tactique

Un départ catastrophique, avec quatre victoires seulement et une dixième place ont scellé le sort de Magnus Pehrssons à la mi-juillet. Il a été remplacé par Uwe Rösler juste avant les qualifications européennes. L'ancien international est-allemand a déjà entraîné des formations norvégie...

Un départ catastrophique, avec quatre victoires seulement et une dixième place ont scellé le sort de Magnus Pehrssons à la mi-juillet. Il a été remplacé par Uwe Rösler juste avant les qualifications européennes. L'ancien international est-allemand a déjà entraîné des formations norvégiennes et anglaises et a signé un contrat jusqu'en 2020. L'ancien avant est calme et agréable en dehors du terrain mais dès qu'il approche du banc, même à l'entraînement, il laisse libre cours à ses émotions. Il est alors sous tension en permanence. Malmö évolue surtout en 4-4-2, avec deux médians défensifs. L'un d'eux peut être le Danois Anders Christiansen, arrivé à La Gantoise en janvier mais retourné dès juillet au club sous le maillot duquel il avait été élu joueur de l'année en 2016. L'équipe aligne une autre vieille connaissance des Buffalos : le défenseur central Lasse Nielsen. Behrang Safari (ex-Anderlecht) est réserve à l'arrière gauche, Guillermo Molins (ex-Anderlecht) souffre d'une hernie et Carlos Strandberg (ex-Club Bruges et Westerlo) joue surtout en brise-glace. On n'oublie pas le chemin du but. Markus Rosenberg le démontre chaque semaine. Il a quitté West Bromwich en 2014 pour revenir au club auquel il s'est affilé à l'âge de cinq ans et où il a effectué ses débuts pros en 2001. L'international a été le meilleur buteur des saisons 2014 et 2015, avec 15 et 11 goals. Cette saison, il en est déjà à 9 buts en championnat.