Luzon a reçu un beau cadeau : un Standard qui luttera pour le titre

Même si les Liégeois ont été acculés devant leur but en deuxième mi-temps à Genk, je suis impressionné par la richesse en profondeur de leur effectif. Le Standard récolte les fruits de son mercato : garder l'équipe qui a bien terminé le championnat, la renforcer avec Igorde Camargo, TalBen Haim, AlpaslanOzturk, sans oublier le retour de Geoffrey Mujangi Bia. Et tout cela donne un team qui détient des atouts de premier ordre (vitesse, engagement, solidarité, profondeur, jeu direct, technique, taille, jeunesse, maturité) et un turnover d'une grande efficacité. J'ai été frappé par l'activité, la présence et les retours de Daniel Opare. Eiji Kawashima a parfois été critiqué la saison passée, même à tort, alors que c'est un bon gardien comme il l'a prouvé à Genk et depuis le début de ce championnat. Ozturk illustre aussi cet état d'esprit : il saisit sa chance, va au char...

Même si les Liégeois ont été acculés devant leur but en deuxième mi-temps à Genk, je suis impressionné par la richesse en profondeur de leur effectif. Le Standard récolte les fruits de son mercato : garder l'équipe qui a bien terminé le championnat, la renforcer avec Igorde Camargo, TalBen Haim, AlpaslanOzturk, sans oublier le retour de Geoffrey Mujangi Bia. Et tout cela donne un team qui détient des atouts de premier ordre (vitesse, engagement, solidarité, profondeur, jeu direct, technique, taille, jeunesse, maturité) et un turnover d'une grande efficacité. J'ai été frappé par l'activité, la présence et les retours de Daniel Opare. Eiji Kawashima a parfois été critiqué la saison passée, même à tort, alors que c'est un bon gardien comme il l'a prouvé à Genk et depuis le début de ce championnat. Ozturk illustre aussi cet état d'esprit : il saisit sa chance, va au charbon au coeur de cette équipe qui donne tout ce qu'elle a, galope, se dépense. C'est presque un Standard à l'allemande. Les mérites de Guy Luzon sont évidents car cette boule de nerfs vit en harmonie avec ses gars. Et son bonheur communicatif s'explique aussi par le beau cadeau qu'il a reçu : un Standard invaincu, leader après son premier grand test à Genk (0-2) et qui, surtout, luttera pour le titre.Je suis persuadé que Pelé Mboyo rendra très vite de grands services à Genk. Avec un peu de chance, il aurait pu égaliser contre le Standard au lieu de percuter la barre transversale. Mboyo ne tardera pas à trouver ses marques aux côtés de Jelle Vossen : c'est un très bon transfert. Gand n'a pas mal entamé son match à Anderlecht mais ce tricotage sans fin n'a servi à rien du tout. Les Buffalos doivent apprendre à vivre sans Mboyo. Nicklas Pedersen est trop seul en pointe même si, je suppose, Brecht Dejaeghere, venu de Courtrai, devrait être plus un soutien d'attaque qu'un distributeur. Gand a un stade mais pas encore d'équipe. Anderlecht, c'est autre chose, l'équipe a déjà digéré son faux-pas contre Lokeren avec l'apport d'une jeunesse épatante. Massimo Bruno et Dennis Praet confirment ce qu'ils ont montré la saison passée. Matias Suarez ne carbure pas encore à plein régime mais il lui reste encore quelques matches avant le début des poules de la Ligue des Champions. Luka Milivojevic s'est vite adapté. C'est un leader qui joue juste, pense d'abord aux autres, pousse le jeu devant lui, et il est concret. Anderlecht a survolé les débats et la rentrée au jeu de Frank Acheampong, auteur d'un but de grande classe au terme d'un raid fantastique, presque entravé par le tacle fou de Pablo Cendros, prouve que le travail en profondeur est bien fait. Dimanche, on se disait qu'un homme de pointe comme Aleksandar Mitrovic se régalerait avec tout cela autour de lui.Eliminé en Coupe d'Europe par Wroclaw, le Club Bruges traverse des moments délicats. Là-bas, personne n'imaginait de déjà suivre les grandes soirées de CE2 à la télévision. C'est une catastrophe pour un club de cette envergure. Et de plus, on a du mal à cerner les intentions de Juan Carlos Garrido, fragilisé par ces événements. Il y a encore des réglages à effectuer en pointe car Tom De Sutter ne joue pas du tout comme Carlos Bacca. Il a besoin de ballons dans le rectangle. Le grand vainqueur de Bruges - Zulte Waregem (1-1), c'est... Francky Dury. Après la semaine infernale vécue par son club, il a replacé le football au centre du débat. Dury est tout simplement un excellent coach.Le bourreau de Zulte Waregem en Coupe d'Europe, Zakaria Bakkali, a signé trois buts en championnat pour le compte du PSV : à 17 ans, une telle efficacité est incroyable. J'espère que Marc Wilmots trouvera les mots qui l'inciteront à opter définitivement pour les Diables Rouges après le match amical contre la France.Enzo Scifo a effectué un travail de toute beauté la saison passée à Mons. Le style est resté le même et son équipe joue bien au football. Mais elle n'est pas assez concrète pour le moment et il y a là un problème à résoudre de toute urgence sous peine de vivre un début de championnat scabreux et une suite délicate. Si je suis inquiet pour Mons, je le suis moins pour Charleroi et Felice Mazzu. Les Zèbres ont du banc et leur coach en a profité pour effectuer des remplacements gagnants au repos. Charleroi dispose de ressources suffisantes pour vivre une saison tranquille. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS: IMAGEGLOBE