tactique

" Attaquer, attaquer en encore attaquer ", criait le public dans la tribune visiteurs de Brighton, auquel Manchester United rendait visite lors de la deuxième journée. José Mourinho a refusé de tout miser sur l'attaque et son équipe a sombré 3-2. C'est que les équipes offensives n...

" Attaquer, attaquer en encore attaquer ", criait le public dans la tribune visiteurs de Brighton, auquel Manchester United rendait visite lors de la deuxième journée. José Mourinho a refusé de tout miser sur l'attaque et son équipe a sombré 3-2. C'est que les équipes offensives ne peuvent se distinguer que si leur défense est stable. Il a demandé un défenseur de plus tout l'été, après le transfert du médian Fred (Shakhtar, 59 millions) et de l'arrière droit Diogo Dalot (Porto, 15 millions), en plus de Jones, Smalling, Bailly, Lindelof et Rojo, mais la direction est restée sourde. Il a essayé trois défenseurs centraux contre Tottenham, sans succès (0-3), puis s'est rabattu sur son habituel 4-3-3, bien qu'il ait peu de choix sur les flancs. Pereira joue juste devant la défense, dans le dos de Fred et de Pogba. Lukaku a connu des débuts hésitants mais a récompensé l'entraîneur de sa confiance en marquant deux buts lors de la quatrième journée. À droite, Mata est une certitude mais à gauche, Mourinho a le choix entre Martial et Sanchez. Le débutant par excellence. En l'espace d'un an, Rashford a marqué, pour United, lors de ses débuts en Europa League, en Premier League, en Champions League et en League Cup et lors de son premier match pour l'Angleterre, en U21 comme en A. Il n'en reste pas là car deux ans plus tard, il est devenu une valeur sûre d'Old Trafford comme des Three Lions.