TACTIQUE

Les supporters croient-ils toujours qu'ils vont finir par gagner la CL ? Sans doute. Pep fait tout pour, en tout cas. Cet été, on a annoncé Messi et Koulibaly à l'Etihad, mais le coach a dû se contenter de Dias, Aké et Torres. Trois bons joueurs, mais vont-ils suffire pour réussir là où le club a échoué ces derniè...

Les supporters croient-ils toujours qu'ils vont finir par gagner la CL ? Sans doute. Pep fait tout pour, en tout cas. Cet été, on a annoncé Messi et Koulibaly à l'Etihad, mais le coach a dû se contenter de Dias, Aké et Torres. Trois bons joueurs, mais vont-ils suffire pour réussir là où le club a échoué ces dernières années ? On le saura en mai. Le début de saison est en tout cas décevant. Micah Richards s'est exprimé la semaine passée. L'ancien Citizen a pointé le manque de leadership. Avant, quand ça ne fonctionnait pas, Kompany rectifiait spontanément le tir. Il suffisait généralement de jouer cinq mètres plus bas, selon Richards. City n'a pas encore retrouvé un joueur de ce calibre. Il développe un football soigné, esthétique, mais quand l'adversaire recule, ne concède pas d'espaces et paralyse les offensives de City, tout en échappant de temps en temps à son pressing, il peut obtenir des boulevards. Mendy et Walker sont de bons joueurs, mais pas les meilleurs défenseurs qui soient, tandis que Rodri et/ou Gündogan ne savent plus où donner de la tête. Un handicap à ce niveau.Il n'a que 23 ans, il vient de l'école des jeunes de Benfica et a coûté près de septante millions d'euros. Il est le quatrième à devoir remplacer Vincent Kompany, après Stones (55 milllions), Laporte (65) et Aké (45). Sa mission ? Diriger une défense dont on attend surtout qu'elle construise le jeu. City a-t-il d'autres véritables défenseurs ? Pep mise en tout cas sur Dias. Le Portugais est vif et brutal. Il paraît aussi qu'il parle sans arrêt pendant nonante minutes. Un atout.