Vendredi, l'Allemagne affronte les Pays-Bas. L'enjeu : une place à l'EURO. En novembre dernier, les Allemands ont concédé le nul en fin de match (2-2) après avoir mené 2-0 face aux Pays-Bas en Nations League. Deux points perdus synonymes de relégation dans la Division B. Ils ont donc soif de revanche.

La semaine dernière, Joachim Löw a sélectionné Gian-Luca Waldschmidt (23 ans) pour ce match, ainsi que pour celui de 9 septembre face à l'Irlande du Nord. Une première pour l'attaquant de Fribourg. Et c'est mérité car il a bien entamé le championnat et il a été sacré meilleur buteur de l'EURO U21 en Italie l'été dernier (7 buts). L'Allemagne y a d'ailleurs disputé la finale, dans laquelle elle s'est inclinée (2-1) face à l'Espagne. Le hasard veut que le match face aux Pays-Bas ait lieu à Hambourg, une ville dont Waldschmidt garde un très mauvais souvenir.

Le jeune attaquant a été formé à Francfort mais, comme il ne perçait pas, il est parti à Hambourg. " L'Eintracht ne faisait aucun effort pour les jeunes ", déclare Waldschmidt dans une interview accordée à Goal : " Mettre un jeune sur le banc, c'est facile : personne ne râle. " À Hambourg, ce n'est guère mieux : pendant deux ans, il lutte pour ne pas descendre et comme la ville compte quatre quotidiens, il se passe toujours quelques chose.

À Fribourg, il a retrouvé la sérénité. Quand on lui demande s'il a besoin de confiance, il répond : " Tout le monde a besoin de confiance, que celle-ci vienne de l'entraîneur ou des équipiers. Dans la vie, si tu n'a pas confiance en ta copine, c'est la merde. C'est pareil sur le terrain : tu te sens mieux si le mec qui joue à côté de toi croit en toi. " .

Vendredi, l'Allemagne affronte les Pays-Bas. L'enjeu : une place à l'EURO. En novembre dernier, les Allemands ont concédé le nul en fin de match (2-2) après avoir mené 2-0 face aux Pays-Bas en Nations League. Deux points perdus synonymes de relégation dans la Division B. Ils ont donc soif de revanche. La semaine dernière, Joachim Löw a sélectionné Gian-Luca Waldschmidt (23 ans) pour ce match, ainsi que pour celui de 9 septembre face à l'Irlande du Nord. Une première pour l'attaquant de Fribourg. Et c'est mérité car il a bien entamé le championnat et il a été sacré meilleur buteur de l'EURO U21 en Italie l'été dernier (7 buts). L'Allemagne y a d'ailleurs disputé la finale, dans laquelle elle s'est inclinée (2-1) face à l'Espagne. Le hasard veut que le match face aux Pays-Bas ait lieu à Hambourg, une ville dont Waldschmidt garde un très mauvais souvenir. Le jeune attaquant a été formé à Francfort mais, comme il ne perçait pas, il est parti à Hambourg. " L'Eintracht ne faisait aucun effort pour les jeunes ", déclare Waldschmidt dans une interview accordée à Goal : " Mettre un jeune sur le banc, c'est facile : personne ne râle. " À Hambourg, ce n'est guère mieux : pendant deux ans, il lutte pour ne pas descendre et comme la ville compte quatre quotidiens, il se passe toujours quelques chose. À Fribourg, il a retrouvé la sérénité. Quand on lui demande s'il a besoin de confiance, il répond : " Tout le monde a besoin de confiance, que celle-ci vienne de l'entraîneur ou des équipiers. Dans la vie, si tu n'a pas confiance en ta copine, c'est la merde. C'est pareil sur le terrain : tu te sens mieux si le mec qui joue à côté de toi croit en toi. " .