1 Ce que les nouveaux Diables peuvent apporter

Les Belges doivent gagner au Kazakhstan et contre l'Autriche, tout autre résultat serait un échec. Georges Leekens a bien fait d'insister pour que le groupe quitte Bruxelles un jour plus tôt que prévu, cela permet de s'acclimater à l'environnement kazakh et aussi au terrain synthétique. Je ne suis pas partisan des pelouses artificielles mais il faudra s'y faire : la FIFA les autorise et elle ne fera plus marche arrière. Elles sont de meilleure qualité que les synthétiques de première génération mais ce n'est pas du gazon naturel et ça me dérange. Les sélections de Dries Mertens et Yassine El Ghanassy ne sont pas dues au hasard : ils ont le profil pour être efficaces sur une pelouse artificielle, avec leur vitesse et leur technique. Même si je ne suis pas du tout convaincu qu'ils commenceront le match. El Ghanassy peut en tout cas être une bonne alternative à Eden Hazard. Un autre nouveau venu, Dedryck Boyata, est un cas intéressant. Il prouve qu'il est très bon comme défenseur central avec Mancheste...

Les Belges doivent gagner au Kazakhstan et contre l'Autriche, tout autre résultat serait un échec. Georges Leekens a bien fait d'insister pour que le groupe quitte Bruxelles un jour plus tôt que prévu, cela permet de s'acclimater à l'environnement kazakh et aussi au terrain synthétique. Je ne suis pas partisan des pelouses artificielles mais il faudra s'y faire : la FIFA les autorise et elle ne fera plus marche arrière. Elles sont de meilleure qualité que les synthétiques de première génération mais ce n'est pas du gazon naturel et ça me dérange. Les sélections de Dries Mertens et Yassine El Ghanassy ne sont pas dues au hasard : ils ont le profil pour être efficaces sur une pelouse artificielle, avec leur vitesse et leur technique. Même si je ne suis pas du tout convaincu qu'ils commenceront le match. El Ghanassy peut en tout cas être une bonne alternative à Eden Hazard. Un autre nouveau venu, Dedryck Boyata, est un cas intéressant. Il prouve qu'il est très bon comme défenseur central avec Manchester City, mais Leekens lui donnera-t-il la possibilité de jouer à cette place-là... ou back droit où il a déjà joué aussi ? Quitte à souffrir comme Thomas Vermaelen à gauche et Toby Alderweireld à droite contre l'Allemagne et en Turquie. Je ne comprends pas à quoi Leekens veut en venir quand il évoque le Mondial 2014. Il a l'air de dire que ce ne sera pas une catastrophe si on rate l'EURO 2012. C'est un mauvais raisonnement car il enlève de la confiance aux joueurs. On peut rappeler de temps en temps que le groupe est jeune mais ce n'est pas pour ça qu'il faut oublier d'être ambitieux et ça ne peut pas servir d'excuse. Si Leekens estime que ses joueurs sont trop jeunes, qu'il sélectionne plus de gars expérimentés. Je préférais le discours de Dick Advocaat, qui disait qu'une non-qualification pour 2012 serait son échec personnel. Encore une claque pour le Sporting. Il est passé à travers au Standard après les gifles contre le Partizan, le Zenit et Split. Il est inévitable qu'on cherche des coupables, on a désigné Ariel Jacobs et Herman Van Holsbeeck. Des supporters s'en prennent au bus des joueurs : je n'ai jamais connu une situation pareille quand je jouais à Anderlecht et ça révèle la gravité du malaise. Ils n'ont pas le droit de faire ça, il y a des façons plus élégantes de montrer sa déception. Mais ceux qui ont voulu s'en prendre au car sont peut-être des gars qui ont fait le déplacement à Split, qui consacrent beaucoup de temps, d'énergie et d'argent au Sporting. Le match au Standard a confirmé ce que je pense depuis le début de la saison : on a transféré des joueurs qui n'étaient pas encore prêts pour le top, l'équipe est moins forte que la saison dernière à cause du départ de Jelle Van Damme et Romelu Lukaku a perdu ses sensations de buteur à cause d'une préparation contrariée. Toute l'équipe manque de confiance. Matias Suarez rate une reprise de la tête facile face au but. Mbark Boussoufa redescendait beaucoup trop bas en première mi-temps. Lukas Marecek n'est pas prêt pour le top, etc. Ce sont les transferts de la dernière journée du mercato qui font gagner le Standard depuis plusieurs semaines. Lucien et Dominique D'Onofrio ont regagné beaucoup de crédit auprès des supporters. Mémé Tchité est en pleine forme et je suis aussi surpris par le niveau de Gohi Bi Cyriac. Ils mettent de la vie dans toute l'équipe. Le système utilisé contre Anderlecht m'a plu. Axel Witsel et Steven Defour forment un bon duo devant la défense. Sur les flancs, Mbaye Leye et Mehdi Carcela n'ont pas laissé une minute de répit aux Mauves, ils ont mis une pression infernale et Carcela est capable à tout moment de faire la différence sur une action individuelle. C'était un Standard comme je ne l'avais plus vu depuis plusieurs mois. Il y a longtemps que cette équipe n'avait plus été aussi sérieuse en championnat. Ce Standard-là redevient un candidat au titre. Il faut lui laisser du temps car elle n'est pas encore très sûre : elle a offert près de dix occasions de but à Anderlecht. Le match entre le Club et Gand m'a rappelé les plus mauvais chocs entre Anderlecht et le Standard. On sentait une rivalité terrible, c'était très émotionnel et on était souvent à la limite de l'agressivité. Ces équipes vont trop loin. Les joueurs et les dirigeants commencent à déraper avant même le début du match, ils font des déclarations qui ne ressemblent à rien, ils ne parviennent pas à canaliser leurs frustrations. Je crains qu'à l'avenir, il y ait encore pas mal de dérapages lors des matches entre ces deux équipes. C'est bien qu'il y ait une rivalité, surtout quand elle concerne des clubs voisins, mais il faut mettre des limites. On ne peut plus voir des clashes comme celui entre Carl Hoefkens et Elimane Coulibaly. Les joueurs doivent arrêter de provoquer leurs adversaires quand ils ont marqué un but. Bref, ils doivent redevenir plus pros. Le Club vit mal l'ascension de La Gantoise. Il y a aussi une explication au niveau du public. Beaucoup de gens de la région de Gand étaient des supporters du Club et ils allaient voir les matches à Bruges. Maintenant qu'ils ont une bonne équipe près de chez eux, ils la soutiennent, ils tournent un peu casaque. Les Brugeois le vivent mal. On a joué six matches en Europa League et on n'a arraché péniblement que deux nuls. Le Club Bruges, Anderlecht et La Gantoise n'arrêtent pas d'encaisser des buts ridicules. Les adversaires sentent que nos défenses sont fragiles et ils frappent en s'amusant. PROPOS RECUEILLIS PAR PIERRE DANVOYE