute conjoncture ne peut pas durer éternellement. Mais je sens, de match en match, que nous montons en puissance et que nous gagnons en sérénité. C'est prometteur. Nous devrions même compter quelques points de plus, car nous n'aurions pas dû être battus à La Gantoise, par exemple. Pas du tout. Nous avons dit en début de saison que nous viserions le maintien, et rien n'a changé entre-temps. Pour moi, ce serait déjà un petit miracle si nous pouvions rester en première division.Il y a une constante dans vos trois victoires à domicile: il y a chaque fois eu au moins un exclu dans l'équipe d'en face!Ce n'est pas nécessairement dû au hasard. Cela veut dire que nous savons provoquer l'adversaire, dans le sens positif du terme: nous le mettons sous pression et l'arbitre finit par sortir une carte rouge. Tous mes joueurs remplissent bien leur rôle et le résultat est là.Ce match contre l'Antwerp a failli tourner au pugilat en début de deuxième mi-temps. Comment avez-vous vécu cela depuis le banc?C'est regrettable, d'autant que le match se déroulait dans un excellent esprit. Tout aurait dû très bien se passer, et s'il n'y avait pas eu ces trois cartes rouges, on aurait vraiment assisté à un beau spectacle avec deux équipes qui ne demandaient qu'à jouer le jeu, à soigner le show.Claude-Arnaud Rivenet est redevenu totalement opérationnel: il ne pourra pas être négligé au cours des prochaines semaines?Il m'a totalement donné satisfaction contre l'Antwerp. On peut parler d'une rentrée tout à fait réussie. (P. Danvoye)