Anderlecht doit renforcer sa défense

La messe est dite : Anderlecht est champion. Mais si une équipe méritait de remporter le match au sommet, c'est le Club Bruges. Le titre revient toujours à l'équipe qui le mérite le plus mais cet Anderlecht-là est poussif depuis le début des PO1. En été, la venue de Dieumerci Mbokani et de Milan Jovanovic avait généré beaucoup d'espoirs et l'ambition d'un jeu offensif. Si cela s'est bien passé durant la phase classique, la suite fut quand même souvent insipide surtout à domicile. La direction d'Anderlecht doit tirer les leçons de cette conquête finalement pas très brillante.
...

La messe est dite : Anderlecht est champion. Mais si une équipe méritait de remporter le match au sommet, c'est le Club Bruges. Le titre revient toujours à l'équipe qui le mérite le plus mais cet Anderlecht-là est poussif depuis le début des PO1. En été, la venue de Dieumerci Mbokani et de Milan Jovanovic avait généré beaucoup d'espoirs et l'ambition d'un jeu offensif. Si cela s'est bien passé durant la phase classique, la suite fut quand même souvent insipide surtout à domicile. La direction d'Anderlecht doit tirer les leçons de cette conquête finalement pas très brillante. Si ce club ne veut pas être mangé à la sauce européenne, sa défense a besoin d'un arrivage de défenseurs techniques. Ce secteur doit jouer plus haut et participer à la construction. Je suis moins inquiet pour la ligne médiane. LucasBiglia au Real Madrid, c'est une blague à laquelle je ne crois pas. Un bon Biglia peut rendre de grands services à Anderlecht mais il serait quand même intéressant qu'il soit plus et mieux entouré : Lucas a trop de travail et il ne peut pas récupérer, organiser, distribuer, frapper, etc. A mon avis, Matias Suarez est le seul attaquant qui devrait avoir des offres de l'étranger. Quand on s'arrête sur son impact, c'est un départ qui ferait très mal. J'espère pour lui qu'il fera le bon choix et n'optera pas pour un obscur club russe. Je suis persuadé que le coach d'Anderlecht est partisan d'un autre football. Mais après quatre ans, le constat est simple à dresser : le jeu n'est plus à la hauteur de ce qu'on peut attendre. Ariel Jacobs ne parvient plus à faire passer son message dans le groupe. Quand le jeu d'une équipe régresse, l'entraîneur porte évidemment son poids de responsabilités. Alors, si ses idées restent en rade, il n'y a aucun déshonneur à rendre son tablier. Le phénomène du Barça a passé le mur du son, réalisé l'irréalisable. Lionel Messi vient de traverser des moments difficiles. Il a raté la transformation d'un penalty en CL, le Real Madrid a décroché le titre espagnol. Et son coach, Pep Guardiola, a décidé de prendre du repos en fin de saison. Ce prochain départ a ébranlé Messi mais il ne lui a pas fallu longtemps pour se remotiver. Quand certains évoquent le stress des PO1, je rigole. Messi subit 1.000 fois plus de pression qu'eux. Il a passé le cap des 50 buts en championnat, 72 toutes compétitions confondues. Messi est fabuleux et a frappé quatre fois contre l'Espanyol Barcelone. A mon avis, ce record ne sera jamais battu. Et qu'on ne me parle plus de stress en Belgique. La Vieille Dame a retrouvé le sourire et le scudetto attendu depuis 2003. C'est un moment important pour les Turinois. Détail piquant : Zlatan Ibrahimovic a été champion chaque année depuis 2002 avec l'Ajax, la Juventus, l'Inter, Barcelone et l'AC Milan. La Juventus a mis un terme à cette série. Je comprends les frustrations brugeoises à Anderlecht. S'il y avait bien penalty, deux contres du Club Bruges ont été stoppés par des hors-jeux imaginaires. Mais il ne faut pas oublier les occasions ratées. Bruges a mal encaissé l'égalisation, a tort de charger les arbitres et de se faire passer pour une victime des erreurs d'autrui.J'ai été assez surpris par les résultats du tour final de D2 pour la montée. Et c'est évidemment Eupen qui a suscité la sensation en prenant la mesure de Westerlo. Il faut que le club de Jan Ceulemans se reprenne tout de suite : une chute en D2 constituerait une catastrophe. Il serait assez curieux que les deux clubs qui ont quitté la D1 en 2011, Charleroi et Eupen, remontent tout de suite après avoir traversé des orages. Et si tous leurs problèmes ne sont pas résolus, je me demande si le retour de Charleroi, et éventuellement d'Eupen, constituera une bonne chose pour la D1.Mario Been peut être fier de son travail et du chemin parcouru en PO1. Le coach néerlandais a cherché des solutions et le jeu offensif a eu la priorité. Genk a trouvé un grand duo offensif avec Jelle Vossen et Christian Benteke. Been leur a fait confiance et ils ont trouvé leurs marques. On estimait que Genk était dépendant de Kevin De Bruyne. Faux, le Racing a empilé les buts sans lui à Courtrai et au Standard. Bruges va avoir du fil à retordre avec ce Genk-là. Enzo Scifo a réussi un coup de force en qualifiant Mons pour la finale des PO2. Mais j'estime que le Cercle Bruges est favori. Il me semble que l'équipe de Bob Peeters est plus loin dans son développement. Et la suite, pour un billet européen passera par une double confrontation contre le 4e des PO1, probablement Gand décevant contre Courtrai. Les Buffalos ont de plus été attristés par le décès du fils de leur président, Ivan De Witte. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS IMAGEGLOBE