Play-offs injustes et illogiques ? Pas d'accord !

Pendant deux mois, on a eu droit à des retournements de situation, un suspense énorme, des décisions injustes qui ont fait basculer des matches, le fameux cynisme des play-offs,... Mais au bout du compte, tout est redevenu logique et le classement final est conforme à ce qu'il aurait été avec une formule de championnat classique. Anderlecht est champion parce qu'il avait le meilleur groupe et parce qu'il a parfois eu la chance du champion illustrée de manière criante dans ses deux derniers matches couperets avec les buts chanceux de Demy De Zeeuw à Genk et de Lucas Biglia contre Zulte Waregem. Dans le livre de l'histoire du foot belge, au lieu d'écrire que Zulte Waregem a fini derrière Anderlecht, ce serait mieux de mettre que ce club a terminé devant le Club Bruges, le Standard et Genk ! Tous les autres grands ont de quoi être jaloux de cette prestation.
...

Pendant deux mois, on a eu droit à des retournements de situation, un suspense énorme, des décisions injustes qui ont fait basculer des matches, le fameux cynisme des play-offs,... Mais au bout du compte, tout est redevenu logique et le classement final est conforme à ce qu'il aurait été avec une formule de championnat classique. Anderlecht est champion parce qu'il avait le meilleur groupe et parce qu'il a parfois eu la chance du champion illustrée de manière criante dans ses deux derniers matches couperets avec les buts chanceux de Demy De Zeeuw à Genk et de Lucas Biglia contre Zulte Waregem. Dans le livre de l'histoire du foot belge, au lieu d'écrire que Zulte Waregem a fini derrière Anderlecht, ce serait mieux de mettre que ce club a terminé devant le Club Bruges, le Standard et Genk ! Tous les autres grands ont de quoi être jaloux de cette prestation. Le Sporting va encaisser le pactole de la Ligue des Champions, il devrait vendre Lucas Biglia et Dieumerci Mbokani, et il n'y aura sans doute plus de salaire à payer à Milan Jovanovic. Si la campagne des transferts est réussie, c'est une occasion unique de faire un énorme pas en avant. Je vois La Gantoise émerger dans le double duel de ces clubs qui sont punis pour ne pas avoir bien travaillé cette saison et doivent donc jouer un peu plus longtemps que les autres... Parce qu'il y a d'un côté une équipe de Gand qui se focalise sur ces barrages depuis le mois de janvier, qui bosse spécifiquement en fonction de cet objectif, qui a pu faire un vrai build-up, qui se réjouit d'avoir atteint son objectif de première place dans son groupe en PO2 et a donc le moral et la confiance. De l'autre côté, un Standard qui ne s'attendait pas à ne terminer que quatrième, où le staff et les joueurs ont sûrement mal de tête vu qu'ils visaient encore le titre il y a trois semaines, où on vit déjà avec le spectre d'une deuxième saison d'affilée sans qualification européenne, et où l'incertitude concernant l'avenir de Mircea Rednic ne contribue certainement pas à la sérénité. Pour la première fois depuis la réforme du championnat, l'équipe de D1 qui participe au tour final avec les clubs de D2 va se maintenir. C'est une bonne chose. Le Cercle risquait de payer très cher une mauvaise saison après avoir fait des résultats inespérés avec Glen De Boeck et Bob Peeters, le tarif aurait été cruel. Carlos Bacca est meilleur buteur de D1 et logiquement Footballeur Pro de l'Année. Il a envie d'aller voir ailleurs, le Club doit essayer de le monnayer. La direction l'a déjà rencontré pour négocier son départ. Mais il ne faut pas le brader. Vu son jeune âge et son talent, il doit pouvoir rapporter 10 millions. La désignation de Silvio Proto comme Gardien de l'Année est aussi un choix logique. Au sommet de son art, il est plus régulier et plus calme que jamais. Pour moi, la hiérarchie des gardiens belges est claire : Thibaut Courtois en numéro 1, SimonMignolet derrière lui, puis Proto, et pas Jean-François Gillet. Que Francky Dury ait reçu le trophée d'Entraîneur de l'Année est tout aussi normal. Dans le palmarès de cette saison, il y a un seul résultat qui me fait tiquer : Jérôme Nzolo élu Arbitre de l'Année. D'accord, à choisir, c'est mieux d'avoir un referee sympathique plutôt qu'un antipathique, mais ça ne suffit quand même pas. Et Nzolo a commis de grosses erreurs pendant les play-offs. Malheureusement, les votes ont été clôturés avant qu'il fasse ces fautes. C'est à revoir parce qu'on doit juger les gens dans les moments décisifs, pas avant le début des choses sérieuses. Ce n'est pas nécessairement la meilleure équipe ou la plus belle qui a gagné la finale de l'Europa League. Benfica a un gros niveau technique. Mais Chelsea sait montrer de la maturité et de l'efficacité dans les moments décisifs, en oubliant l'élégance s'il le faut. C'est frappant de voir que Chelsea a montré deux visages distincts cette saison : un beau jeu avec Eden Hazard, un foot moins attractif sans lui. Je me demande comment la donne va évoluer avec le come-back de José Mourinho. Ce n'est pas un gage de retour systématique du spectacle, avec ou sans Hazard sur la pelouse. Juste deux ans après le Genk-Standard pour le titre, Thibaut Courtois a refait le même coup lors de la finale de la Coupe d'Espagne : deux interventions exceptionnelles pendant les prolongations et la victoire sur le terrain du Real. Depuis 2011, il gagne un trophée chaque année. Je confirme qu'il peut devenir le meilleur gardien du monde. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS: IMAGEGLOBE