Van Gaal marque le retour du vrai foot hollandais

Après le plantage royal à l'EURO, la Fédération batave n'a pas traîné et nommé Louis van Gaal à la tête des Oranje pour deux ans. C'est une décision qui peut paraître surprenante mais que j'approuve. L'ex-coach du Bayern Munich aura à c£ur de remettre les pendules à l'heure car sa première expérience comme sélectionneur national avait été un flop total. Sous sa direction, la Hollande n'avait pas su se qualifier pour la Coupe du Monde 2002, une première dans un grand tournoi depuis 86 et la tête de Georges Grün qui avait laissé les Hollandais à quai.
...

Après le plantage royal à l'EURO, la Fédération batave n'a pas traîné et nommé Louis van Gaal à la tête des Oranje pour deux ans. C'est une décision qui peut paraître surprenante mais que j'approuve. L'ex-coach du Bayern Munich aura à c£ur de remettre les pendules à l'heure car sa première expérience comme sélectionneur national avait été un flop total. Sous sa direction, la Hollande n'avait pas su se qualifier pour la Coupe du Monde 2002, une première dans un grand tournoi depuis 86 et la tête de Georges Grün qui avait laissé les Hollandais à quai. Van Gaal a tout gagné en club et a une faim énorme de réaliser son dernier objectif : gagner la Coupe du Monde au Brésil. Malgré un tempérament difficile avec la presse et avec certaines fortes têtes du noyau, je le place parmi les meilleurs entraîneurs du monde. Je suis convaincu aussi qu'il redonnera un cachet plus hollandais à l'ensemble. Je ne pense pas qu'on reverra deux milieux défensifs comme avec Bert van Marwijk. Tout le monde va en sortir gagnant. Côté Français, la nomination de Didier Deschamps était attendue malgré quelques hésitations de l'ex-entraîneur olympien. Ce choix se situe dans la continuité de celui de Laurent Blanc : même génération, même grande carrière de joueur et mêmes méthodes de travail. Et pourtant, on a vu que malgré toutes les qualités du Président, ça n'a pas suffi à amener la France vers les sommets. Après le désastre sud-africain, on a pu voir que les plaies n'étaient pas totalement refermées et les égos surdimensionnés encore bien présents. Deschamps a pour lui une plus grande expérience que Blanc en matière de coaching. C'est quelqu'un d'assez professoral, qui ne montre quasi aucune émotion mais qui a fait des résultats partout où il est passé. Et même dans un club aussi difficile que Marseille. Alors, pourquoi pas en Equipe de France ? A travers l'initiative de Sporta, je me suis rendu à Tubize pour superviser les joueurs sans contrat. Filip De Wilde est leur entraîneur. Je tire mon chapeau à mon ancien coéquipier pour son dévouement après avoir été entraîneur des gardiens d'Anderlecht. Et je tiens aussi à pointer le problèmes que rencontrent pas mal de joueurs. Tout n'est pas rose dans le foot pro et la crise fait pas mal de dégâts. A l'inverse, Anderlecht et le Standard ont 40 joueurs sous contrat. Ce qui est énorme et inutile. Il faut dégraisser avec le risque de faire de nouveaux mécontents. Le transfert a connu quelques complications pour finalement aboutir, et c'est tant mieux ! A 25 ans, Jan devait franchir un palier. Après deux titres de suite avec l'Ajax, tout était devenu trop facile pour lui en Eredivisie. On avait parfois le sentiment qu'il jouait en marchant tant il était au-dessus de la mêlée. La découverte de la Premier League va être tout autre. C'est une bonne nouvelle pour l'équipe nationale. Un de plus à évoluer au sein d'un des meilleurs championnats du monde. L'ex-capitaine de l'Ajax est l'avenir des Diables, soit au côté de Kompany dans l'axe, soit sur le côté gauche. Ses deux positions se joueront entre lui et Vermaelen. Ils sont évidemment plus à l'aise dans un rôle axial mais comme personne ne se dégage à gauche, ils sont les meilleures solutions pour un avenir proche. Si le transfert se finalise, on pourra parler de surprise. Car si Mudingayi évolue dans le Calcio depuis 2005, et souvent à un haut rendement, je ne m'attendais pas à le voir signer à l'Inter. Si le club milanais est quelque peu rentré dans le rang depuis le départ de José Mourinho, ce cercle reste une institution du foot mondial. Ce transfert prouve aussi que mêmes les grands clubs ne sont plus au mieux financièrement. Mais pour Gaby, c'est une occasion superbe à saisir. Surtout à 30 ans. De prime abord, ce n'est pas mon joueur préféré, ce n'est pas ce qui se fait de mieux techniquement, mais je dis respect pour son parcours. J'imagine que pas mal de gens ont été étonnés d'entendre qu' Emile Mpenza s'entraînait et disputait les matches amicaux du côté de Waasland-Beveren. Si l'aventure devait se poursuivre, je trouverais ça sympa. D'une part, pour le club du pays de Waes qui compterait sur un joueur d'expérience et de renommée. Mais aussi pour Emile qui, s'il n'est pas poursuivi par les blessures, peut encore à 34 ans mettre 10 à 15 pions sur une saison. Quand je suis arrivé au Beerschot à 34 ans, tout le monde a pensé que j'étais fini et pourtant j'ai réalisé une très belle saison. Alors pourquoi pas Emile ? Gand a reçu deux offres concrètes pour Yassine El Ghanassy : Al Shabab et West Bromwich Albion. C'est bien loin de Manchester City qui, semble-t-il, a voulu l'embrigader en janvier 2011. J'espère que Yassine va choisir l'Angleterre car aller s'ensabler en Arabie Saoudite à son âge serait une grosse erreur, malgré la présence de Michel Preud'homme et malgré l'aspect financier. Il doit aussi se remettre en question rapidement car, malgré son talent indéniable, les clubs intéressés par ses services n'émargent pas à l'élite. Depuis deux ans, il enchaîne des périodes fastes avec des périodes creuses, il ne donne pas le sentiment de progresser. Un jeune comme Kevin De Bruyne passé du côté de Cheslea, c'est une grande différence. Espérons qu'il s'engage aussi pour la Premier League et qu'il apprenne, enfin, le boulot. PROPOS RECUEILLIS PAR THOMAS BRICMONT- PHOTOS IMAGEGLOBE