Bruges, c'est ça un candidat au titre ?

Le Club a été affligeant à Louvain. Si on reprend tout le fil du match, on trouve des erreurs grossières dans plusieurs périodes cruciales. En première mi-temps, l'équipe de GeorgesLeekens a des occasions mais n'arrive pas à les mettre au fond. Si tu concrétises une seule fois sur huit ou neuf, tu as un gros problème. Après ça, il y a un long laps de temps pendant lequel Bruges n'arrive pas à être dominant. Puis, une longue phase où on laisse une liberté de mouvement incroyable à Ibou Sawaneh alors qu'on sait quand même que ce gars-là sait marquer des buts. On passe ensuite à la période du pétage de plombs collectifs : trois cartes jaunes en deux minutes pour Carlos Bacca, Victor Vazquez et Michael Almeback. A ce moment-là, l'ambiance devenait très chaude dans le stade et j'ai l'impression que les Brugeoi...

Le Club a été affligeant à Louvain. Si on reprend tout le fil du match, on trouve des erreurs grossières dans plusieurs périodes cruciales. En première mi-temps, l'équipe de GeorgesLeekens a des occasions mais n'arrive pas à les mettre au fond. Si tu concrétises une seule fois sur huit ou neuf, tu as un gros problème. Après ça, il y a un long laps de temps pendant lequel Bruges n'arrive pas à être dominant. Puis, une longue phase où on laisse une liberté de mouvement incroyable à Ibou Sawaneh alors qu'on sait quand même que ce gars-là sait marquer des buts. On passe ensuite à la période du pétage de plombs collectifs : trois cartes jaunes en deux minutes pour Carlos Bacca, Victor Vazquez et Michael Almeback. A ce moment-là, l'ambiance devenait très chaude dans le stade et j'ai l'impression que les Brugeois étaient complètement désorientés. Oui, à cause des supporters d'OHL ! Je relève aussi les 10 minutes pendant lesquelles le Club joue à 11 contre 10 mais oublie les grands principes du positionnement et de la circulation de balle en supériorité numérique. Je sens mal le match d'Europa League de ce jeudi à Newcastle. Le Club actuel ne vaut pas mieux qu'une grosse fessée là-bas. Enfin bon, Vadis Odjidja va avoir l'occasion de jouer en Angleterre : c'est bien pour lui, parce que pour être un jour dans l'équipe d'Everton, ce n'est pas gagné s'il ne se reprend pas en mains! Pour eux, j'ai l'impression que le compte à rebours est en marche. Trond Sollied et ChrisJanssens sont sur des barils de poudre. Le coach de Gand avait déjà eu chaud il y a quelques semaines mais la victoire au Standard l'avait maintenu sur son siège. La défaite de ce week-end contre Courtrai fait à nouveau baisser sa cote. Michel Louwagie ne veut plus entendre les excuses habituelles, du style : -L'équipe est jeune. Ça ne passe plus. Et Ivan De Witte était furieux samedi soir. Pour Sollied, ça sent mauvais. Sa relation avec la direction n'a jamais été aussi compliquée que pour le moment. Chris Janssens n'est pas mieux embarqué au Lierse. Lui aussi a un lien de plus en plus fragile avec son président. Tu ne gagnes pas à domicile contre un Charleroi qui joue une partie du match à 10, tu te rapproches de la zone dangereuse : pour ton matricule, ce n'est pas top. Un club qui n'arrive plus à payer les salaires de ses joueurs dès septembre... c'est très tôt dans la saison. C'est au Beerschot que l'on voit ça. Les prochains mois vont être compliqués et on doit sans doute s'attendre à la mise sur le marché de l'un ou l'autre bon joueur en janvier. Ça promet dans les tribunes pour le match Standard - Cercle de vendredi. Après la gifle prise à Mons, j'imagine mal que les supporters liégeois soient plus calmes que contre Anderlecht. C'est clair qu'ils vont ressortir leurs grandes banderoles visant Roland Duchâtelet et Jean- François de Sart. Le président a encore répété à la télé flamande qu'il avait dépensé 10 millions en transferts. Il est où, le rendement ? On peut prendre les joueurs un par un, c'est insuffisant. On attend encore qu' AstritAjdarevic tienne un match complet à un niveau correct. Yohan Tavarez a montré ses limites contre Mons après les avoir étalées face à Anderlecht. Frédéric Bulot a été le héros contre les Mauves, mais quoi d'autre ? Je ne parle même plus de Marvin Ogunjimi. Après 11 journées, pas un seul transfert entrant n'a été valable sur quatre ou cinq matches. C'est un bilan catastrophique. On ne peut pas demander à des gamins comme Imoh Ezekiel, Ibrahima Cissé et Ezekiel Fryers de compenser chaque semaine le manque de qualité des autres joueurs qui ont débarqué. Il est grand temps de poser la bonne question. Qui a géré la campagne des transferts ? Duchâtelet dit qu'il ne s'est pas impliqué mais on entend partout qu'il est le seul patron, qu'il décide de tout. Ou est-ce que de Sart est l'unique acteur de ce film raté ? Les dernières critiques sur le choix de Marc Wilmots comme T1 diminuent méchamment de volume. Un peu normal après ce match contre l'Ecosse qui doit être un des plus aboutis de l'histoire des Diables. Positionnement, circulation, patience, maturité, efficacité... on se rapproche de plus en plus des Pays-Bas ! Il y a quelques semaines, on pouvait encore reprocher à Wilmots de ne pas faire confiance à deux joueurs qui brillaient avec leur club : Kevin De Bruyne et Christian Benteke. Il a attendu le bon moment, on voit ce que ça donne. Allez, encore un petit défi maintenant : amener Eden Hazard au niveau qu'il montre avec Chelsea ! PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE