Ex-icône du RSCA ayant lui-même tenté sa chance à l'étranger (un an à Sheffield Wednesday et deux au PSV Eindhoven), Marc Degryse estime que Jonathan Legear devrait encore mûrir au Parc Astrid.
...

Ex-icône du RSCA ayant lui-même tenté sa chance à l'étranger (un an à Sheffield Wednesday et deux au PSV Eindhoven), Marc Degryse estime que Jonathan Legear devrait encore mûrir au Parc Astrid. " A sa place, je veillerais d'abord à être un titulaire indiscutable à Anderlecht. Il est toujours soumis à la double concurrence de StanislavVlcek et Thomas Chatelle. S'il persévère au club pendant deux ans, je suis persuadé qu'il peut devenir aussi déterminant sur son aile que l'était son prédécesseur Christian Wilhelmsson. Dans ce cas, tout porte à croire que les candidats-acquéreurs se presseront au portillon. A mes yeux, il n'a toujours pas fait le tour du propriétaire dans le championnat belge. Par rapport à Marouane Fellaini ou à des gars tels que Steven Defour ou Axel Witsel, qui se sont vraiment forgé une place dans l'entrejeu du Standard, Legear n'a pas le même vécu ; ce n'est pas en effectuant des piges qu'on progresse. Pour cela, il faut s'installer dans la durée à un poste. Je trouverais regrettable que Jo opte déjà pour l'argent car son épanouissement est loin d'être terminé. En matière de positionnement ainsi que d'intelligence de jeu - savoir à quel moment il faut délaisser son flanc pour rentrer dans le jeu, ou encore choisir le moment propice pour plonger vers l'avant - il lui reste pas mal à apprendre. Il est encore à bonne école au RSCA, qu'il se le dise. " Eddy Snelders, (ex-T2 d' Aimé Anthuenis en équipe nationale) partage la même opinion. " Au sein du 4-3-3 anderlechtois, il sent mieux le jeu, ce qui se vérifie par son nombre d'assists et de buts. Et dans ce système, il ne doit pas trop se préoccuper de la conquête du ballon dans la mesure où, derrière lui, deux hommes peuvent encore s'atteler à cette tâche. Mais en 4-4-2, il devra se replier davantage, entreprendre ses actions de plus loin et soigner son jeu de position. Or, il tire surtout sa force de sa présence dans le camp adverse. Le 4-4-1-1 des Diables Rouges peut également être problématique pour lui. Dans l'état actuel des choses, je l'imagine difficilement y occuper le flanc droit. Je ne dis pas qu'à terme, le Liégeois n'est pas capable d'occuper ce poste. Mais il devra en maîtriser d'abord tous les paramètres, surtout défensifs. " JAN HAUSPIE