Printemps magique pour Drogba

Si on analyse le comportement de Chelsea depuis le remplacement d' AndréVillas-Boas par Roberto Di Matteo, la victoire contre le Bayern est logique. D'un team de losers, l'Italien en a fait un bloc de gagneurs. Il a frappé fort contre Naples et fait un truc de fou contre Barcelone en se qualifiant avec ses armes. Et il a remis ça contre le Bayern. Son équipe était moins forte, elle devait être battue à tous les coups mais elle a donné une leçon aux analystes qui se focalisent sur les occasions de but et la possession de ballon. Pour Di Matteo, le foot est de l'efficacité et une défense qui sait défendre ! Chelsea égalise dans les dernières secondes sur son premier corner alors que l'adversaire avait passé son temps à accumuler les coups de coin inutiles.

Cette finale restera dans l'histoire, pas pour la qualité du football mais pour son scénario et la science de l'entraîneur vainqueur. Ce trophée est aussi marqué par la résurrection de deux vieux, de gars qu'on croyait condamnés au cimetière des légendes : FrankLampard et surtout Didier Drogba. Qu'est-ce qu'on n'a pas dit sur lui après l'échec de la Côte d'Ivoire en finale de la CAN ! En trois mois, il s'est complètement retrouvé. Au niveau européen, c'est l'homme du printemps. Il a poussé Chelsea vers la finale et a encore été décisif contre le Bayern. Après avoir contribué à la victoire en Coupe d'Angleterre. A 34 ans et alors qu'avec les ultra-longues saisons anglaises, la Coupe du Monde et la CAN, ce gars ne prend pratiquement jamais de vacances.

à voir aussi Abramovitch osera-t-il remplacer Di Matteo ?

Roman Abramovitch tient enfin sa Ligue des Champions après avoir investi comme un malade pendant des années. S'il est cohérent, il doit prolonger Di Matteo. Mais je ne le sens pas. Je suis persuadé qu'emporté par l'euphorie, le Russe va encore tout faire pour attirer un grand nom sur le banc.

Bayern et Robben en configuration bide total

Arjen Robben avait une occasion en or de conclure en super héros sa saison magnifique. S'il marque son penalty dans les prolongations, le Bayern est presque sûr de gagner. Il l'a raté et a fini 2011-2012 comme son équipe : en mode échec total. Il y a quelques semaines, le Bayern pouvait encore réussir le triplé championnat - Coupe d'Allemagne - Ligue des Champions. Il se retrouve sans rien. Normalement, une équipe allemande qui mène à quelques secondes de la fin n'est pas rejointe. C'est une règle, Gary Lineker est bien d'accord. On a eu droit à une exception historique.

Wilmots joue sa tête sur deux matches

L'Union belge dit que l'avenir de Marc Wilmots n'est pas lié aux matches contre le Monténégro et l'Angleterre, lui-même jure la même chose. C'est faux. La Fédération déploie ses antennes, va tout analyser : ses choix, son football, le comportement du vestiaire, l'ambiance, les résultats. Je suis certain que son futur dépend de ces rencontres, qu'il aura de bonnes chances d'être nommé si ça se passe bien et qu'il ne devra pas espérer grand-chose si ça se passe mal.

à voir aussi Heureusement, il y a la peur du ridicule

Qu'est-ce qu'on peut attendre de Diables qui sortent d'une saison éreintante et vont jouer des simples matches amicaux alors qu'ils ont surtout envie de partir en congé ? Je ne m'attends pas à une équipe nationale d'un niveau exceptionnel mais je ne prévois pas non plus une bande de lourdauds sur le terrain. Des gars comme Vincent Kompany ou Eden Hazard, qui traînent une étiquette de numéros 1 de leur championnat, seraient malades s'ils étaient ridicules dans ces rencontres-là.

Gand doit transférer De Sutter

Gand va jouer l'Europa League, la logique est respectée. Ce club veut aussi chatouiller le top 3 dans la durée. Pour que ça ait une chance de réussir dès la saison prochaine, il est impératif de transférer un attaquant synonyme de 20 ou 25 buts par saison, un homme capable de mettre au fond les multiples centres venant des flancs. J'en vois un : Tom De Sutter. Michel Louwagie dit qu'il demande trop d'argent mais s'il y a bien un dossier à travailler, c'est celui-là car il a le profil parfait pour la philosophie de Trond Sollied.

à voir aussi Beveren, un sourire enfin retrouvé

Waasland-Beveren qui monte en D1, ça rend de la joie à Beveren où on a beaucoup plus déprimé que rigolé depuis l'équipe magique des Ivoiriens.

Koeman, je l'aurais voulu en Belgique

Un an après le trophée remis à Michel Preud'homme, Ronald Koeman a été élu meilleur entraîneur du championnat des Pays-Bas. Ce type-là m'a toujours inspiré de la sympathie : il est sobre, réaliste, compétent. Ce n'est pas un vrai Hollandais car il n'a pas une grande gueule. En faisant confiance à beaucoup de jeunes, il a relevé un Feyenoord englué dans les problèmes financiers et l'a qualifié pour la Ligue des Champions. Plus d'une fois, quand il était sans club, je me suis dit qu'il serait un super renfort pour le championnat de Belgique.

Eté torride pour Van Holsbeeck

Je résume en un mot les conséquences pour Anderlecht de la victoire de Chelsea : catastrophe. Premier impact : le noyau devra reprendre plus tôt. Mais ce n'est pas un problème, ils auront quand même suffisamment de vacances ! Deuxième impact : il faut gérer le choc émotionnel parce que depuis le début de la saison, tout le monde en Belgique était sûr que le champion irait directement dans les poules de la Ligue des Champions, et subitement ça s'écroule. Troisième impact, le plus délicat : Herman Van Holsbeeck va avoir des semaines difficiles. Il doit convaincre les stars de rester malgré l'absence de certitudes européennes. Et il doit trouver des arguments autres qu'européens pour faire venir à Bruxelles des joueurs talentueux et ambitieux. Anderlecht sera tête de série aux tours préliminaires mais le passé récent a bien montré que ça ne lui réussissait pas. Ça craint...

PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS IMAGEGLOBE

Si on analyse le comportement de Chelsea depuis le remplacement d' AndréVillas-Boas par Roberto Di Matteo, la victoire contre le Bayern est logique. D'un team de losers, l'Italien en a fait un bloc de gagneurs. Il a frappé fort contre Naples et fait un truc de fou contre Barcelone en se qualifiant avec ses armes. Et il a remis ça contre le Bayern. Son équipe était moins forte, elle devait être battue à tous les coups mais elle a donné une leçon aux analystes qui se focalisent sur les occasions de but et la possession de ballon. Pour Di Matteo, le foot est de l'efficacité et une défense qui sait défendre ! Chelsea égalise dans les dernières secondes sur son premier corner alors que l'adversaire avait passé son temps à accumuler les coups de coin inutiles. Cette finale restera dans l'histoire, pas pour la qualité du football mais pour son scénario et la science de l'entraîneur vainqueur. Ce trophée est aussi marqué par la résurrection de deux vieux, de gars qu'on croyait condamnés au cimetière des légendes : FrankLampard et surtout Didier Drogba. Qu'est-ce qu'on n'a pas dit sur lui après l'échec de la Côte d'Ivoire en finale de la CAN ! En trois mois, il s'est complètement retrouvé. Au niveau européen, c'est l'homme du printemps. Il a poussé Chelsea vers la finale et a encore été décisif contre le Bayern. Après avoir contribué à la victoire en Coupe d'Angleterre. A 34 ans et alors qu'avec les ultra-longues saisons anglaises, la Coupe du Monde et la CAN, ce gars ne prend pratiquement jamais de vacances. Roman Abramovitch tient enfin sa Ligue des Champions après avoir investi comme un malade pendant des années. S'il est cohérent, il doit prolonger Di Matteo. Mais je ne le sens pas. Je suis persuadé qu'emporté par l'euphorie, le Russe va encore tout faire pour attirer un grand nom sur le banc. Arjen Robben avait une occasion en or de conclure en super héros sa saison magnifique. S'il marque son penalty dans les prolongations, le Bayern est presque sûr de gagner. Il l'a raté et a fini 2011-2012 comme son équipe : en mode échec total. Il y a quelques semaines, le Bayern pouvait encore réussir le triplé championnat - Coupe d'Allemagne - Ligue des Champions. Il se retrouve sans rien. Normalement, une équipe allemande qui mène à quelques secondes de la fin n'est pas rejointe. C'est une règle, Gary Lineker est bien d'accord. On a eu droit à une exception historique. L'Union belge dit que l'avenir de Marc Wilmots n'est pas lié aux matches contre le Monténégro et l'Angleterre, lui-même jure la même chose. C'est faux. La Fédération déploie ses antennes, va tout analyser : ses choix, son football, le comportement du vestiaire, l'ambiance, les résultats. Je suis certain que son futur dépend de ces rencontres, qu'il aura de bonnes chances d'être nommé si ça se passe bien et qu'il ne devra pas espérer grand-chose si ça se passe mal. Qu'est-ce qu'on peut attendre de Diables qui sortent d'une saison éreintante et vont jouer des simples matches amicaux alors qu'ils ont surtout envie de partir en congé ? Je ne m'attends pas à une équipe nationale d'un niveau exceptionnel mais je ne prévois pas non plus une bande de lourdauds sur le terrain. Des gars comme Vincent Kompany ou Eden Hazard, qui traînent une étiquette de numéros 1 de leur championnat, seraient malades s'ils étaient ridicules dans ces rencontres-là. Gand va jouer l'Europa League, la logique est respectée. Ce club veut aussi chatouiller le top 3 dans la durée. Pour que ça ait une chance de réussir dès la saison prochaine, il est impératif de transférer un attaquant synonyme de 20 ou 25 buts par saison, un homme capable de mettre au fond les multiples centres venant des flancs. J'en vois un : Tom De Sutter. Michel Louwagie dit qu'il demande trop d'argent mais s'il y a bien un dossier à travailler, c'est celui-là car il a le profil parfait pour la philosophie de Trond Sollied. Waasland-Beveren qui monte en D1, ça rend de la joie à Beveren où on a beaucoup plus déprimé que rigolé depuis l'équipe magique des Ivoiriens.Un an après le trophée remis à Michel Preud'homme, Ronald Koeman a été élu meilleur entraîneur du championnat des Pays-Bas. Ce type-là m'a toujours inspiré de la sympathie : il est sobre, réaliste, compétent. Ce n'est pas un vrai Hollandais car il n'a pas une grande gueule. En faisant confiance à beaucoup de jeunes, il a relevé un Feyenoord englué dans les problèmes financiers et l'a qualifié pour la Ligue des Champions. Plus d'une fois, quand il était sans club, je me suis dit qu'il serait un super renfort pour le championnat de Belgique. Je résume en un mot les conséquences pour Anderlecht de la victoire de Chelsea : catastrophe. Premier impact : le noyau devra reprendre plus tôt. Mais ce n'est pas un problème, ils auront quand même suffisamment de vacances ! Deuxième impact : il faut gérer le choc émotionnel parce que depuis le début de la saison, tout le monde en Belgique était sûr que le champion irait directement dans les poules de la Ligue des Champions, et subitement ça s'écroule. Troisième impact, le plus délicat : Herman Van Holsbeeck va avoir des semaines difficiles. Il doit convaincre les stars de rester malgré l'absence de certitudes européennes. Et il doit trouver des arguments autres qu'européens pour faire venir à Bruxelles des joueurs talentueux et ambitieux. Anderlecht sera tête de série aux tours préliminaires mais le passé récent a bien montré que ça ne lui réussissait pas. Ça craint... PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS IMAGEGLOBE