Trop facile pour Anderlecht en Belgique

Le match face au Cercle l'a encore prouvé : le Sporting n'a pas de véritable concurrence en championnat. Quand Suarez et Mbokani, voire Gillet ou Jova, poussent sur l'accélérateur, ça va beaucoup trop vite pour les autres. Malheureusement les lacunes furent visibles sur la scène européenne où la division offensive n'a cette fois pas su débloquer la marque. Il reste encore beaucoup de choses à améliorer pour espérer passer un pallier mais je constate qu'au moins, par rapport à Bruges, les Mauves jouent pour la gagne, et se comportent en champion. Pour moi, le titre est déjà plié et ça fait déjà quelques temps que je le pense.
...

Le match face au Cercle l'a encore prouvé : le Sporting n'a pas de véritable concurrence en championnat. Quand Suarez et Mbokani, voire Gillet ou Jova, poussent sur l'accélérateur, ça va beaucoup trop vite pour les autres. Malheureusement les lacunes furent visibles sur la scène européenne où la division offensive n'a cette fois pas su débloquer la marque. Il reste encore beaucoup de choses à améliorer pour espérer passer un pallier mais je constate qu'au moins, par rapport à Bruges, les Mauves jouent pour la gagne, et se comportent en champion. Pour moi, le titre est déjà plié et ça fait déjà quelques temps que je le pense. J'ai été heureux de voir qu' Enzo Scifo a réussi ses débuts avec Mons. Quand je l'avais rencontré début décembre dans le cadre d'une interview commune pour Sport/Foot Magazine, j'avais vu un Enzo qui ne comprenait pas pourquoi il ne recevait pas une nouvelle chance comme coach. Elle est finalement arrivée quelques mois plus tard, et je l'imagine soulagé. Le fait qu'il soit issu de la région et qu'il parle français sont des avantages par rapport à Dennisvan Wijk. J'ai vu aussi qu'il a directement apporté sa touche personnelle pour son premier match en repêchant et titularisant Tom Van Imschoot, Aloys Nong ou en nommant Benjamin Nicaise capitaine qui était en froid avec Van Wijk. Espérons pour Enzo qu'il puisse travailler dans la continuité et qu'il ne connaisse pas les mêmes aventures qu'à Mouscron. Dans ce cas, on pourra le juger comme coach. Son arrivée à Charleroi peut surprendre. Mais je suis persuadé que Dennis van Wijk est capable de faire de l'excellent boulot sur une courte période et dans une division qu'il connaît parfaitement. Il est mentalement très fort et est un des rares à pouvoir coacher dans un club aussi spécial que Charleroi. Face au Standard, j'ai vu un Bruges à deux visages. Intéressant en première période avec une défense à trois et un flanc Hoefkens- Meunier qui donnait l'impression d'avoir toujours joué ensemble. La sortie de RyanDonk à la mi-temps et la montée au jeu de Hogli conjuguée au retour de Hoefkens dans l'axe a modifié la donne. Mais au-delà de ce revirement tactique, je crois que c'est la mentalité qui n'est pas bonne. Avec Daum, on se contente du minimum syndical, on ne cherche pas à inscrire de deuxième but. Ce n'est pas le comportement d'une équipe qui veut jouer les premiers rôles mais celui d'une équipe moyenne. Et je ne pense pas que cet esprit va changer tant que Daum sera à la tête des Blauw en Zwart. Le Standard a beau être le dernier qualifié belge sur la scène européenne, ça coince sérieusement en championnat. Espérons que l'attaque retrouve ses sensations ce jeudi face à Hanovre au risque de connaître une nouvelle désillusion. Mais les problèmes sont plus profonds que ce manque d'efficacité. Je trouve qu'il n'y a pas assez de créativité dans le milieu du jeu. Evoluer avec deux milieux récupérateurs, quand vous avez sur les côtés de véritables infiltreurs ok, mais pas quand ce sont Goreux et Gakpé. Malgré la mauvaise passe actuelle, je vois toutefois le Standard se qualifier pour les plays-offs mais certainement pas rééditer l'exploit de l'an dernier. Et je pense qu'aucun supporter rouche n'est dupe sur ce point. C'était attendu, la nouvelle défaite de Chelsea face à West Bromwich allait couper la tête d' André Villas-Boas. Le technicien portugais n'aura pas tenu longtemps du côté de Stamford Bridge mais je ne pense pas qu'il soit l'unique responsable de la saison décevante des Blues. Loin de là même. AVB avait beau être jeune et avoir connu le succès avec Porto, tout comme José Mourinho, ce n'est en rien une garantie de réussite ou de Special Two. Il faut d'abord se demander si les joueurs mis à sa disposition étaient suffisamment bons pour répondre aux énormes attentes. A l'évidence, non. Nicolas Anelka est parti, Didier Drogba a ses plus belles années derrière lui, tout comme John Terry ou Frank Lampard. L'équipe est obsolète. Et puis il y a le cas Fernando Torres. L'homme au 58 millions est un flop retentissant et les autres arrivées ne sont pas à la hauteur des rêves de Ligue des Champions de Roman Abramovitch. L'oligarque russe court derrière depuis 10 ans et hormis les succès nationaux sous Mourinho, sa politique n'est pas brillante malgré les millions de livres dépensées. Le lifting que va devoir subir Chelsea dans les prochains mois pourrait bénéficier à Thibaut Courtois. Il est, selon moi, le Belge qui a le plus de chances de gagner sa place de titulaire chez les Blues. Courtois est brillant avec l'Atlético alors que Peter Cech ne se montre plus aussi intransigeant qu'il y a quelques années. Par contre, pour Romelu Lukaku, qui pourrait toutefois disposer de davantage de temps de jeu, ou Kevin De Bruyne, il est encore trop tôt pour espérer être titulaire dans un club du top anglais. J'ai vu une rencontre particulièrement spectaculaire dimanche dernier entre le PSV et Twente (2-6). Les lampistes ont reçu une véritable gifle puisque le score indiquait 0-4 à la pause. Cette défaite relance totalement le championnat puisque quatre équipes se tiennent en quatre points. C'est passionnant pour le public qui doit être heureux d'être débarrassé des play-offs. Chez nous, je ne suis toujours pas convaincu par la formule qui en est déjà à sa troisième année. Si on veut à tout prix garder ces play-offs, basons-nous sur ce qui se fait en Russie où les points ne sont pas divisés par deux à la fin de la phase classique. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE - PHOTOS IMAGEGLOBE